Enfant handicapé, un vrai combat pour les parents

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2014 : 09h33
Mis à jour le Jeudi 01 Octobre 2015 : 11h33

Jeanne Auber est médecin et maman d’une jeune fille souffrant d’un handicap complexe d’origine génétique connu depuis les premiers mois de sa vie.
Elle connaît les combats…

Handicap : acceptation, regard des autres, structures d’accueil, aides financières...
Interview de Jeanne Auber par e-sante.fr

© Istock
PUB

Jeanne Auber, vous avez écrit un premier livre « Bonjour jeune beauté », sur les combats menés avec votre fille. Quels ont été ou quels sont encore ces combats ?

PUB
PUB

Le premier combat, c’est d’accepter le handicap de son enfant

Cette acceptation permet de créer un lien de qualité avec l’enfant. Il faut réussir à intégrer que l’enfant suivra son chemin et ne pourra pas devenir l’enfant idéal rêvé. L’enfant saura lire la déception dans le regard de ses parents, mais aussi la joie devant ses progrès aussi minimes soient-ils. En acceptant la notion de handicap, on aide l’enfant dans le développement de ses potentialités.

Il est difficile de l’accepter profondément, à cause aussi du regard de la société qui est souvent un rejet dès que l’on sort de la norme.

Avec ma fille, au moment de ses débuts dans la marche, vers deux ans, quand nous sortions dans la rue, elle tombait, tirait la langue et portait un appareil auditif. Le regard des gens était souvent difficile. On nous culpabilisait de la laisser tomber et se relever comme si on ne voulait pas l’aider alors que c’était exactement le contraire. Le combat des parents d’enfant en situation de handicap, c’est donc de l’accepter eux-mêmes et de le faire accepter à la société.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2014 : 09h33
Mis à jour le Jeudi 01 Octobre 2015 : 11h33
Source : Le livre de Jeanne et Tristan Auber : « Bonjour jeune beauté » aux éditions Bayard 2013 - Le dernier livre de Jeanne Auber : « Les exilés mentaux, un scandale français » aux éditions Bayard 2014.
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
La trisomie 21 n'est pas une fatalité !Publié le 13/03/2006 - 00h00

La trisomie 21 est une malformation congénitale due à la présence d'un chromosome surnuméraire sur la 21e paire de chromosomes. Elle est à tort considérée comme une maladie de la maman âgée. À l'approche de la 1re Journée mondiale de la trisomie 21, le Pr Jacqueline London, présidente de...

Parents âgés : faut-il les prendre chez soi ? Publié le 06/04/2009 - 00h00

Le caractère peut devenir difficile avec l'avancée en âge. Et c'est encore plus difficile quand ce sont de vos parents dont il s'agit.Vous vous sentez une responsabilité, vous avez à gérer la vie concrète de tous les jours en prenant en compte leurs besoins... et leur caractère.Claudine...

Enfants handicapés, parents maladesPublié le 22/09/2004 - 00h00

S'occuper d'un enfant lourdement handicapé relève du véritable parcours du combattant et a de lourdes répercussions sur l'état de santé des parents. Ce triste constat est révélé pour la première fois par une étude épidémiologique canadienne.

L’autisme aujourd’hui : améliorer le dépistage pour mieux soignerPublié le 22/03/2016 - 10h27

Après avoir été longtemps assimilé à une pathologie mentale, l’autisme est aujourd’hui considéré comme un trouble neuro-développemental. La journée nationale de sensibilisation du 2 avril est l’occasion de rappeler que cette maladie, qui affecte les capacités de communication...

Plus d'articles