Dépistage des troubles auditifs à la naissance : adopté !

© getty

La proposition de loi visant à généraliser le dépistage précoce des troubles auditifs a enfin été adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale. Désormais, tous les enfants bénéficieront d’un examen de dépistage des troubles de l’audition dans les 3 jours qui suivent la naissance, avant de sortir de la maternité.

Publicité

Cette proposition de loi avait été déposée par Edwige Antier (député UMP de Paris) et Jean-Pierre Dupont (député UMP de la Corrèze) le 30 novembre 2010. Elle a été adoptée en première lecture le 24 mai 2011 par les députés de l’Assemblée nationale.

Pour un dépistage de la surdité dès la naissance

En France, un enfant sur mille naît chaque année avec une déficience auditive. En l’absence de dépistage précoce systématique, le diagnostic n’est porté en moyenne qu’entre 16 et 18 mois. Un tel diagnostic tardif représente une perte de chances pour l’enfant car plus les troubles de l’audition sont détectés tardivement, plus les répercussions sont importantes « sur toutes les acquisitions, la scolarisation et la socialisation de l’enfant ».

Publicité
Publicité

Grâce à la généralisation du dépistage précocedes troubles de l’audition, tous les enfants pourront être dépistés dès la naissance. Un examen de repérage des troubles auditifs sera réalisé à la maternité dans les jours suivant la naissance. En cas de doute sur les capacités auditives de l’enfant, des examens complémentaires seront entrepris avant la fin du troisième mois de l’enfant, dans un centre de référence spécialisé dans le diagnostic, la prise en charge et l’accompagnement.

Cette généralisation du dépistage précoce devrait permettre une prise en charge et un accompagnement adapté aux quelque 800 enfants qui naissent chaque année déficients auditifs et à leur famille...

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 27 Mai 2011 : 11h31
Mis à jour le Vendredi 27 Mai 2011 : 11h31
Source : L’ouïe magazine, 20 mai 2011.
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés