Dépistage des troubles visuels de l'enfant

Les anomalies visuelles de l'enfant doivent être dépistées très précocement. Leurs conséquences seront moins graves et leur prise en charge bien plus efficace. Les experts de l'Inserm proposent d'inclure un dépistage systématique à chaque visite médicale.
PUB

Suite à un bilan des connaissances sur les troubles visuels de l'enfant réalisé par l'Inserm (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale), les experts recommandent d'inclure un dépistage systématique des anomalies de la vision à chaque visite médicale prévue dans le suivi général des enfants.

PUB
PUB

Avant la naissance

Chez la femme enceinte d'éventuels antécédents familiaux de troubles visuels sévères doivent être recherchés afin de l'orienter si nécessaire vers une consultation génétique. Attention, l'exposition à certains agents infectieux ou toxiques (produits chimiques, tabac, alcool…) est également à risque d'anomalie visuelle pour l'enfant.Ensuite, dès l'échographie de la 20e semaine, des malformations oculaires peuvent être identifiées.

A la naissance

Les paupières, la taille du globe oculaire, la couleur de la pupille, la transparence de la cornée, etc., doivent être soigneusement et systématiquement examinés par le pédiatre à la naissance.

Publié le 19 Août 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Expertise collective de l'Inserm (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale), Les déficits visuels : dépistage et prise en charge chez le jeune enfant, dossier de presse, Paris, 26 juin 2002.
PUB