Bonbon impulsion et bonbon raison

Les bonbons c'est bon. Enfin, cela dépend pour qui... Une enquête BVA nous apprend que nous en consommons 3,3 kg par habitant et par an et les adultes ne sont pas en reste. Quelle est cette impulsion pour les bonbons ?
PUB

Les bonbons sont des achats imprévus

Le bonbon est un piège. Comment le savons-nous ? 80 % des achats sont imprévus et se font en grande surface CQFD. Attention aux présentoirs devant les caisses Vous venez de terminer vos courses, vous êtes fatigué, la queue finit de vous épuiser, les bonbons vous tentent

Et vous êtes 35% à vous faire avoir à chaque fois car vous en mangez tous les jours. C'est ce que nous apprend une enquête BVA menée par la chambre nationale de la confiserie. Pour vous, les bonbons, c'est important ! Vous êtes plutôt jeune (18-24 ans), issu de famille nombreuse et plutôt modeste et une vie sans bonbon cela ne vous semble pas envisageable. Vous en avez besoin comme d'un rituel amical, social, bienfaiteur. Vous voulez garder ce lien affectif avec votre enfance. Surtout, le bonbon vous calme et il vous rassure lors des moments de tension.

PUB
PUB

Vous êtes quand même 25% de résistants. Vous n'en consommez jamais et vous êtes franchement contre. Soit vous faites attention à votre ligne, soit vous ne voulez pas de caries à la maison, soit vous avez plus de 55 ans et vous ne voulez pas ressembler à des enfants attardés

Sans tenir compte du chocolat

Si vous faites partie des 40% restants, vous êtes des consommateurs de bonbons plus occasionnels, mais vous vous laissez tenter régulièrement. Il est vrai que pour consommer 3,3 kg de bonbons par habitant et par an, il faut bien être nombreux à en acheter Notons que cette étude ne prend pas en compte la consommation de chocolat

Le plus intéressant dans cette étude est la démonstration de l'importance de l'impulsion dans ce type d'achat. On peut même parler d'addiction au sucre Et là, pour le coup, la société de consommation ne nous aide pas vraiment. On peut se demander s'il ne manque pas une question à cette enquête : seriez-vous d'accord pour que les bonbons soient placés en dehors des caisses des supermarchés ? Gageons que oui, car tout le monde sait bien que bonbon rime avec caries, calories, boulimies même si de temps en temps c'est plutôt bon. La liberté de choisir, c'est aussi la liberté de ne pas être tenté lors des passages obligés, non ?

Publié le 21 Août 2006
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Le Monde 30 mai 2006
PUB