Les enfants hyperactifs manqueraient de fer

© Istock

Chez des enfants présentant un syndrome d'hyperactivité, des médecins français ont mis en évidence des taux sanguins de fer plus bas que la normale. Cette donnée suggère qu'une supplémentation en fer pourrait peut-être réduire les symptômes chez ces petits patients.

PUB

Pourquoi s'intéresser au fer ?

Il est connu qu'une carence en fer peut entraîner des troubles de transmission de l'information nerveuse au niveau du système dopaminergique, troubles qui pourraient contribuer à l'hyperactivité.

Au cours de cette étude, 43 enfants âgés de 4 à 14 ans et atteints de déficit de l'attention avec hyperactivité ont été recrutés. Après avoir évalué la sévérité des troubles et réalisé un dosage de la ferritine, les auteurs constatent que 84% des patients hyperactifs et 18% des enfants témoins présentent un taux bas de ferritine, sans toutefois atteindre l'anémie. Une analyse montre que les taux les plus bas sont corrélés aux symptomatologies les plus sévères et aux déficits cognitifs les plus marqués.

PUB
PUB

Depuis cette découverte, un essai a été mis en place, visant à supplémenter en sulfate de fer des enfants atteints de déficit de l'attention avec hyperactivité et ayant à l'origine des taux bas de ferritine. L'objectif est de voir si leur état de santé peut s'améliorer et si éventuellement, ils peuvent se passer d'autres traitements. Des résultats sont attendus pour 2005. S'ils confirment l'efficacité d'une telle supplémentation, ils pourraient conduire à un changement d'attitude thérapeutique chez les patients atteints d'hyperactivité.

Publié le 29 Décembre 2004
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Konofal E.
Voir + de sources
et coll., Arch. Pediatr Adolesc, 158 : 1113-1115, 2004.
PUB