Les enfants de plus de deux ans n’ont pas besoin de sieste…plus encore, elle pourrait être mauvaise pour eux

Publié le 30 Avril 2019 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Les parents du monde entier ont l’habitude de se battre pour que leurs jeunes enfants fassent la sieste dans la journée. Cependant, une étude a démontré que la sieste pourrait être néfaste après l’âge de deux ans et serait la cause de séquelles sur le long terme.
© Istock

Le sommeil de nos tout-petits est l'un des sujets phares chez les parents. Peu de sujets les intéressent autant que le sommeil. Est-ce que mon enfant a assez dormi ? Pourquoi ne fait-il pas la sieste ? Ces questions concernent les parents du monde entier. Cependant, il pourrait être temps de changer ce rituel. Des chercheurs américains se sont penchés sur le sujet et ont cherché à déterminer l’impact des siestes sur la santé des jeunes enfants en termes de qualité du sommeil nocturne, de comportement, de cognition et de santé physique. Les résultats publiés dans la revue médicale Archives of Disease in Childhood ont montré un lien entre les siestes après l’âge de 2 ans et une mauvaise qualité de sommeil chez les jeunes enfants.

Mauvaise qualité de sommeil, problèmes de comportements, obésité…

Les chercheurs ont rassemblé des données à l’aide de 26 études analysant la sieste d’enfants de moins de cinq ans. Les résultats ont été intéressants : un lien a été trouvé qui montrait que les siestes pendant la journée pouvaient nuire à la qualité du sommeil après l’âge de deux ans. Les enfants qui faisaient la sieste après l’âge de deux ans mettaient souvent plus de temps à s’endormir la nuit et passaient moins de temps à dormir pendant la nuit. Les scientifiques ont révélé que les siestes durant la journée pouvaient entraîner des problèmes de comportement et de santé à long terme, y compris des retards de développement et l’obésité infantile.

"Tout ce que vous faites en leur faisant faire la sieste, c’est soustraire du sommeil nocturne parce que vous le perturbez"

La professeure Karen Thorpe, de l’Université de technologie du Queensland, a déclaré à Kidspot : "Les parents ne devraient pas présumer que le sommeil durant la journée et le sommeil nocturne sont les mêmes et, par conséquent, en leur faisant faire une sieste, ils dorment davantage, car cela n’arrive pas." Elle ajoute : "une fois qu’ils n’ont plus besoin de sommeil biologique pendant la journée, tout ce que vous faites en leur faisant faire la sieste, c’est soustraire du sommeil nocturne parce que vous le perturbez." Ainsi, la sieste de l’après-midi que beaucoup de parents ont des difficultés à faire prendre à leur tout-petit pourrait causer des dommages à long terme. Cependant, les chercheurs recommandent de faire des siestes régulières pendant la journée chez les jeunes enfants qui ont des troubles du sommeil.

Source : Archives of Disease in Childhood, Napping, development and health from 0 to 5 years: a systematic review, 19 juin 2015