Parents : 3 conseils pour vous faire obéir

L'enfant doit obéir et non se soumettre. C'est un point essentiel dans l'éducation d'un enfant. Reste que pour les parents, il n'est pas toujours facile de faire obéir un enfant. Pour les aider dans cet apprentissage, voici trois repères.

1) Faut-il fournir une explication à l'enfant ?

Oui, lorsqu'on demande à un enfant d'obéir, il est nécessaire et souhaitable de lui fournir une explication. En revanche, attention, cette explication doit toujours venir après l'obéissance. Ce n'est pas un préalable ou une condition à l'obéissance. L'explication doit être plutôt considérée comme un acte de remerciement du parent à son enfant qui vient de lui obéir. C'est ainsi que l'explication constitue aussi un facteur ' augmentant ' pour l'enfant.

2) Il ne faut pas couper la parole aux enfants. Vrai ou faux ?

Par peur d'inhiber l'enfant vis-à-vis du développement du langage, on a laissé entendre aux parents qu'il ne fallait pas leur couper la parole. C'est parfaitement vrai lorsque l'enfant apprend à parler, soit entre 18 mois et 4 ans. En revanche, lorsque l'enfant a acquis la fluidité du langage, il faut de temps en temps lui couper la parole pour lui apprendre qu'il doit attendre son tour de parole et ne pas couper celle des autres. C'est impératif et ça fait partie de l'apprentissage.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Pr Daniel Marcelli, " Il est temps d'obéir ", Editions Albin Michel. (1)