Méfiez-vous du soleil et protégez vos enfants !

Publié le 21 Juin 2013 par Rédaction E-sante.fr
Parce que les idées fausses ont la peau dure, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) lance une campagne d’information pour que les Français se méfient davantage du soleil et protègent tout particulièrement leurs enfants.
PUB
© Istock

Pour profiter de l’été et des suivants : méfiez-vous du soleil !

Les excès de soleil sont mauvais pour la santé : coup de soleil, réaction allergique au soleil, problèmes de vue, vieillissement accéléré de la peau, risque de cancer de la peau, etc.

La peau et les yeux des enfants sont particulièrement sensibles aux rayons du soleil. De plus, les coups de soleil reçus durant l’enfance peuvent provoquer des dégâts cellulaires augmentant le risque ultérieur de cancer de la peau, dont des mélanomes. En 2010, 80.000 cancers cutanés ont été diagnostiqués et 1.600 personnes sont décédées d’un mélanome, cancer de la peau le plus dangereux et majoritairement lié à « une surexposition au soleil ».

PUB

Si, selon l’Inpes, 82% des Français sont conscients des méfaits des UV, 79% reconnaissent ne pas mettre de crème et s'exposer aux heures les plus chaudes. Plus grave, 40% pensent qu'un coup de soleil chez l'enfant n’a pas de répercussion à l’âge adulte et 20% que les coups de soleil renforcent la peau au soleil.

PUB

Les bons gestes au soleil

Pour les nourrissons :

Jamais de bébé au soleil !

Pour les enfants :

Pas d’exposition aux heures les plus chaudes, soit entre 12h et 16h.

Limiter les durées d’exposition.

Quels que soient l’heure et le lieu : chapeau, lunettes de soleil enveloppantes dotées d’un filtre anti-UV et des vêtements couvrants.

Pour les adultes :

Les expositions sont également à limiter et à éviter entre 12h et 16h.

Comme pour les enfants, se protéger du soleil en portant chapeau, lunettes de soleil et vêtements couvrants.

Et pour tous :

Application d’une crème solaire d’indice élevé, en quantité importante et à renouveler tous les deux heures et après chaque baignade, laquelle n’autorise pas à prolonger l’exposition.

Enfin prudence, certains médicaments, parfums ou déodorants peuvent provoquer des allergies en réaction au soleil. Attention au parasol qui n’élimine pas tous les rayons UV. Quant aux autobronzants et aux compléments alimentaires, ils colorent la peau mais ne la protègent pas.

Source : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), juin 2013.
PUB
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Les UV, pourquoi c'est risqué ?

Soleil : comment ne pas risquer sa peau

Le soleil : oui mais...

Bronzez sans entamer votre capital soleil !

Cancer de la peau : faites-vous dépister et sauvez votre peau !

Crème solaire : 90 % des parents ne l’appliquent pas au bon moment pour leurs enfants

Plus d'articles