Grossesse : une carence en vitamine D accroît le risque de trouble de l'attention chez l'enfant

Selon une nouvelle étude, les enfants dont la mère a souffert d’une carence en vitamines D pendant la grossesse sont plus susceptibles de développer un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) en grandissant.
© Istock

Faire attention à ce qu’on mange pendant la grossesse est important. En effet, l’alimentation a un impact sur le fœtus, et parfois même encore après la naissance. Les travaux de l’Université de Turku (Finlande) menés en collaboration avec l’Université de Columbia (New York) en sont un parfait exemple. Parallèlement à l’hérédité, une carence en vitamines D pendant la grossesse jouerait un rôle dans le développement d’un trouble du déficit de l'attention chez l'enfant, plus communément appelée hyperactivité.

Hyperactivité : un manque de vitamine D pendant la grossesse en cause

Selon l’équipe scientifique, les enfants qui naissent d’une mère ayant eu une carence en vitamines D pendant le 1er ou le 2e trimestre ont 34% plus de risques de souffrir d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ce résultat est confirmé même après avoir pris en compte l’âge, le statut socio-économique et les antécédents psychiatriques de la mère.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les dossiers de 1067 enfants atteints de ce trouble du neurodéveloppement nés entre 1998 et 1998 en Finlande et ceux d’enfants du même âge n’ayant pas la maladie. Ces données avaient été collectées avant la mise en place des recommandations des autorités finlandaises sur l’apport quotidien en vitamine D pendant la grossesse qui est de 10 microgrammes par jour.

L’auteur principal de la recherche le professeur André Sourander explique “cette recherche offre des preuves solides qu'un faible niveau en vitamines D pendant la grossesse est lié à un manque d'attention chez les enfants. Le TDAH étant l'une des maladies chroniques les plus courantes chez les jeunes, les résultats de la recherche ont une grande importance pour la santé publique".

Cette étude fait partie d'un projet de recherche plus vaste qui vise à découvrir les liens entre la santé de la mère pendant la grossesse et le développement d’un TDAH chez l’enfant. L'objectif est de parvenir à mettre au point des traitements préventifs et des mesures permettant d’identifier les jeunes à risque.


Vitamine D : qu’est-ce que c’est ?

La vitamine D intervient dans l’absorption du calcium, du phosphore et du magnésium par le tube digestif. Elle participe ainsi à la robustesse des os et du squelette humain. Des études récentes ont également mis en avant son rôle dans la prévention de certains cancers (comme celui du côlon), du diabète de type I, de l'épilepsie, des accidents cardio-vasculaires ou encore la dépression saisonnière. 

La vitamine D est la seule vitamine que l’organisme est capable de produire lui-même. Elle est synthétisée au niveau de la peau sous l’effet des UVB du soleil. C'est pourquoi les carences sont plus fréquentes en hiver ou dans les pays du nord. Outre les effets possibles observés par les chercheurs au cours de la récente étude finlandaise, une carence de vitamine D peut provoquer une perte de densité osseuse ou encore le rachitisme.

Généralement, 15 minutes par jour en plein soleil sont suffisantes pour produire la vitamine D nécessaire. Toutefois, il est aussi de faire le plein grâce à certains aliments comme :

  • les poissons (hareng, maquereaux, sardines, saumon, thon en boite…)  ;
  • l’huile de foie de morue ;
  • le jaune d'œuf ;
  • le chocolat noir
  • les champignons ;
  • le lait entier.

Quels sont les signes d’un trouble du déficit de l’attention ? 

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème du développement neurologique. Il touche entre 4% et 8% des enfants. Il persistera à l’âge adulte chez la moitié d’entre eux.

Les symptômes du TDAH sont :

  • Inattention : incapacité à se concentrer sur une tâche plus de quelques minutes, grande distraction, difficultés à prêter attention au détail ou à suivre les consignes.
  • Impulsivité : motrice ou verbale. Par exemple, l'enfant parle souvent, ne parvient pas à attendre son tour de parole à l'école ou encore a des difficultés à gérer ses émotions.
  • Hyperactivité : agitation incessante, l'enfant ne peut pas rester assis ou tranquille, il court ou grimpe dans des situations inappropriées.

Les personnes atteintes de TDAH, généralement diagnostiquées vers 7 ans, peuvent aussi présenter des troubles des apprentissages associés (troubles dits "Dys" : dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie...).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Vitamin D Deficiency during Pregnancy Connected to Elevated Risk of ADHD, Communiqué de presse de l’université de Turku, 10 février 2020
Le site de l’association ASPEDAH