Obésité : quelles solutions chirurgicales ?

Obésité : quelles solutions chirurgicales ?
Il existe plusieurs techniques de chirurgie de l’obésité. Quelles sont-elles ? Quel est le principe et à qui s’adressent-elles ? Le point notamment sur l’anneau gastrique et le by-pass, les deux techniques actuellement les plus pratiquées.
Obésité : quelles solutions chirurgicales ?

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Chirurgie de l'obésité : anneau gastrique et/ou by-pass

Chirurgie de l'obésité : anneau gastrique et/ou by-pass

La chirurgie de l’obésité, ou chirurgie bariatrique, consiste à diminuer la taille de l’estomac afin de restreindre l’absorption des aliments. on peut ainsi réduire l’apport calorique journalier jusqu’à environ 40%. la chirurgie de l’obésité est une intervention réservée en cas d’obésité importante et après échec des autres traitements. anneau gastrique et by-pass, explications autour de ces deux techniques chirurgicales de l’obésité.

Lire l'article
Dossier Santé : Obésité et by-pass : comment s'alimenter après l'opération ?

Obésité et by-pass : comment s'alimenter après l'opération ?

Le bypass gastrique désigne une opération chirurgicale indiquée dans le traitement de l'obésité. En quoi consiste exactement le bypass gastrique et après l'opération, quelles sont les grandes règles que l'on doit suivre pour s'alimenter ?

Lire l'article
Dossier Santé : Obésité : la dérivation gastrique de Roux-en-Y (RYGB) expliquée en vidéo

Obésité : la dérivation gastrique de Roux-en-Y (RYGB) expliquée en vidéo

La digestion commence dans la bouche où les aliments sont décomposés par le mâchage et la salive. La digestion se poursuit dans l'estomac où les aliments se transforment en liquide, le chyme. Le chyme passe ensuite dans l'intestin grêle. Les enzymes pancréatiques et hépatiques y poursuivent la...

Lire l'article
Dossier Santé : Chirurgie de l’obésité : quelles techniques, quels bénéfices ?

Chirurgie de l’obésité : quelles techniques, quels bénéfices ?

En perdant du poids, on améliore son esthétique, son estime de soi et sa liberté de mouvements. Mais la perte de poids vise également à améliorer sa santé. Les techniques chirurgicales de l’obésité permettent-elles une véritable amélioration dans ce domaine (hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires…) ? Le point sur cette question de poids !

Lire l'article
Dossier Santé : Sleeve, gastrectomie : réduire le volume de l'estomac contre l'obésité

Sleeve, gastrectomie : réduire le volume de l'estomac contre l'obésité

Le traitement chirurgical de l’obésité est une opportunité thérapeutique majeure depuis qu’il a été démontré qu’en faisant maigrir de manière importante ceux qui en bénéficiaient, il les protégeait contre de nombreuses complications de l’obésité comme le diabète, l’hypertension ou les apnées du sommeil. Il existe des techniques qui réduisent le volume de l’estomac et d’autres qui le shuntent. La technique de la sleeve est intermédiaire entre les deux.

Lire l'article

Articles

La pose d'un anneau gastrique s'adresse aux personnes obèses sous certaines conditions. Le but est de réduire le volume de l'estomac afin de procurer une sensation de satiété rapide et obtenir un amaigrissement. Quelles sont les conditions à remplir pour la pose d'un anneau gastrique ?

Votre médecin envisage de vous faire subir une sleeve. Avant de subir cette intervention, vous vous interrogez légitimement sur son principe, la différence entre sleeve, bypass et anneau gastrique, ses conséquences. Voici 5 choses à savoir avant une sleeve.

L'obésité est une maladie qu'il faut traiter sérieusement, car elle peut entraîner de graves problèmes de santé. La chirurgie bariatrique permet une perte de poids importante et la concrétisation de rêves de minceur. Mais cette chirurgie a un coût élevé.

C'est une méthode radicale contre l'obésité, mais elle a fait ses preuves. Pour autant, la chirurgie bariatrique n'est pas dénuée de risques. On fait le point avec le Pr François Pattou, chef du service de chirurgie générale et endocrinienne au CHRU de Lille (Nord).

Ventre, cuisses, bras... Vous avez besoin de perdre du poids rapidement ? Voici les conseils d'Anne Guillot, diététicienne-nutritionniste pour se débarrasser des kilos en trop sans mettre en danger sa santé.

Perdre du poids

Croissance, grossesse, maladie, régimes… la prise ou la perte de poids excessive et/ou trop rapide n’ont pas uniquement un impact sur la silhouette. Elles marquent également la peau de diverses façons. Nathalie Negro diététicienne nous explique les conséquences des variations de poids sur la peau.

Les bactéries font partie des microbes

Quelles sont les interrelations entre nos bactéries et le reste de l’organisme ? Certaines maladies peuvent survenir en cas de déséquilibre : maladies digestives, surpoids, obésité, diabète… Nous naissons stériles. Mais dès les premiers instants de notre vie, nous sommes envahis par des bactéries qui résideront en nous définitivement. Notre tube digestif est ainsi peuplé de 100 000 milliards de bactéries regroupant 500 espèces différentes. Rien que ça ! Les bactéries font partie des microbes. Or, contrairement aux idées reçues, ces mal-aimées comptent parmi les amis de notre organisme avec lesquels nous vivons en parfaite symbiose. La plupart d’entre elles nous veulent même du bien.

Ronflements bruyants, fatigue excessive, maux de tête, troubles de la concentration, perte de libido… Autant de petits signes qui peuvent paraître anodins mais parfois annonciateurs d’une pathologie plus grave : le syndrome d’apnée du sommeil. Qu’elle soit obstructive ou centrale, le syndrome d’apnée du sommeil ne compromet pas seulement vos nuits, mais peut aussi à long terme avoir des conséquences plus importantes sur votre santé…

Loin des régimes frustrants et, à long terme, inefficaces, des privations et régimes extrêmes, faire le choix de maigrir par hypnose, en s’adressant, par suggestion, à notre subconscient, peut modifier nos comportements alimentaires pour des résultats durables.

La chirurgie de l’obésité -ou chirurgie bariatrique- a fait ses preuves vis-à-vis de la perte de poids chez les personnes obèses. Mais un effet collatéral très bénéfique a rapidement été découvert : elle améliore aussi la glycémie, au point que chez certains patients, elle fait disparaître un diabète de type 2 préexistant. Doit-on alors la proposer aux personnes diabétiques dont le diabète est très déséquilibré, même si elles ne sont pas obèses ? Au congrès européen de diabétologie (EASD, Munich ; 12-16 septembre 2016), les toutes dernières études vont en ce sens. A moyen terme, la chirurgie pourrait devenir un traitement du diabète parmi les autres.

 Comme chaque année, le congrès de l’European Society of Cardiology a apporté son lot d’études scientifiques pour mieux comprendre les maladies cardiovasculaires comme la fibrillation auriculaire ou l’insuffisance cardiaque et leur traitement, notamment les anticoagulants. Morceaux choisis, en direct du congrès.

L’obésité n’est pas qu’un tour de taille ou une considération esthétique. Etre obèse est une maladie en soi, source de bien des maux. Si l’on connait le diabète, l’hypertension artérielle ou l’arthrose, on ignore souvent la réalité du risque de cancer lié à l’obésité mais aussi de syndrome des apnées du sommeil ou de lithiase biliaire.

Revue de détail avec le Pr Jean-Michel Oppert, chef de service de Nutrition à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

La chirurgie de l’obésité n’est pas une chirurgie esthétique. Toutes techniques confondues, 40% à 50% des patients regrossissent à moyen et long terme. La faute principalement au manque de suivi, en particulier psychologique comme le dénoncent l'Académie nationale de chirurgie et le Collectif National des Associations d'Obèses. L’avis des spécialistes.

Chirurgie du cancer colorectal

Respectivement 3e et 2e cancer le plus fréquent chez l’homme et la femme, plus de 42.000  personnes se font opérer du cancer colorectal chaque année en France. La récupération après chirurgie s’est grandement améliorée au cours des dernières années. Il existe même aujourd’hui une réhabilitation précoce permettant aux patients de retrouver rapidement une bonne qualité de vie. Le point avec le Dr Jérôme Loriau* sur la chirurgie et les suites opératoires du cancer colorectal.

diabète et yeux

La rétinopathie diabétique est une complication du diabète de type 1 mais aussi du diabète de type 2, au niveau de la rétine. Protéger ses yeux est essentiel pour éviter l’évolution vers la malvoyance et la cécité. Une vigilance renforcée s’impose tout au long de la vie mais tout particulièrement lors d’une grossesse, à la puberté et lors d’une amélioration rapide de la glycémie. A paraître, un Référentiel 2016 de la Société Francophone du Diabète (SFD) fait le point.

Scoliose et cartable, mythe ou réalité ?

Les cartables trop chargés de nos écoliers ont une mauvaise réputation, totalement injustifiée, vis-à-vis de la scoliose. Néanmoins, un tel poids est aberrant sur une colonne vertébrale en pleine croissance mais aussi parce que de nombreux enfants souffrent sans le savoir de la maladie de Scheuermann, qui comporte parfois une scoliose. Légère ou sévère, dans tous les cas elle peut être aggravée par le port de lourdes charges.

L’hépatocarcinome (carcinome hépatocellulaire) est le cancer du foie le plus fréquent. Il se développe le plus souvent à partir d’une maladie chronique du foie comme une cirrhose ou une hépatite. Existe-t-il des symptômes spécifiques à ce cancer qui peuvent alerter ?

Bien se préparer pour un séjour à l’hôpital

Infections hospitalières, repas peu appétissants, problèmes de sommeil… Tout cela - et bien d’autres choses encore - a de quoi nous rendre nerveux quand on se prépare à un séjour hospitalier !  Quelques conseils pour que votre séjour à l’hôpital se passe au mieux.

Veines : ne les accablez pas !

L’été n’est pas la bonne saison quand on souffre d’insuffisance veineuse… Quelques conseils pour voyager sans encombre et profiter des vacances malgré soleil et chaleur.

Apnée du sommeil : solutions

Le syndrome d’apnées du sommeil est très fréquent. Outre les ronflements, ce syndrome peut exposer à des complications graves. Quels sont les différents types de traitements pour mettre fin aux apnées du sommeil ?  

gastrectomie ou sleeve

Le traitement chirurgical de l’obésité est une opportunité thérapeutique majeure depuis qu’il a été démontré qu’en faisant maigrir de manière importante ceux qui en bénéficiaient, il les protégeait contre de nombreuses complications de l’obésité comme le diabète, l’hypertension ou les apnées du sommeil.

Il existe des techniques qui réduisent le volume de l’estomac et d’autres qui le shuntent.

La technique de la sleeve est intermédiaire entre les deux.

bénéfices chirurgie obésité

En perdant du poids, on améliore son esthétique, son estime de soi et sa liberté de mouvements. Mais la perte de poids vise également à améliorer sa santé.

Les techniques chirurgicales de l’obésité permettent-elles une véritable amélioration dans ce domaine (hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires…) ?

Le point sur cette question de poids !

Excepté la chirurgie de l’obésité, qui repose sur l’anneau gastrique et le by-pass, l’intervention chirurgicale esthétique la plus connue et la plus pratiquée est la liposuccion ou lipoaspiration. Il existe cependant d’autres techniques esthétiques, beaucoup moins invasives, qui permettent d’amincir certaines zones : lipolyse, ultrasons, laser, etc. Leur utilisation dépend de la zone à amincir et de son étendue (ventre, culotte de cheval, poignées d’amour, intérieur des genoux, etc.).

Certains troubles du sommeil sont liés à une véritable maladie, qu’il convient de traiter pour retrouver un bon sommeil. D’autres troubles du sommeil sont davantage liés à une mauvaise hygiène de vie. Il est donc possible en rectifiant certaines habitudes de vie d’améliorer son sommeil, sans recourir à des médicaments. Petit tour d’horizon des différents troubles du sommeil et des solutions respectives.

Symptômes descente organes

Très fréquente chez la femme, la descente d’organes, ou prolapsus, se manifeste par différents signes, plus ou moins gênants, avec à l’extrême une incontinence urinaire. Le point sur les manifestations d’un prolapsus génital et les solutions.

Existe-t-il une bonne façon de maigrir ?

L'ANSES (Agence nationale de sécurité alimentaire) a publié un rapport sur les régimes amaigrissants, mettant à juste titre au pilori la plupart d'entre eux, et rendu un avis recommandant la prise en charge par un médecin nutritionniste ou un diététicien de toute personne trop grosse.

Quand et comment doit-on maigrir ? Bilan.

L'obésité féminine augmente très rapidement. Or l'excès pondéral majore le risque de souffrir d'une incontinence urinaire. Existe-t-il des spécificités dans la prise en charge de l'incontinence urinaire chez une femme touchée par l'obésité ?

L'hyperhidrose ou quand la transpiration s'emballe...

Quand la transpiration se dérègle, le quotidien finit par donner des sueurs froides...

La chirurgie mini invasive

Les opérations ont changé de visage grâce à l'évolution de la médecine... Des progrès qui allègent les interventions et favorisent un rétablissement plus rapide du corps...

Le surpoids augmente fortement le risque d'incontinence urinaire. Concernant la prise en charge respective de ces deux maladies, quelles sont les interactions ? La perte de poids permet-elle de réduire les fuites urinaires ? Quant au surpoids, représente-t-il un frein au traitement de l'incontinence ?

Pages

PUB