Alsace : une petite fille décède après une opération des amygdales

© Adobe Stock

Une petite fille de quatre ans est décédée à Strasbourg après avoir fait un arrêt cardiaque le jour où elle a subi deux opérations des amygdales.

PUB

Une opération des amygdales a tourné au drame le samedi 3 novembre 2018. Une petite fille de quatre ans est décédée à l’hôpital de Hautepierre à Strasbourg après deux opérations successives et un arrêt cardiaque, rapporte le journal L’Alsace.

Deux opérations et une réanimation cardiaque

Tout a commencé le lundi 29 octobre, quand la fillette est opérée des amygdales à la polyclinique des Trois Frontières de la commune de Saint-Louis (Haut-Rhin). Après l’opération, la petite fille est placée en observation puis reconduite au bloc pour une deuxième opération le jour même, dans la soirée. C’est lors de cette seconde intervention que la petite patiente fait un arrêt cardiaque. Après réanimation, le médecin anesthésiste-réanimateur de la polyclinique de Saint-Louis décide de son transfert. Elle est donc conduite par le Samu le mardi matin au service de réanimation pédiatrique de l’hôpital de Hautepierre. Mais la fillette décède quelques jours plus tard, le samedi, à l’hôpital. Contactée par le quotidien alsacien, la direction de la polyclinique de Saint-Louis a exprimé son bouleversement et a assuré que "les équipes qui ont procédé à l’intervention étaient complètes et expérimentées, les équipements performants". Une enquête a été ouverte et devrait permettre de faire la lumière sur ce drame.

PUB
PUB

Un risque de décès de 1/50 000

L’ablation des amygdales, ou amygdalectomie, est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever totalement ou partiellement les amygdales lorsqu’elles font l’objet d’infections récurrentes ou chroniques. "Chez le jeune enfant (de moins de 6 ans), l’indication principale est l’obstruction respiratoire chronique liée à l’augmentation du volume des amygdales" détaille le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), 35 000 amygdalectomies sont pratiquées chaque année en France. Les complications dues à cette opération sont rares et sont principalement liées à l’opération et à l’anesthésie en elles-mêmes. Ainsi, selon la HAS, les complications les plus fréquentes rassemblent des pharyngites infectieuses (4 à 9%) et des pneumopathies postopératoires (1,5%) postopératoires.
Plus rares mais plus sévères, les complications d’ordre hémorragique sont de l’ordre de 1% au premier jour et surviennent le plus souvent avant la huitième heure qui suit l’intervention. Une réintervention chirurgicale est nécessaire dans 0,5% des cas et le recours à une transfusion en urgence est rare (entre 1/400 et 1/2500 interventions). Enfin, le risque de décès d’origine hémorragique a été estimé à 1/50 000.

Publié le 13 Novembre 2018
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Une fillette décède après une opération des amygdales. L’Alsace, mis à jour le 8 novembre 2018 
Amygdalectomie – Ministère des Solidarités e de la Santé, page consultée le 13 novembre 2018 
Amygdalectomie avec ou sans adénoïdectomie chez l’enfant ou l’adolescent (moins de 18 ans) – Haute Autorité de Santé, 22 mai 2013 

PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés