Traitement des maladies cardiovasculaires

Cette rubrique Traitement des maladies cardiovasculaires vous donne de nombreuses informations sur les antihypertenseurs, les hypocholestérolémiants, les statines, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les bétabloquants,...

Vignette: 

Traitement des maladies cardiovasculaires

Catégorie E-santé: 

Catégorie(s) secondaire(s) E-santé: 

Maladies cardiovasculaires : le point sur les inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Maladies cardiovasculaires : le point sur les inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Des médicaments majeurs en médecine cardiovasculaire

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Maladies cardiovasculaires : le point sur les inhibiteurs de l'enzyme de conversion
Source :

Quand les statines protègent aussi des cancers

Quand les statines protègent aussi des cancers

Les statines sont décidément des médicaments exceptionnels. Il y a 20 ans, on démontrait qu'ils diminuaient le cholestérol, et il y a 10 ans, qu'ils augmentaient de manière importante la survie chez les patients traités pour un infarctus ou pour un cholestérol trop élevé. Aujourd'hui, nous sommes en train de démontrer qu'ils sont aussi capables de prévenir les cancers

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Quand les statines protègent aussi des cancers
Source :

Traiter fortement par statine les coronariens diabétiques

Traiter fortement par statine les coronariens diabétiques

La réduction du risque cardiaque des patients diabétiques est devenue une priorité, car l'infarctus du myocarde représente la première cause de mortalité du diabète. C'est pour cette raison et aussi à causes des autres atteintes vasculaires liées au diabète, que l'on considère maintenant le diabète comme une maladie vasculaire à part entière.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Traiter fortement par statine les coronariens diabétiques
Source :

Quelles doses de vitamine E pour une bonne prévention du cancer et de la maladie d'Alzheimer ?

Quelles doses de vitamine E pour une bonne prévention du cancer et de la maladie d'Alzheimer ?

Il n'est pas facile d'y voir clair dans les nombreuses études observant les effets de la prise quotidienne de vitamine E et les résultats peuvent paraître contradictoires. En pratique, on peut arriver à s'y retrouver si l'on classe les études en trois catégories :

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Quelles doses de vitamine E pour une bonne prévention du cancer et de la maladie d'Alzheimer ?
Source :

Bon pour le coeur, bon pour la tête

Bon pour le coeur, bon pour la tête

Vous avez fait un infarctus du myocarde et votre médecin vous a prescrit un antihypertenseur et un hypocholestérolémiant. Des comprimés de plus à prendre me direz-vous ? Oui, mais ils sont particulièrement précieux pour votre coeur et pour votre tête.

La prise régulière de ces médicaments, associée à la prise d'un fluidifiant du sang comme l'aspirine, réduit votre risque de rechute de près de 80%. C'est déjà une bonne raison de suivre votre traitement !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Bon pour le coeur, bon pour la tête
Source :

Coeur : la régularité paye

Coeur : la régularité paye

Aspirine, bêtabloquant, inhibiteur de l'enzyme de conversion, statine, cela fait au moins 4 médicaments à prendre après un infarctus. Ils constituent ce que l'on appelle le traitement de fond. Pourquoi les prendre ? Parce que chacun individuellement a montré qu'il augmentait de manière significative la durée de vie et diminuait le nombre de rechute. Mais aussi parce que leurs effets sont cumulatifs ! Leur prise régulière diminue le risque de rechute de plus de 50% (jusqu'à 80%) !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Coeur : la régularité paye
Source :

L'aspirine de mon coeur

L'aspirine de mon coeur

Dans l'infarctus, les artères coronaires se bouchent, ce qui prive le coeur d'oxygène. Cette obstruction est le fait d'un double mécanisme :

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

L'aspirine de mon coeur
Source :

Nitrés, amis du coeur

Nitrés, amis du coeur

Les dérivés nitrés, dont la trinitrine, agissent par vasodilatation des artères coronaires (les artères du coeur). Ils s'opposent ainsi directement au mécanisme à l'origine de l'infarctus et de l'angine de poitrine, à savoir la vasoconstriction des artères coronaires. Leur mode d'action est très rapide quand ils sont pris par voie sublinguale ou par spray : sous ces deux formes, le principe actif arrive très rapidement dans le sang.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Nitrés, amis du coeur
Source :

Les bêtabloquants pour protéger le coeur de l'adrénaline

Les bêtabloquants pour protéger le coeur de l'adrénaline

Après un infarctus du myocarde, il est important de baisser le travail que le coeur va avoir à fournir au quotidien, de manière à ne pas l'exposer à la rechute. D'où l'intérêt des bêtabloquants qui ont pour propriété d'abaisser la fréquence cardiaque, composante clé du travail cardiaque.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Les bêtabloquants pour protéger le coeur de l'adrénaline
Source :

Nicotine et coeur : vive les substituts !

Nicotine et coeur : vive les substituts !

Le tabac est une catastrophe pour le coeur, on ne le dira jamais assez. Mais il est encore plus dangereux chez une personne qui vient de faire un infarctus du myocarde car celle-ci est exposée à une rechute. Il faut en effet savoir que chaque cigarette entraîne un spasme des artères coronaires, spasme qui peut être à l'origine d'un infarctus.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Nicotine et coeur : vive les substituts !
Source :

Pages