BCG : la fin d'une obligation vaccinale

La vaccination des nourrissons contre la tuberculose par le BCG n'est plus obligatoire. La prochaine version du calendrier vaccinal en tiendra compte. Quels sont les faits à l'origine d'une telle décision ?
PUB

Le BCG cible désormais les nourrissons les plus à risques

En date du 11 juillet, le Ministre de la Santé a annoncé officiellement la levée de l'obligation vaccinale contre la tuberculose par le BCG. Cette décision fait suite aux conclusions rendues l'an passé par l'Institut de veille sanitaire (InVS), le Conseil supérieur d'hygiène publique de France (Cshpf) et l'Académie de médecine. En effet, en tenant compte de la baisse de l'incidence de la tuberculose en France, les experts ont recommandé de réserver la vaccination aux populations à risques. Et il est clairement précisé que les sujets à risques sont les nouveau-nés :

PUB
PUB
  • dont l'un des deux parents au moins est originaire d'une région où la maladie sévit de manière endémique (Asie, Afrique, Amérique latine et pays de l'Est),
  • en cas d'antécédents de tuberculose dans la famille
  • si l'enfant vit dans un milieu précaire.

La lutte contre la tuberculose se poursuit

En incitant fortement à la vaccination de ces nourrissons à risques, la lutte contre la tuberculose se poursuit de manière plus ciblée. Parallèlement, les mesures de dépistage de la maladie et le suivi des traitements sont renforcés.

Publié le 23 Juillet 2007
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Société française de santé publique, communiqué du 11 juillet 2007.
PUB