La guérison progresse dans le cancer de l’enfant

Publié le 15 Février 2016 par Brigitte Bègue, journaliste santé
A l’occasion de la journée internationale du cancer de l’enfant, le point sur une maladie qui touche 1700 enfants et 800 adolescents, et dont les chances de guérison s’accroissent sans cesse.
PUB

Le cancer chez l’enfant : on en guérit de mieux en mieux

Chaque année en France, un cancer est diagnostiqué chez environ 2 500 enfants et adolescents. Selon la Fondation ARC pour la Recherche sur leCancer, en trente ans, grâce à l’amélioration des traitements, les taux de guérison chez les enfants moins de 14 ans sont passés de 30 à 82%, à 85% pour les leucémies et 90% pour les lymphomes (cancers du système lymphatique). Néanmoins, les cancers sont la première cause de décès par maladie chez les moins de 14 ans et certaines tumeurs restent difficiles à soigner par les chimiothérapies classiques. C’est le cas notamment de celles qui touchent le cerveau et les os. Or, moins de 10% des enfants qui récidivent accèdent à un nouveau traitement.

PUB

Les cancers les plus fréquents :

PUB
  • leucémies (28 % des cas).
  • tumeurs du système nerveux central (SNC) (25 %).
  • lymphomes (11 %).

Les enfants oubliés de la recherche contre le cancer

Trouver de nouvelles molécules est donc une priorité. Il fait d’ailleurs partie du plan cancer 2014-2017. L’enjeu est de taille mais il n’intéresse pas forcément la recherche car il touche peu de malades (1 à 2% des cancers dans les pays développés). En France, seulement 2% des fonds alloués à la lutte contre cette maladie concernent le cancer chez les enfants. En 2007, le parlement européen a enjoint les laboratoires pharmaceutiques à investir dans des médicaments pédiatriques. Si des progrès ont été faits, ils demeurent insuffisants. Et de nombreux enfants sont toujours traités avec les mêmes médicaments que les adultes. C’est encore pire dans les pays pauvres où les petits patients décèdent faute de traitements. « Une situation inacceptable » pour le directeur de l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer (IARC).

Source : Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer, Institut National du Cancer, Gustave Roussy.
PUB
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Cancer de l’enfant : le coup de gueule de Laurence Boccolini

18 millions d'euros en faveur de la recherche clinique

Le cancer : vers une médecine personnalisée et un traitement à la carte

Bilan du registre d'essais cliniques français

Cancer en hausse chez l'enfant

Cancer chez l’enfant : 1 cas sur 440 avant l’âge de 15 ans

Plus d'articles