Otite externe à répétition : symptômes et solutions

© Istock

Les inflammations ou infections de l’oreille sont des otites aux symptômes bien connus. Toutefois, ils peuvent différer selon qu’ils concernent l’oreille interne, l’oreille moyenne ou l’oreille externe (le conduit auditif). Alors quels sont-ils en cas d’otite externe ? Y a-t-il un risque pour l’audition en cas d’otite à répétition et quelles sont les solutions pour y faire face ?

PUB

Otite externe : symptômes

Une otite externe est une inflammation de la peau du conduit auditif externe, c’est-à-dire de la portion qui va de la partie extérieure de l’oreille au tympan. Les otites externes sont le plus souvent dues à un bouchon de cérumen ou à une infection cutanée (bactérienne dans 90 % des cas, virale ou mycosique) telle qu’un furoncle ou un eczéma surinfecté suite à une baignade dans une eau insuffisamment propre. Les symptômes de l’otite externe sont dans 90 % des cas des symptômes diffus qui se traduisent par des douleurs et des démangeaisons avec la sensation d'avoir l’oreille pleine et bouchée. Progressivement, la peau devient rouge et gonflée jusqu’à boucher complètement le conduit auditif avec une diminution significative de l’audition. Les douleurs sont alors intenses et on retrouve parfois un écoulement purulent. Il est plus rare qu’on observe une fièvre et un œdème au niveau du pavillon ou un gonflement des ganglions cervicaux bien que cela arrive.

PUB
PUB

Otites à répétition

On estime que l’otite externe devient chronique lorsque l’infection dure plus de 1 mois. De même, elle est jugée chronique si elle récidive plus de quatre fois au cours d’une même année. En cas d’otite à répétition, la douleur est généralement moins intense, mais les démangeaisons sont permanentes et la peau reste gonflée avec un écoulement de pus épais. Le risque est de se gratter et de favoriser la surinfection avec cette fois des risques d’otites à répétition aiguës (avec de vives douleurs, donc).

Traitement des otites externes

Le traitement des otites externes doit être réalisé par un médecin ou un ORL. Il consiste dans un premier temps à inciser et à drainer un éventuel furoncle. Il faut dans tous les cas veiller à nettoyer soigneusement l’oreille en retirant toutes les peaux mortes, le mucus, et, le cas échéant, le bouchon de cérumen ou la mycose. A cette intervention s’ajoute la prescription de médicaments antibiotiques, antifongiques (en cas de mycose) et de cortisone sous forme de crèmes à appliquer localement (l’usage d’antibiotiques par voie orale n’est pas recommandé, car ils sont inefficaces contre les mycoses et les bactéries impliquées dans la plupart des otites externes). Dans les otites externes très inflammatoires, on peut être amené à placer dans le conduit auditif une mèche imprégnée de produit qu’on laissera agir 1 ou 2 jours.

Traitement des otites à répétition

L'otite externe chronique est récidivante, car elle résiste aux traitements conventionnels. Si la cortisone est insuffisante, il faut avoir recours à un traitement puissant à base d’immunosuppresseur local. Il faut par ailleurs veiller à éliminer les causes de l’otite qui peuvent parfois tout simplement être un appareil auditif inadapté ou l’utilisation de produits irritants.

Publié le 05 Janvier 2019
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Les causes des otites, Vidal.fr, 22 janvier 2016
Otites externes : une maladie auto-infligée ? Revue médicale Suisse, 2007
La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB