Varicelle : une épidémie inattendue frappe le sud de la France

Publié le 07 Décembre 2018 par Laurène Levy, journaliste santé
La région Occitanie est particulièrement touchée par une épidémie de varicelle, inhabituelle à cette période de l’année. Cette maladie virale contagieuse affecte surtout les enfants de moins de 10 ans.
PUB
© Adobe Stock

Elle survient généralement au printemps ou en été. Mais cette année, la varicelle sévit en plein automne et affecte particulièrement les régions Occitanie, Bretagne, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte-d’Azur rapporte le réseau de surveillance des maladies Sentinelles dans son bulletin hebdomadaire du 5 décembre 2018.

La région Occitanie particulièrement touchée

De ces quatre foyers régionaux, le plus sévère se situe en région Occitanie, où le réseau Sentinelles a compté 27 cas de varicelle pour 100 000 habitants au cours de la semaine du 26 novembre au 2 décembre 2018. Le quotidien régional Midi Libre témoigne de son côté d’une "importante épidémie de varicelle" qui s’étend "de Montpellier à Toulouse".

PUB

©Réseau Sentinelles

95% de risque de contracter une varicelle

La varicelle affecte particulièrement les enfants de moins de 10 ans. Il s’agit d’une maladie virale très contagieuse mais le plus souvent bénigne. "Elle est provoquée par un herpès virus (Varicelle-Zoster Virus ou VZV)" et le risque de déclarer une varicelle au cours de sa vie "est très élevé (environ 95 %)" note Santé Publique France sur son site internet. Comment reconnaître la varicelle ? Les premiers symptômes se manifestent par une légère fièvre, de la fatigue, des courbatures, l’apparition de rougeurs de la peau sur lesquelles apparaissent rapidement des vésicules ou des bulles et de fortes démangeaisons. La transmission a lieu par voie respiratoire ou par contact direct avec les vésicules cutanées.

PUB

Chaque année, en France, la varicelle touche 700 000 personnes (90 % sont des enfants de moins de 10 ans), occasionne 3 000 hospitalisations (75 % ont moins de 10 ans) et 20 décès (30 % ont moins de 10 ans). Le pic de fréquence est observé entre 5 et 9 ans.

Consulter et isoler l’enfant

Le premier réflexe à avoir si votre enfant souffre de varicelle est de l’emmener chez le médecin pour qu’il ou elle confirme le diagnostic et lui prescrive des traitements adaptés afin de soulager les symptômes. Une fois le diagnostic établi avec certitude, informez les personnes qui ont été en contact avec votre enfant (crèche, nourrice, école, centre de loisir…) et gardez votre enfant à domicile pour limiter les risques de contagion.

Des complications sévères chez l’adulte

Si elle concerne principalement les enfants, les adultes sont également susceptibles d’attraper la varicelle s’ils ne sont pas immunisés. Dans ce cas, le risque de complications et de séquelles pulmonaires ou neurologiques - tels que des pneumonies, des paralysies ou des encéphalites - est plus élevé.

Source : Réseau Sentinelles : bulletin hebdomadaire du 5 décembre 2018, pour la semaine 48 de l'année 2018, du 26/11/2018 au 02/12/2018
De Montpellier à Toulouse : une importante épidémie de varicelle dans la région, Midi Libre, 5 décembre 2018
Varicelle : Santé publique France publie un point d'actualité au 27 mars 2017, Santé Publique France
PUB
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Epidémie : la varicelle sévit désormais dans sept régions

Plusieurs régions touchées par une épidémie de varicelle

Varicelle : épidémie dans le Grand-Est

Varicelle : qu’est-ce qu’on risque si on l’attrape à l’âge adulte ?

Grippe : l'Occitanie, première région de France en stade épidémique

Grippe : près d'un million de cas se sont déclarés

Plus d'articles