Les intoxications accidentelles de cannabis en hausse chez les enfants

© Istock

Le nombre d'intoxications accidentelles de cannabis a fortement augmenté chez les enfants. L'Agence nationale de sécurité du médicament rappelle la conduite à tenir en cas d'empoisonnement. 

PUB

Les cas d'intoxication accidentelle de cannabis chez les enfants ont été multipliés par 2,5 en l'espace de trois ans. C'est l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui livre ce constat. Celle-ci dévoile le résultat de deux enquêtes qu'elle a effectuée ces dernières années : la première, entre 2010 et 2014, et la seconde, entre 2015 et 2017.

Outre un nombre d'intoxication en hausse chez les enfants, l'autorité sanitaire a noté une aggravation des symptômes chez les jeunes patients entre les deux périodes. Parmi les enfants victimes d'une intoxication accidentelle de cannabis, entre 2015 et 2017, on dénombre :

PUB
PUB
  • deux fois plus d'hospitalisation, par rapport à la période précédente; 
  • cinq fois plus de cas graves, par rapport à la période précédente; Les cas graves désignent les situations où le pronostic vital du patient a été mis en jeu et qu'il a nécessité une admission en réanimation.

Cette aggravation des cas peut s'expliquer par la hausse de la teneur moyenne de delta-9-THC dans la résine de cannabis. Celle-ci aurait triplé en dix ans, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Le delta-9-THC, ou tétrahydrocannabinol, est une molécule aux propriétés psychoactives contenue dans le cannabis.

Contacter immédiatement les urgences

Bien qu'aucun décès n'ait été rapporté, une intoxication accidentelle de cannabis chez les enfants reste néanmoins grave. "En cas d’ingestion ou de suspicion d’ingestion de cannabis, les structures d’urgences (Samu Centres 15) doivent être immédiatement prévenues" indique l'ANSM. Parmi les symptômes qui peuvent alerter les parents, on compte :

  • une somnolence ou une agitation inhabituelle;
  • une augmentation de la taille de la pupille (mydriase);
  • une baisse du tonus musculaire (hypotonie); 
  • un rythme cardiaque rapide (tachychardie);

L'autorité sanitaire rappelle également aux professionnels de santé "la nécessité d’une recherche systématique de cannabis (urines et/ou sang et/ou cheveux) chez les enfants" qui présenteraient de tels symptômes.

Fréquentes en été et durant les fêtes de fin d'année

L'intoxication accidentelle de cannabis touche essentiellement les jeunes enfants de moins de deux ans. L'empoisonnement se déroule le plus souvent au sein du foyer familial, principalement durant la période estivale et les fêtes de fin d'année.

Le Cannabis sativa est une plante originaire des régions équatoriales, cultivée pour ses effets psychotropes. La marijuana désigne un mélange à fumer de feuilles, tiges, fleurs voire de graines de cannabis. C'est la forme la plus courante de consommation de la plante. Une étude a récemment montré que fumer du cannabis exposerait à des troubles dentaires, voire à l'apparition de lésions précancéreuses dans la bouche.

PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés