Additifs et hyperactivité de l'enfant : le doute

Le débat existe dans la communauté scientifique sur un lien entre certains additifs et l'hyperactivité chez l'enfant. L'Autorité Européenne de sécurité des aliments (EFSA) dédramatise, mais encourage de nouvelles études sur le sujet. Explications.
PUB

Les additifs favorisent-ils l'hyperactivité ?

En septembre 2007, une étude britannique publiée dans un grand journal médical, The Lancet, trouve un large écho dans la presse internationale. Elle révèle à l'époque que certains additifs alimentaires augmenteraient le niveau d'hyperactivité chez les enfants de 3 ans à 9 ans. Selon les auteurs de cette étude, les enfants qui ont pris ces substances pendant de nombreuses années ont plus de probabilité de présenter des signes d'hyperactivité.

PUB
PUB

L'EFSA plus prudente

Des scientifiques de l'Autorité européenne de sécurité des aliments se sont penchés sur l'étude en questions, qui concerne l'effet de deux associations de certains colorants alimentaires* et du conservateur benzoate de sodium. Leurs conclusions n'abondent pas dans le sens des chercheurs britanniques. En effet, ils concluent que cette étude n'apportait que des preuves limitées d'un léger effet sur l'activité et l'attention de certains enfants. Par ailleurs, les effets observés n'étaient pas cohérents pour les deux groupes d'âge et pour les deux associations utilisées lors de l'étude.Compte tenu de ces incertitudes et de la faiblesse de l'étude, le groupe ne recommande pas les résultats de cette étude pour une modification de la DJA** des colorants alimentaires respectifs ou du benzoate de sodium.

Publié le 13 Mai 2008
Auteur(s) : Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste
Source : Le texte complet de l'avis est disponible sur le site internet de l'EFSA à l'adresse suivante: www.
Voir + de sources
efsa.europa.eu
PUB