Les enfants qui mangent du fromage davantage protégés contre les allergies

© Istock

Les enfants qui mangent du fromage à l'âge de 12-18 mois seraient moins à risque d'asthme, de rhinites et d'eczéma, selon une étude menée par le CHU de Besançon et l'Inra.

PUB

Pour la première fois, une association est établie entre la consommation de fromages et la probabilité de développer des maladies allergiques chez les enfants. Le fromage est un aliment riche en diversité microbienne, rappellent les auteurs de l'Inra (Institut National de la Recherche Agronomique).

Moins de risques d'eczéma, d'asthme et de rhinite

Au cours du étude baptisée PATURE (Protection contre l'Allergie ; étude du milieu Rural et de son Environnement), les chercheurs ont suivi une cohorte d'enfants vivant dans un milieu rural dans cinq pays européens (Allemagne, Suisse, Autriche, France et Finlande) depuis 2002. A la suite de leur étude, ils ont démontré que vivre dans un milieu agricole entraînait une diminution du risque allergique et que la diversité alimentaire précoce pouvait avoir un rôle protecteur.

PUB
PUB

Le volet IV de PATURE s'intéresse particulièrement à la consommation de fromage. L’étude a été menée sur 931 enfants de la cohorte et les chercheurs ont pris des données sur les maladies allergiques, les pratiques alimentaires et les facteurs environnementaux dès leur naissance jusqu'à leurs six ans. Après 6 ans d'observations, l'analyse montre que toutes consommations de fromages entre 12 et 18 mois est associée à une réduction significative du risque de dermatite atopique (eczéma) à 6 ans et d'allergie alimentaire, également à un risque diminué d'asthme, de rhinite allergique et de sensibilisation aux allergènes.

Les chercheurs n'ont pas déterminé si la diminution du risque d'allergie chez les enfants était plutôt liée à la diversité des fromages ou à la fréquence de consommation. Mais des analyses complémentaires du microbiote intestinal chez les consommateurs de fromage aideraient à comprendre ces mécanismes. L'objectif majeur des scientifiques est de mettre en place des stratégies préventives de l'asthme et des maladies allergiques.

Une augmentation des maladies allergiques depuis 40 ans

On observe une augmentation de la fréquence des maladies allergiques et de l'asthme dans les pays industrialisés depuis 40 ans. Cela est due au fait que dans la petite enfance, nous sommes de moins en moins en contact avec des agents microbiens. Avec l'amélioration considérable du niveau d'hygiène et la diminution des maladies infectieuses, notre corps est moins habitué à faire face aux corps étrangers.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Allergy.

Publié le 18 Décembre 2018 | Mis à jour le 20 Décembre 2018
Auteur(s) : Mathilde Polivka, journaliste santé
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés