Les principaux troubles du sommeil chez l'enfant

© Istock
Un enfant qui dort bien est un enfant en bonne santé. Cependant, les troubles du sommeil chez les enfants sont nombreux. Parfois somnambules, les enfants peuvent également souffrir de terreurs nocturnes.
PUB

Troubles du sommeil chez l'enfant : somnambulisme

Un enfant est considéré comme somnambule lorsqu'il déambule les yeux ouverts sans voir réellement. Le somnambulisme se développe pendant un sommeil profond, 1 à 3 heures après l'endormissement. L'enfant n'est ainsi pas conscient. Il n'a d'ailleurs aucun souvenir de ce qu'il a fait au réveil. Le somnambulisme touche principalement les enfants de 4 à 12 ans. La plupart font au moins un accès de somnambulisme, cela ne veut pas dire qu'ils sont somnambules pour autant. Il faut plusieurs accès par mois pour être vraiment considéré comme somnambule. Il est conseillé de ne pas réveiller l'enfant et de le ramener dans son lit en douceur.

Troubles du sommeil chez l'enfant : terreurs nocturnes

C'est également pendant le sommeil profond que surviennent les terreurs nocturnes. L'enfant est agité. On peut remarquer des sueurs et une accélération des rythmes respiratoires et cardiaques. L'enfant peut également se mettre à crier et sembler inconsolable. L'épisode se termine de façon brutale après une dizaine de minutes. Le parent doit rester près de l'enfant jusqu'à son endormissement. Au réveil, l'enfant n'a aucun souvenir. Les terreurs nocturnes touchent généralement les enfants de moins de 4 ans. Pour distinguer un cauchemar d'une terreur nocturne, sachez que les cauchemars ont lieu un peu plus tard dans la nuit. L'enfant est habituellement en capacité de les raconter.

PUB
PUB

Somnambulisme et terreurs nocturnes : les parasomnies

Le somnambulisme et les terreurs nocturnes sont des parasomnies, c'est-à-dire des comportements involontaires qui ont lieu pendant le sommeil. Elles n'ont généralement pas de conséquences sur la santé de l'enfant, sauf si elles sont très fréquentes. Les cauchemars, la somniloquie (parler en dormant) ou encore le bruxisme (grincement des dents) sont d'autres parasomnies. Ces troubles du sommeil peuvent être causés par différents facteurs, comme la fièvre, une activité physique intense, des bruits pendant le sommeil, des horaires irréguliers... Une prédisposition génétique peut favoriser les parasomnies.

Troubles du sommeil chez l'enfant : l'endormissement

Les enfants de moins de 5 ans souffrent particulièrement de difficultés à dormir. La santé de l'enfant est touchée par ces nuits courtes. Ces insomnies se traduisent par des difficultés à s'endormir ou des réveils nocturnes. Dès 18 mois, un enfant tente différentes techniques pour repousser l'heure du coucher. Quant aux réveils nocturnes, des études montrent que les enfants de 1 à 3 ans se réveillent trois fois par nuit en moyenne. L'enfant doit normalement être capable de se rendormir seul en 10 minutes. Si ce n'est pas le cas, c'est souvent les habitudes d'endormissement qui sont en cause. Écourter le rituel de l'endormissement pourrait tout changer. Il faut également veiller à ce que ce ne soit pas toujours le même parent qui se lève. 

Publié le 15 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB