Le beurre de cacahuète diminuerait les risques d’allergies

Publié le 26 Juillet 2019 à 17h01 par Agathe Boussard, journaliste santé
Selon des chercheurs canadiens, introduire des protéines d’arachide dans l’alimentation de son bébé permettrait de diminuer son risque d’allergie. Une bonne nouvelle lorsque l'on sait que l’allergie à l’arachide est une des allergies les plus courantes chez les enfants.
© Istock

Le nombre d’enfants allergiques aux arachides ne cesse d’augmenter. Mais peut-être plus pour longtemps. C’est en tout cas ce que laisse espérer une étude de chercheurs canadiens. Publiée dans le "Canadian Medical Association Journal" (CMAJ), elle donne certaines recommandations aux parents, concernant l'alimentation des jeunes enfants

L'introduction de protéines d'arachide

Selon les chercheurs, les bébés consommant régulièrement des protéines d’arachide, comme le beurre d’arachide ou de l’arachide en poudre) auraient un risque moins élevé de devenir allergiques aux arachides. Les experts conseillent aux parents de donner à leur bébé âgé de 4 à 6 mois8 grammes de protéines d’arachides, soit l’équivalent d’une bonne cuillère de beurre d’arachide, à raison d’au moins deux fois par semaine.

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs ont suivi 460 enfants de moins de 11 mois. Ces derniers ont la particularité d’être allergiques aux œufs ou atteints d’une dermatite atopique modérée à sévère.

Une dermatite atopique est une maladie inflammatoire chronique, qui se manifeste par des éruptions cutanées. Quand elle est sévère, elle peut être très handicapante.

L’allergie aux œufs et cette maladie inflammatoire chronique sont connues pour être des signes avant-coureurs d’une possible future allergie à l’arachide.

Après avoir donné 2 grammes de beurre de cacahuète et ce, trois fois par semaines à certains des enfants, les chercheurs se sont rendus compte que seuls 3,2% d’entre eux devenaient allergiques après 5 ans. A titre de comparaison, 17,2% des enfants qui n’en avaient pas mangé, ont fini par développer une allergie aux arachides après 5 ans.

L’eczéma grave, un facteur de risque 

Dans leur étude, les chercheurs conseillent aux parents de bébés allergiques aux œufs ou ayant de l’eczéma grave (deux facteurs de risque d’allergie à l’arachide) de ne pas donner d’arachide à leur progéniture. Ils leur recommandent d’emmener leur nourrisson chez un spécialiste.

 Les symptômes de l’allergie à l’arachide

Une personne allergique à l’arachide et qui, malencontreusement, ingérerait une cacahuète, peut présenter un certain nombre de symptômes. Dans la plupart des cas, ils sont d’origine intestinale et donc se caractérisent par une réaction inflammatoire, des vomissements, diarrhées ou douleurs abdominales. Les réactions cutanées sont également courantes. Des plaques et des rougeurs peuvent apparaître sur le corps de la personne allergique. Cette dernière peut éprouver du mal à avaler ou à respirer. L’allergie peut également entraîner une toux.

Quant aux traitements, il existe la désensibilisation, une méthode qui consiste à exposer de manière progressive le corps à l’allergène. L’objectif est que le système immunitaire le tolère de mieux en mieux. La désensibilisation, possible à partir de 5 ans, est prescrite par un médecin spécialisé dans les allergies, lorsque les traitements habituels ne fonctionnent pas. Pour établir le diagnostic, l’allergologue utilise deux types de tests : un test cutané et un test sanguin

Cette méthode de désensibilisation semble être efficace en cas de consommation accidentelle d’arachide. Elle ne permet pas aux patients de consommer autant d'arachide qu'une personne non allergique.

L’allergie à l’arachide perdure à l’âge adulte. Seul un dixième des enfants allergiques parviennent à guérir lorsqu’ils atteignent la vingtaine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :