Une femme débarquée d’un avion car sa fille avait la varicelle

© Adobe Stock

Un bébé de neuf mois, atteint de la varicelle, a été contraint de débarquer d'un avion avec sa mère. 

PUB

Un retour de vacances retardé...à cause d'une varicelle. C'est l'expérience que rapporte une mère de famille sur son compte Facebook. Le 13 août 2018, Sarah Poggionovo et sa famille rejoignent l'aéroport d'Ajaccio. Ils regagnent Lyon avec la compagnie aérienne easyJet.

Après être passés au comptoir de la compagnie et s'être soumis aux contrôles de sécurité, le groupe s'installe finalement dans l'avion. C'est à ce moment là que les évènements prennent une fâcheuse tournure.

Un steward remarque Louise, neuf mois, l'une des filles de Sarah Poggionovo. Le bébé présente des boutons de varicelle. La mère rassure l'employé sur les risque de contamination : "je lui ai précisé qu’elle n’était pas contagieuse, que les boutons avaient fait des croûtes, ce qui signifie que le virus n’était plus actif" a-t-elle confié au journal Le Progrès

PUB
PUB

Le steward prend cependant la décision de débarquer la petite Louise de l'avion, avec sa mère. 

Tolérance zéro

La compagnie aérienne easyJet est intraitable avec les passagers atteints de maladies infectieuses. Sur son site internet, elle définit les conditions d'embarquement pour les personnes atteintes de la rubéole, de la rougeole, des oreillons ou même de la grippe.

© Service de presseeasyJet

Sur Facebook, la compagnie a défendu la décision prise par le steward : "bien que la varicelle soit une infection bénigne, elle reste contagieuse et peut devenir dangereuse voire grave pour d'autres passagers. C'est pour cela que nous ne pouvons accepter les passagers que 7 jours après l'apparition de la dernière nouvelle tache". Pour être autorisé à embarquer, le malade doit présenter un certificat médical qui prouve qu'il n'est plus contagieux. 

Outre le débarquement de l'avion, Sarah Poggionovo s'insurge contre l'absence de prise en charge d'easyJet à son égard. La mère et son bébé s'étant retrouvées "sur le tarmac seule[s] à 22h00 sans aucune proposition de logement" indique-t-elle.

Des risques de complication chez l'adulte

La varicelle est une maladie infantile très contagieuse qui touche surtout les enfants entre 3 mois et 10 ans. Elle est due au virus varicelle-zona (VZV) qui appartient au groupe des herpès-virus.

L'un des symptômes les plus connus de la maladie est une éruption cutanée de petites tâches roses, qui vont se transformer en vésicules remplies de liquides. Ces vésicules vont ensuite sécher et former une croûte.

Le virus de la varicelle, le plus souvent bénin chez les enfants, peut entraîner des complications chez les adultes (pneumonies, encéphalites, surinfections des lésions cutanées, etc).

PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés