Au secours, mes parents sont sur Facebook !

Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 09 Septembre 2011 : 14h08
Mis à jour le Vendredi 09 Septembre 2011 : 15h09

Les adolescents, puis les jeunes adultes composaient la majorité des inscrits sur Facebook. Oui mais voilà que les plus âgés s'y mettent aussi. Les plus de 50 ans sont dorénavant les plus nombreux à s'inscrire sur Facebook. Pourquoi ? Parce que les jeunes y sont déjà tous... Cet élargissement d'inscrits entraîne quelques problèmes générationnels.

© Istock
PUB

Veux-tu être mon ami ? (Sur Facebook)

Qui a envie de répondre non à une si gentille question? Personne. On se sent dans la peau du méchant si l'on dit non ou si l'on laisse cette question sans réponse. Pourtant, ce serait parfois la meilleure solution !

Mes parents peuvent-ils être mes amis ?

À première vue, oui. Quand on s'entend bien avec ses parents, pourquoi ne pas être leur ami ? Et bien, parce que les parents sont des parents. Ils sont d'une autre génération. Et, tous les psys vous le diront, une certaine étanchéité est nécessaire entre parents et enfants. Pour les parents, les enfants resteront toujours des enfants. Alors, sur Facebook aussi, ils ont tendance à vouloir superviser la vie de leurs rejetons. Ils sont au courant de leurs sorties, de leurs écarts, de leurs beuveries, de leurs blagues idiotes... Et ne se privent pas pour le dire. Avoir des parents amis, ça peut empêcher de s'autonomiser et entraîner un sentiment d'étouffement : même quand ils sont loin, ils ont un œil sur vous !

PUB
PUB

La vie sexuelle des enfants ne regarde pas celle des parents...

En couple ? Célibataire ? C'est compliqué ? Les parents n'ont pas forcément à être au courant de tous les errements sentimentaux de leurs héritiers. Surtout quand ils sont adolescents, et en train de forger leur personnalité. Et même si les ados ne mettent pas tout en vitrine dans leur vie sentimentale, leurs amis peuvent le faire pour eux. « Hier soir, vous êtes rentrés ensemble ? Elle était bonne ? »

Les parents amis surFacebook sont au courant sans même l'avoir cherché. L'idéal serait pourtant de décider si oui ou non, chacun a envie de présenter son copain (sa copine) à ses parents, pas que des fuites plus ou moins délicates leur racontent tout par le menu.

Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 09 Septembre 2011 : 14h08
Mis à jour le Vendredi 09 Septembre 2011 : 15h09
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Amours d'ados, mode d'emploi spécial parents !Publié le 20/01/2013 - 23h00

L'adolescence est une période souvent déstabilisante pour les parents.Pas évident de voir son "petit bout" grandir et prendre son indépendance !Parmi les grandes étapes de l'adolescence figure la découverte de l'amour. Quelques conseils pour bien gérer cette période délicate…

Il veut que sa copine dorme à la maison, comment réagir ?Publié le 12/07/2010 - 00h00

Un adolescent sous votre toit, et un jour, vous apprenez qu'il a une petite amie. C'est la vie ! Et puis quelque temps plus tard, il vous demande si elle peut dormir à la maison.... sous entendu, dans le même lit que lui. Comment se situer et que répondre en tant que parent ? Faut-il l'autoriser...

Parents âgés : faut-il les prendre chez soi ? Publié le 06/04/2009 - 00h00

Le caractère peut devenir difficile avec l'avancée en âge. Et c'est encore plus difficile quand ce sont de vos parents dont il s'agit.Vous vous sentez une responsabilité, vous avez à gérer la vie concrète de tous les jours en prenant en compte leurs besoins... et leur caractère.Claudine...

Ados : Le syndrome du " parent poule "Publié le 11/08/2008 - 00h00

Au nom de l'amour, elles planifient toutes leurs activités, les abritent de tous les dangers, s'opposent à chacune de leurs sorties à un âge où s'émanciper rime pourtant avec liberté. Dans son dernier ouvrage, Le syndrome de la mère poule, le thérapeute Michael Ungar* aide les parents "...

Plus d'articles