Ingestion de pile bouton : pourquoi le miel est bénéfique

© Istock

Des chercheurs américains ont attribué de nouveaux bienfaits au miel. Le liquide doré limiterait les dégâts de l'ingestion d'une pile bouton sur le système digestif. 

Publicité

En France, plus de 1200 visites aux urgences sont liées à l'ingestion d'une pile bouton chaque année. On trouve ces piles, petites et plates, dans les objets du quotidien : jouets, télécommande, montre...

Des objets trop souvent à portée desjeunes enfants. Selon l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses), ce sont principalement les 0-5 ans qui avalent ces piles, par inhalation ou ingestion. Des scientifiques américains ont trouvé une nouvelle manière de prendre en charge ces incidents.

Publicité
Publicité

Des conséquences dramatiques

Uneétudeparue dans The Laryngoscope s'intéresse aux produits susceptibles d'enrayer les dégâtsprovoqués par une pile bouton coincée dans l'oesophage. Celle-ci peut obstruer les voies respiratoires et mener à un étouffement.

Lorsqu'elles restent en contact avec les muqueuses, les piles bouton génèrent également un courant électrique et libèrent des substances chimiquespotentiellement toxiques sur les tissus environnants.

En 2 heures, des douleurs abdominales, vomissements ou salivation excessive peuvent s'observer chez le patient. Des symptômes sévères pouvant mener à la mort, si rien n'est fait. Le risque augmente d'ailleurs dans le cas d'une pile bouton au lithium, plus puissantequ'une alcaline.

Soulager l'oesophage et l'estomac

La période entre l'ingestion de la pile bouton et son retrait est cruciale. En attendant une prise en charge médicale, il faudrait donc limiter le contact de la pile avec les muqueuses.

Pour cela, les scientifiques ont comparé l'efficacité de boissons acides (jus de pomme, jus d'orange et boissons énergétiques non gazéifiées), de liquides visqueux (miel et sirop d'érable) ainsi que d'un médicament contre les ulcères à base de sucralfate.

Tous ces produits sont déjà réputés pour leur abilité à protéger l'oesophage durant la procédure endoscopique visant à extraire la pile de l'oesophage du patient.

Les super-pouvoirs du miel

Les tests ont été réalisés en déposant des piles bouton dans des oesophages de cochons morts et vivants. Dans les 2 cas, le miel et le médicament anti-ulcère ont montré les meilleurs résultats.Ces produits ont neutralisé la hausse du pH des tissus touchés, ce qui témoigne de moindres dommages.

Quant aux lésions de l'estomac, celles-ci étaient superficielles et moins étendues qu'avec les autres breuvages.Les chercheurs en ont conclu que l'ingestion de miel ou du médicament anti-ulcère pouvait réduire la sévérité des blessures à l'oesophage et permettre un meilleur rétablissement des patients.

Le temps d'attente aux urgences peut parfois s'avérer très long. Le recours au miel pourrait donc fournir une solution temporaire, en attendant une consultation médicale et le retrait de la pile.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Mercredi 13 Juin 2018 : 15h35
Source : "pH‐neutralizing esophageal irrigations as a novel mitigation strategy for button battery injury", The Laryngoscope, 11 juin 2018
PUB
PUB
PUB