Trichotillomanie : que peut proposer le pédiatre ?

© Istock
La trichotillomanie est une maladie psychiatrique qui touche les adultes comme les enfants. Ce trouble compulsif n’est pas grave en soi mais peut être le signe d’un mal-être sous-jacent. Aussi, comment prendre soin de la santé de l’enfant et quelles peuvent être les solutions envisagées par votre pédiatre ?
PUB

Qu’est-ce que la trichotillomanie?

Appelée aussi trichomanie, la trichotillomanie est un trouble psychique qui se manifeste par l’arrachage de cheveux ou des poils de cils et de sourcils un par un. Chez les enfants, elle est particulièrement observée chez les garçons et répond généralement à un épisode de stress. Ce geste compulsif est bien souvent transitoire et disparaît spontanément. Cependant, dans les cas extrêmes, la trichotillomanie peut conduire à une alopécie totale ou partielle de certaines zones pileuses. L’enfant peut même parfois manger les cheveux arrachés, au risque de provoquer des boules de poils qui peuvent entraîner des troubles digestifs.

PUB
PUB

Trichotillomanie: les traitements

Même si la trichomanie ne met pas en danger directement la santé de l’enfant, votre pédiatre pourra vous diriger vers un psychologue ou un pédopsychiatre pour déterminer notamment l’origine de ce trouble. Dans la prise en charge de la trichotillomanie, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) reste le traitement de référence. Il s’agit d’une approche personnalisée qui consiste à faire comprendre à votre enfant que ce trouble se manifeste généralement quand il est seul ou inactif. Il apprendra à se défaire de ses mauvaises habitudes en modifiant ses comportements et ses réflexes. La TCC est un apprentissage assez long mais efficace dans la grande majorité des cas.

Publié le 17 Mai 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB