Rougeole : appel à la prudence suite à la détection d’un nouveau cas

© Adobe Stock

La survenue d’un nouveau cas de rougeole ravive l’inquiétude face à l’épidémie qui sévit en France depuis plusieurs mois. Seule la vaccination permet de se protéger et de protéger les autres contre cette infection et son risque de complications sévères.

PUB

L’épidémie continue à se propager. Un nouveau cas de rougeole a été détecté à Monaco, annonce le 14 août 2018 la Direction de l’Action Sanitaire monégasque. La personne contaminée serait un résident de la Principauté, actuellement en déplacement à l’étranger. "Le Gouvernement invite par conséquent toute personne n’ayant pas eu la rougeole à vérifier que sa vaccination est à jour" précise la Direction de l’Action Sanitaire sur son site internet. Une information relayée par Nice Matin en France, puisque le département des Alpes-Maritimes qui ceint la Principauté s’inquiète également du risque épidémique.

PUB
PUB

Nez qui coule, forte fièvre, toux, conjonctivite...

La flambée de rougeole qui sévit en France depuis le mois de novembre 2017 est déjà responsable de trois décès sur le territoire. Une femme de 32 ans en février 2018, un homme de 26 ans en juin 2018 et une jeune fille de 16 ans enjuillet 2018.

Les premiers symptômes de cette maladie infectieuse surviennent 10 jours après l’exposition au virus. Ils ne sont pas spécifiques et sont donc difficiles à repérer. Ils regroupent un écoulement nasal, de la toux, une forte fièvre et grande fatigue.

Une conjonctivite et des douleurs oculaires à la lumière se déclarent généralement par la suite. Cette infection ne provoque pas d’éruption cutanée mais des petits points blancs se forment à l’intérieur de la bouche, sur la face interne des joues.

La seule protection est la vaccination

La vaccination est la seule manière de lutter contre la rougeole, comme le rappelle la Direction de l’Action Sanitaire de Moncao : "Pour se protéger et protéger les autres, il est rappelé l’importance d’une vaccination systématique."

Le vaccin de la rougeole est généralement combiné aux vaccins des oreillons et de la rubéole sous l’appellation ROR. La vaccination complète comprend deux doses : une première dose à l’âge de 12 mois et une deuxième dose entre 16 et 18 mois, rappelle le site de l’Institut Pasteur. Les adultes non vaccinés ou n’ayant reçu qu’une seule dose peuvent effectuer un "rattrapage" vaccinal.
Actuellement aucun traitement n’existe et le risque de complications respiratoires et neurologiques est plus élevé chez les jeunes adultes que chez les enfants.

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Jeudi 16 Août 2018 : 11h39
Source : Rougeole : un cas détecté. Communiqué de presse de la Direction de l'Action Sanitaire de Monaco, 14 août 2018
Un cas de rougeole détecté, le gouvernement appelle à la prudence. Nice Matin, 14 août 2018
Calendrier vaccinal, site de l'Institut Pasteur
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés