Elle a été brûlée au 3e degré à cause de son shampoing anti-poux

En rentrant du pensionnat pour Noël, Aleema Ali, une adolescente britannique, avait des poux. Le shampoing qu’elle a utilisé pour se débarrasser contre les parasites a pris feu ! Elle souffre aujourd’hui de brûlures au 3ᵉ degrés.
Elle a ete brulee au 3e degre a cause de son shampoing anti-poux

Il est important de bien lire la notice des shampoing anti-poux, et autres produits à base de produits chimiques, avant de les utiliser. Le terrible accident survenu à Aleema Ali il y a 4 ans nous le rappelle. 

Le shampoing anti-poux a pris feu 

Revenue du pensionnat avec des poux en décembre 2016, la jeune fille, alors âgée de 12 ans, a utilisé le shampooing anti-poux de la marque “Full Marks Solution” pour tuer les lentes et les parasites

Pendant le temps de pose, l’adolescente a décidé d'aider sa mère dans les tâches ménagères. "Je suis allée à la cuisine pour aller à la poubelle. Pendant que je passais près de la cuisinière, mes cheveux ont pris feu, car le produit était extrêmement inflammable", explique la jeune fille à la presse anglaise.

La blessée a été conduite rapidement à l'hôpital et hospitalisée en soins intensifs. 

55% de son corps est brûlé au 3e degré

Plus de la moitié du corps d’Aleema Ali a été brûlé au 3ᵉ degré. C’est-a-dire le stade le plus grave. La peau est détruite complètement, et cela jusqu'à la graisse. La peau est blanche, brune ou noire et non douloureuse.

Son visage, sa tête, sa poitrine, ses cuisses, son estomac ainsi que son dos et ses mains étaient touchés. Elle a également perdu 7 doigts. De plus, elle ne parvient aujourd’hui à en bouger que deux sur les trois restants.

"J'ai été dans le coma pendant 2 mois, donc il n'y a pas eu de réaction immédiate. C’est venu progressivement pendant les périodes où je restais éveillée", reconnaît-elle.

La sortie du coma ne marquait pas sa guérison. Elle a dû subir de nombreuses greffes de peau et porter des vêtements spécialisés pour aider sa peau à guérir. Elle est obligée aussi de suivre un traitement médicamenteux quotidien pour aider son corps à faire face aux dommages. L’adolescente ajoute "Mon rétablissement a été extrêmement difficile et il est toujours en cours. Chaque jour, je dois utiliser des nébuliseurs, des humidificateurs, des vêtements compressifs, des pansements, des crèmes, des médicaments et bien plus encore".

Brûlures au 3ᵉ degré : elle reste optimiste 

Malgré ses brûlures au 3ᵉ degré, Aleema Ali ne s’est pas laissée abattre. Elle a confié à la presse anglaise. "En interne, je vais parfaitement bien. On m'a également dit que mes cheveux ne repousseraient pas, mais par miracle ils l’ont fait. Je peux encore mener une vie tout à fait normale. Je peux conduire et faire mes activités quotidiennes".

La jeune fille assume ainsi parfaitement son nouveau visage et son nouveau corps. Comme le montre notre diaporama, elle a même ouvert un compte Instagram et TikTok où elle n’hésite pas à partager son expérience et ses astuces beauté.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.