Transit intestinal : faut-il s’inquiéter de la constipation chez le bébé et l’enfant ?

© Adobe Stock

Comment réagir si votre enfant a un transit intestinal paresseux, voire et ne va plus aux toilettes, ou si votre bébé ne remplit plus ses couches pendant plusieurs jours ? Quelles solutions naturelles existent contre la constipation ? Quand faut-il consulter ? Nous répondons à vos inquiétudes de parents... 

PUB

Transit intestinal et constipation chez le nourrisson

Chez le nourrisson allaité, il est rare qu’on parle de constipation. Par contre, il peut y avoir des périodes de plusieurs jours sans selle, qui sont en général anodines tant que le bébé émet toujours des gaz et qu’il n’y a ni ballonnements ni vomissements. Toutefois, si vous allaitez votre bébé et qu’une constipation se manifeste, suivez vous-même un régime plus riche en fibres, consommez plus de jus de fruits, d’eau, et privilégiez les légumes verts.

Pour prévenir la constipation d’un nourrisson nourri au biberon, il faut déjà s’assurer de reconstituer correctement le mélange lait en poudre/eau : vérifiez sur les boites de lait infantile les proportions recommandées. Si le problème persiste, un lait spécial riche en lactose et appauvri en caséine (Novalac Transit, Galliagest,…) peut être recommandé. Attention tout de même à ne pas tomber dans la « valse des laits » : il ne faut pas en changer dès qu’un problème apparaît et être bien conscient que le bénéfice recherché avec un nouveau lait n’apparaîtra, au mieux, qu’au bout d’une semaine.

PUB
PUB

En cas de transit intestinal ralenti, vous pouvez aussi remplacer l’eau habituelle par de l’eau fortement minéralisée type Hépar®, mais seulement pour l’un des biberons de la journée.

Quelques conseils supplémentaires : desserrez la couche de votre bébé, bougez ses jambes comme si vous le faisiez pédaler, et massez-lui le ventre délicatement, dans le sens des aiguilles d’une montre, 3 ou 4 fois par jour.

Diversification alimentaire ou apprentissage de la propreté : sources de constipation

La constipation du bébé peut apparaître suite à un dérèglement de la flore intestinale, par exemple lorsque les différentes étapes de la diversification alimentaire n'ont pas été respectées. Dans ce cas, reprenez les premiers stades de la diversification et augmentez progressivement l’apport en fibres jusqu’à atteindre 10 g par jour.

D’autre part, l'apprentissage un peu trop forcé de la propreté peut conduire certains enfants à se retenir, c’est ce qu’on appelle la constipation rétentionnelle. A cette période, des perturbations intestinales peuvent survenir, dont la constipation. L'expulsion des selles étant, en conséquence, douloureuse, l'enfant va se retenir encore davantage et un cercle vicieux s'enclenche. Chaque enfant est différent, attendez que le vôtre soit prêt. Instituez progressivement une routine en invitant votre enfant à utiliser le pot ou les toilettes après les repas, mais sans en faire une obligation.

Publié le 16 Mars 2016 | Mis à jour le 21 Mars 2016
Auteur(s) : Magalie Le Bihan, pharmacien
La rédaction vous recommande sur Amazon :