Rougeole : mobilisation générale pour lutter contre l'épidémie de rougeole

© Istock

En collaboration avec l'Education nationale et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), le ministère de la Santé a lancé, en cette rentrée 2011, une nouvelle opération de sensibilisation à la rougeole.

PUB

Depuis quelques années, une épidémie de rougeole sévit en France. Entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2010, 7.169 cas de rougeole ont ainsi été déclarés, contre une quarantaine en 2007. Et les sept premiers mois de l'année 2011 recensent déjà près de 14.500 cas, avec un pic atteint en mars et un ralentissement depuis (données de l'Institut de veille sanitaire). Cette recrudescence de la maladie s'explique notamment par l'insuffisance de la couverture vaccinale, estimée à 90%. Or, si plus de 95% de la population née depuis 1980 était correctement vaccinée (deux doses de vaccin administrées avant l'âge de 2 ans), la rougeole pourrait être éliminée.

La rougeole ne touche pas que les enfants

Souvent considérée - à tort - comme bénigne, la rougeole est au contraire une maladie infectieuse particulièrement contagieuse, qui peut avoir de graves conséquences (pneumonie, encéphalite...), pouvant aller jusqu'au décès. Elle ne concerne pas seulement les enfants : elle touche principalement les nourrissons de moins d'un an, les adolescents et les jeunes adultes, des tranches d'âge chez qui les complications sont plus fréquentes et l'hospitalisation nécessaire une fois sur deux (38% des nourrissons hospitalisés et 46% des adultes).

PUB
PUB

L'enjeu est donc de taille : il est impératif de renforcer la vaccination des nourrissons et d'effectuer les rappels et les rattrapages du vaccin, notamment chez les personnes les plus à risque. En effet, la quasi-totalité (96%) des malades n'étaient pas vaccinés ou n'avaient reçu qu'une dose de vaccin (12%).

Une campagne de communication de grande ampleur

C'est dans ce contexte que s'inscrit la nouvelle campagne de sensibilisation du ministère de la Santé. Elle prévoit une vérification des antécédents de vaccination ROR (rougeole-oreillons-rubéole) des élèves de sixième et de terminale. En complément, l'Inpes diffuse courant septembre plusieurs supports d'information dans les collèges et lycées : le dépliant "Vaccination... Le point sur la rougeole" et les affiches "Epidémie de rougeole en France - Etes-vous protégé ?" et "Calendrier vaccinal 2011 simplifié", à destination des équipes éducatives et des infirmières scolaires, ainsi que le dépliant "Vaccination rougeole-oreillons-rubéole : cinq bonnes raisons pour se faire vacciner", pour remise aux élèves et à leurs parents. L'objectif est d'informer sur la forte recrudescence de la rougeole dans notre pays, de rappeler l'importance de la vaccination ROR et d'inciter les parents à protéger leurs enfants s'ils ne le sont pas encore correctement.

Par ailleurs, le site dédié www.info-rougeole.fr - opérationnel depuis le mois d'août - propose un contenu fiable et scientifiquement validé. Il revient sur la situation épidémiologique de la rougeole, les modes de transmission, les symptômes, les complications ou encore la vaccination. Il rappelle que la rougeole est la plus contagieuse des maladies infectieuses et que la seule prévention efficace contre cette infection virale est la vaccination. Une rubrique "Questions/Réponses" et un renvoi vers des documents et liens utiles sont également disponibles.

Publié le 22 Septembre 2011 | Mis à jour le 27 Septembre 2011
Auteur(s) : Hopital.fr
Source : Hopital.fr
PUB