Rhume : évitez les médicaments décongestionnants chez les enfants

Les médicaments décongestionnants anti rhume qui existent sous forme de vaporisateur nasal ne devraient pas être donnés aux enfants de moins de 12 ans. En cause : une efficacité qui n’est pas prouvée et un risque d’effets secondaires.
© Adobe Stock

Comment soigner son enfant qui souffre d’un rhume ? Des chercheurs en médecine ORL, en Sciences pharmaceutiques et en Médecine familiale des universités de Gand (Belgique) et de Brisbane (Australie) font le point sur les traitements à utiliser ou non contre le rhume dans un article qu’ils publient le 10 octobre 2018 dans le British Medical Journal (BMJ). Selon eux, seul le lavage nasal au moyen d’une solution saline aurait un potentiel effet positif sur la santé des enfants enrhumés et tous les autres traitements seraient à bannir.

Attention aux effets secondaires chez les enfants

Les chercheurs à l’origine de ces travaux ont passé en revue des articles scientifiques déjà publiés portant sur l’efficacité des traitements dans le cas d’un rhume simple, sans complication. Ils sont arrivés à la conclusion que les médicaments décongestionnants sous forme de vaporisateur nasal et les traitements contenant des antihistaminiques ne devaient jamais être donnés aux enfants de moins de six enfants et devaient faire l’objet de précautions d’emploi chez les enfants de six à 12 ans. En cause : une absence d’effet démontré et même un risque pour la santé des bambins. "Il n’y a pas de preuve que ces traitements réduisent les symptômes nasaux et ils peuvent entraîner des effets secondaires comme de la somnolence ou des troubles gastro-intestinaux" écrivent ainsi les auteurs. Pire, chez les enfants de moins de deux ans, ces médicaments ont été associés à la survenue de convulsions, d’augmentation du rythme cardiaque et de décès.

Nettoyer le nez et s’armer de patience

Exits aussi les humidificateurs d’air, les antidouleurs, les antiviraux, le miel, les antibiotiques, les anti-inflammatoires, la vitamine C, les huiles d’eucalyptus ou les échinacées dont l’efficacité n’a jamais été scientifiquement démontrée. Le seul traitement qui soulagerait le rhume des plus petits serait, selon les chercheurs, les solutions salines pour nettoyer le nez. Celles-ci doivent être utilisées "prudemment" et "n'apportent pas forcément l’effet escompté" précisent les scientifiques.

Du côté des adultes, aussi, la prudence quand il s’agit de s’automédicamenter en cas de rhume. L’usage de décongestionnants seuls ou avec des antihistaminiques ou des analgésiques pendant un maximum de trois à sept jours peut avoir un léger effet sur les symptômes du rhume. Mais attention tout de même aux effets secondaires susceptibles de survenir : insomnie, somnolence, maux de tête ou encore troubles digestifs. Dans tous les cas, la meilleure solution contre un rhume simple sans complication reste la patience puisque le plus souvent, les symptômes s’estomperont naturellement en une semaine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : What treatments are effective for common cold in adults and children? van Driel et al., 10 octobre 2018, BMJ 2018;363:k3786