Meghan Markle : son secret pour endormir Archie

Publié le 15 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Les nuits sans sommeil sont le lot de beaucoup de jeunes parents. Chacun tente alors de trouver le "truc" pour endormir son tout petit. Meghan Markle et le prince Harry ont déjà tout prévu. Ils ont décidé de miser sur les nouvelles technologies.
PUB
© abacapress

Lors de sa visite à La Haye aux Pays-Bas - réalisée 3 jours après la naissance de son fils - le prince Harry a reconnu avoir eu une nuit courte. Pourtant avec sa femme Meghan Markle, ils ont tout prévu pour faciliter l'endormissement du petit Archie né le 6 mai dernier

Un grand écran d'ambiance mural a été installé dans la chambre du bébé. Cet appareil high-tech diffuse des sons apaisants comme des bruits de la nature (eau, chants d'oiseau...) ou des bruits blancs (son constant combinant toutes les fréquences comme une télévision non réglée).

PUB
PUB

La machine projette également des couleurs et ambiances différentes dans la pièce. Ces différents éléments sont sensés détendre les bébés et faciliter leur endormissement. Une fois que l'enfant fait ses nuits, l'écran d'ambiance reste utile car il aurait aussi un effet rassurant chez les enfants qui font des cauchemars.

Le sommeil des tout-petits

Les cycles et la durée du sommeil varient en fonction de l’âge. Et si les parents de très jeunes enfants ont souvent des nuits agitées, les bébés ont besoin de beaucoup dormir.

Le nourrisson dort en moyenne 20 heures sur 24 pendant sa première semaine de vie. À 1 mois, le bébé doit dormir entre 16 à 20 heures environ ne faisant aucune différence entre la nuit et le jour. De plus, ses phases de sommeil sont entrecoupées par les tétées/biberons ou encore les changements de la couche. A cet âge, un petit peut aussi rester éveillé pendant 2 ou 3 heures de suite.

3 bébés sur 4 font leurs nuits - c’est-à-dire dormir au moins 5 ou 6 heures sans interruption entre 23h et 8h – vers l'âge de 4 mois. Toutefois, s'il ne la fait pas encore parfaitement à 1 an. Pas d'inquiétude...

Des chercheurs en psychologie de l’éducation à l’université McGill à Montréal (Canada) assurent dans une étude parue en novembre 2018 que des nuits interrompues, même à un an, n’auraient pas d’influence sur la santé de l’enfant et sur son développement.

PUB
PUB

A lire aussi

Le sommeil de bébé

Les principaux troubles du sommeil chez l'enfant

Mon enfant dort mal… que faire ?

Attention, dettes de sommeil

Bébé a du mal à faire ses nuits

Sommeil : les besoins des enfants

Plus d'articles