Faut-il dépister systématiquement la surdité à la naissance ?

Les arguments favorables au dépistage systématique de la surdité à la naissance s'accumulent. L'objectif est de prendre en charge ces enfants le plus rapidement possible, avant que la surdité n'affecte l'apprentissage du langage. Les interventions réalisées avant l'âge de 9 mois semblent les plus efficaces.
Publicité

La surdité est majoritairement présente dès la naissance

La surdité n'est pas rare chez les jeunes enfants et l'atteinte est présente dans 80% des cas dès la naissance. Sachant que de tels troubles de l'audition peuvent retentir sur l'acquisition du langage, il est préférable de les dépister et de les traiter à temps. L'existence d'un lien entre le dépistage néonatal et l'amélioration du langage chez les enfants atteints de déficiences auditives est maintenant bien argumentée. C'est ainsi que le dépistage systématique de la surdité à la naissance est recommandé dans certains pays, comme au Royaume-Uni et aux États-Unis. En France, il n'est pratiqué que dans un nombre limité de maternités. La technique de dépistage des troubles de l'audition est pourtant simple et sans danger (otoémissions acoustiques provoquées et mesure des potentiels évoqués auditifs).

Quels sont les arguments qui incitent à mettre en place un dépistage systématique de la surdité dès la naissance ?

  • La prise en charge de la surdité avant l'âge de 9 mois s'accompagne d'une meilleure aptitude verbale par rapport à des interventions plus tardives.
  • Une meilleure acquisition verbale est également observée chez les enfants qui sont nés durant des campagnes de dépistage néonatal systématique.
 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 29 Mai 2006 : 02h00
Source : Kennedy C.R. et coll., N. Engl. J. Med., 354 (20) :2131-41, 2006.
PUB