Spécial mémoire

Articles

Les risques liés aux médicaments sont régulièrement mis à l’étude. Chaque année, la revue "Prescrire" publie un bilan des médicaments dangereux. Nombre d'entre eux ont des effets secondaires qui exposent la santé des patients à des risques graves. Découvrons une liste non exhaustive des médicaments à "écarter pour mieux soigner".

Il est possible de limiter les inflammations en ayant une alimentation anti-inflammatoire de façon naturelle. En effet, il existe des médicaments anti-inflammatoires qu’il peut être intéressant de privilégier en cas d’arthrose ou de douleurs inflammatoires chroniques par exemple.

Les patients atteints d’Alzheimer seraient victimes d’une baisse d’insuline au niveau du cerveau. S’agit-il d’un diabète de type 3 ? On fait le point sur la définition du diabète et sur les différents types qui existent.

Face à de possibles effets néfaste sur la santé des sels d’aluminium contenus dans les déodorants, la pierre d’alun a renoué avec le succès de la naturalité. Mais qu’est-ce que la pierre d’alun ?

Notre cerveau ne se nourrit pas seulement d’enseignements et d’expériences diverses et variées. Sa santé dépendant également de ce que contient notre assiette.

Les bracelets connectés ont un vif succès sur le marché de la santé connectée. Que la personne souffre d’une pathologie et souhaite surveiller son évolution, qu’elle soit en bonne santé et désire l’entretenir, cet appareil connecté est un précieux allié.

C'est un organe vital, peuplé de dizaines de milliards de neurones. Apprendre, mémoriser, comprendre... Le cerveau est impliqué dans des fonctions essentielles à notre organisme. Mais, bien à l'abri sous notre boîte crânienne, il abrite encore de nombreux mystères... Voici 9 choses que vous ne savez pas sur lui !

Pendant le repos, la mémoire s'organise

Prendre des vacances, c’est se mettre au repos sur les plans physique et mental. Après des mois  d’activité soutenue, dans le cadre de notre métier, de nos occupations quotidiennes, ou à l’école,  nous offrons à notre cerveau une phase de récupération bénéfique pour notre mémoire. Ce repos neurophysiologique indispensable pour repartir de plus belle à la rentrée, est en réalité loin d’être une phase inerte pour le cerveau et les connexions neuronales : un réseau alternatif, dit « réseau du mode par défaut » (RPD) se met alors en activité.  Un phénomène récemment mis en lumière, explications.

serious game senior

De plus en plus de jeunes retraités se mettent aux jeux vidéo… De quoi se refaire une jeunesse ? Le but de ces serious games ou  « jeux sérieux » destinés aux plus de 60 ans est de faire travailler son cerveau et de limiter les effets du temps tout en s’amusant !

mémoire

Depuis notre naissance, la mémoire est notre meilleure ennemie. Bien qu’intimement liée au développement cérébral pour tous les humains, nous ne sommes pas égaux face à elle. Et lorsque nous avançons en âge, les choses se compliquent ! Mais pas de panique : si nous passons notre temps à perdre nos lunettes ou nos clefs, si nous sommes incapables de nous rappeler le titre du film de la veille, rien de grave, il suffit juste de muscler notre mémoire au quotidien grâce à ces 10 conseils accessibles à tous.

Sport sur ordonnance remboursement

À partir du 1er mars, les médecins pourront prescrire une activité physique adaptée à leurs patients souffrant d'affections de longue durée (ALD) comme un diabète, une insuffisance cardiaque etc. Mais un flou artistique persiste. Faute de cadre financier, cette belle initiative risque un départ difficile. Voici comment y voir plus clair en dix questions.

Serious games thérapeutiques

Le jeu, c’est du sérieux. Le principe des serious games ou "jeux sérieux" en santé est simple : en s’amusant comme dans un jeu vidéo, on peut changer les comportements en santé, apprendre sur sa maladie et mieux la gérer au quotidien. Certains font de la prévention, d’autres tentent même de ralentir un déclin cognitif léger ou de rééduquer après un AVC.

En France, environ 900 000 personnes sont atteintes par la maladie d’Alzheimer et 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Faute de guérir, cette maladie neurodégénérative, qui affecte la mémoire, continue de faire peur. Pourtant, il y a des raisons d’espérer selon les scientifiques rassemblés à Bordeaux lors de la Semaine de la Mémoire.

Pourquoi s’acharner à vouloir diagnostiquer la maladie d’Alzheimer plus tôt ? Parce que lorsque symptômes il y a, la maladie a déjà atteint un stade avancé. Diagnostiquer plus précocement permettrait de pouvoir agir en amont, de freiner cette maladie et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. Explications du Dr Nathalie Cartier-Lacave, chercheur au Laboratoire « Biothérapie des maladies neurodégénératives » de l’INSERM au Commissariat de l’Énergie Atomique de Fontenay-aux-Roses, et dont les travaux de recherche sur la maladie d’Alzheimer sont soutenus par la Fondation pour la Recherche Médicale.

Alzheimer et troubles cognitifs : la méthode Montessori pour stimuler les malades

Les thérapies non médicamenteuses ont le vent en poupe dans les établissements accueillant des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs. Parmi elles, la méthode Montessori redonne de l’autonomie aux patients en s’appuyant sur les facultés qu’ils ont préservées. Et ça marche !

A la rentrée, c’est sûr, nos neurones vont se remettre à carburer à cent à l’heure. Pour les préserver du stress, de surmenage ou de la déprime, une solution : chouchoutez votre assiette car certains aliments sont particulièrement bons pour le cerveau. Alors pourquoi s’en priver ?

Test génétique

Les tests ADN promettent, telles des boules de cristal, de tout vous révéler de votre santé future. Mais s’ils ne se sont pas encore en mesure de vous dire si vous souffrirez un jour de la démence d’Alzheimer ou de maladies cardiaques, ils sont déjà opérationnels pour détecter des anomalies génétiques chez le fœtus ou explorer les tumeurs en vue d’un traitement "à la carte" des cancers du sein. Voici quelques exemples concrets de que l’on appelle la "médecine prédictive et personnalisée". La médecine de demain, c’est déjà aujourd’hui.

La pollution s'attaque aussi à notre cerveau

Il est temps de partir respirer l’air pur et de se mettre au vert car la pollution est néfaste pour notre cerveau. De plus en plus d’études attestent des effets de différents polluants sur le déclin cognitif, le QI et les troubles du comportement des enfants.

Lyme : les dessous du prochain scandale sanitaire ?

Une promenade estivale dans les champs ou en forêt peut avoir de lourdes conséquences, parfois dramatiques. Entre des tests diagnostiques peu fiables, des traitements difficilement applicables et une infection chronique ignorée par les autorités publiques, les victimes de la borréliose de Lyme -cette maladie infectieuse transmise par les morsures de tiques qui touche le cerveau, le cœur, le système immunitaire- sont excédés. Ils poursuivent l’Etat en justice et les fabricants des tests pour crier leur désespoir. 

Seniors : 10 conseils préventifs pour les vacances d’été

Synonyme de soleil, légèreté, voyages pour la majorité d’entre nous, l’été peut virer au cauchemar pour les personnes âgées comme l’a montré la canicule de 2003. La santé des seniors en été peut être synonyme de grosse chaleur, d’isolement, de dépendance... Comment faire pour que nos aînés Seniors passent les vacances d’été en toute sécurité, avec ou sans nous ?

Mémoire et maladie d'alzheimer

Doper sa mémoire pour éviter qu’elle ne joue des tours et retarder la maladie d’Alzheimer ? C’est possible. De nombreuses études scientifiques montrent que s’il y a des facteurs sur lesquels il est impossible de jouer comme la génétique, d’autres sont modifiables comme l’hygiène de vie et le bien-être. Suivez le guide.

Aidant familial et dépendance : un droit au répit en 2016 !

En France, environ 8 300 000 personnes aident un proche malade ou handicapé. Le rôle de celui que l’on nomme « aidant familial » est crucial. Sans eux, il en coûterait 164 milliards de dépenses supplémentaires à l’assurance maladie pour prendre en charge les personnes en situation de dépendance. A partir du 1er janvier 2016, un droit au répit est créé pour leur permettre de souffler. Mais qui sont ces aidants et que font-ils ?

De nombreuses substances, notamment présentes dans certains médicaments, peuvent modifier le fonctionnement de notre cerveau et altérer notre mémoire. Quels sont les médicaments en cause et faut-il alors les éviter ? La problématique est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Le point avec le Dr Catherine Thomas-Anterion, Neurologue, Docteur en Neuropsychologie, chercheur et membre de l'Observatoire B2V de la mémoire.

Accident vasculaire cérébral : aider le patient aphasique à communiquer

L’accident vasculaire cérébral survient toujours brutalement. Il faut alors réagir très rapidement, de façon à limiter les risques de mortalité ou de handicap. Parmi les handicaps possibles, il y a l’aphasie, qui laisse la victime d’AVC en incapacité de communiquer. Comment peut-on alors aider la personne aphasique à recouvrer cette fonction vitale ? 

Manger bio autant que possible semble devenir une nécessité tant les pesticides sont nombreux dans notre alimentation qu’ils rendent toxique.

C’est un moyen important de préserver notre santé et surtout celle des enfants.

La prévention dans le domaine de la maladie d’Alzheimer est un secteur très actif. C’est ainsi que faire travailler sa mémoire et développer ses relations sociales sont des activités vivement recommandées. Mais qu’en est-il de l’alimentation ? Certains aliments sont-ils protecteurs ? Le point sur cette question essentielle avec le Dr Catherine Thomas-Anterion, Neurologue, Docteur en Neuropsychologie, chercheur et membre de l'Observatoire B2V de la mémoire.

Notre espérance de vie ne cesse de s'allonger. Mais comment favoriser le “bien vieillir”, rester en bonne santé, le plus longtemps possible ? S'il n'existe pas de pilule miracle anti âge, on peut néanmoins prévenir le vieillissement en respectant quelques conseils de bon sens. Car, comme le souligne le Dr Viguier, spécialiste en biologie de la nutrition, « Vieillir n'est pas déchoir ».

Patients chroniques : améliorer le parcours de soins

Comment améliorer le parcours de soins des patients chroniques, tel était l'objet de la séance inaugurale des 68èmes Entretiens de Bichat, le 8 octobre 2015.

Peut-on comparer notre cerveau à un muscle et « muscler » notre mémoire pour être plus efficace ou pour prévenir les troubles de la mémoire de la maladie d’Alzheimer ? À défaut, comment y parvenir ? Le Dr Catherine Thomas-Anterion, Neurologue, intervenante pour l'Observatoire B2V des Mémoires, chercheur et membre du Comité scientifique de France Alzheimer, nous indique la bonne voie pour se construire une bonne mémoire et la conserver le plus longtemps possible.

Symptômes alzheimer

Inattentions fréquentes, pertes d’objets répétées… la maladie d’Alzheimer semble une évidence. Pourtant, très souvent, ces signes sont simplement le reflet du vieillissement normal de la mémoire. Savoir repérer la maladie, c’est permettre un diagnostic précoce. Ou, à l’inverse, et le plus souvent, arrêter de s’inquiéter sans raison. Comment trier le vrai du faux, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Pages

Spécial mémoire
La mémoire et la concentration sont des fonctions essentielles mais fragiles. Comment entretenir sa mémoire ? Comment l’évaluer ? Et comment savoir s’il s’agit d’un simple trouble de mémoire ou d’une maladie d’Alzheimer ?
Spécial mémoire

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Simples trous de mémoire ou maladie d'Alzheimer ?

Simples trous de mémoire ou maladie d'Alzheimer ?

Oublier un code, perdre ses clés, se tromper de couloir de métro, ne pas se rappeler un numéro de téléphone… De tels troubles de la mémoire augmentent naturellement avec l'âge. Ils ne révèlent pas tous pour autant les prémices de la maladie d'Alzheimer. Alors sachez distinguer les vrais troubles de la mémoire, attribuables à une démence et nécessitant une consultation, des simples trous de mémoire bénins.

Lire l'article
Dossier Santé : Troubles de la mémoire : comment savoir si c'est la maladie d'Alzheimer ?

Troubles de la mémoire : comment savoir si c'est la maladie d'Alzheimer ?

Comment faire la différence entre des troubles de la mémoire bénins et ceux qui annoncent une véritable maladie d'Alzheimer ? Le test des 5 mots permet au médecin de faire rapidement la distinction.

Lire l'article
Dossier Santé : Exercer sa mémoire au quotidien

Exercer sa mémoire au quotidien

À partir de la cinquantaine, toute baisse de mémoire nous inquiète, et on se demande s'il ne s'agit pas des prémices de la maladie d'Alzheimer. Mais avant d'en arriver là, il y a de la marge, et on peut ralentir les troubles de la mémoire grâce à certaines activités et en respectant quelques consignes. Suivez le guide.

Lire l'article
Dossier Santé : Troubles de la mémoire : quels tests ?

Troubles de la mémoire : quels tests ?

Où sont mes clés ? Rappelez-moi votre nom ? Comment différencier un banal trou de mémoire d'une véritable maladie de la mémoire ? La distinction peut être faite grâce à des tests psychométriques (tests de mémoire).

Lire l'article
Dossier Santé : 8 consignes alimentaires pour renforcer sa mémoire

8 consignes alimentaires pour renforcer sa mémoire

Trous de mémoire, difficultés d’apprentissage, baisse de concentration… sont des soucis qui peuvent survenir à tout âge et plus ou moins transitoirement. L’exercice physique, l’entrainement cérébral et les activités sociales sont autant de façons d’entretenir notre mémoire, mais l’alimentation joue aussi un rôle très important.

Lire l'article
PUB