Fin de vie à l'hôpital

Vous avez une personne de votre entourage en fin de vie à l'hôpital. Des informations pratiques et des liens utiles concernant la fin de vie à l'hôpital, les soins paliatifs : accompagnement des malades, prise en charge hospitalière et droit...
Les fiches les plus consultées
Rechercher une fiche du guide : Fin de vie à l'hôpital
  • 0-9
  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  • K
  • L
  • M
  • N
  • O
  • P
  • Q
  • R
  • S
  • T
  • U
  • V
  • W
  • X
  • Y
  • Z
Le congé de solidarité familialeMis à jour le 23/12/2010 - 15:52 Tout salarié peut demander à bénéficier d'un congé de solidarité familiale (appelé auparavant congé d'accompagnement), afin d'accompagner un proche en fin de vie faisant l'objet de soins palliatifs. Il peut s’agir d’un ascendant, d’un descendant, ou d’une personne qui partage son domicile (concubin, époux…).
Les droits des patients en fin de vie : le refus de l'acharnement thérapeutiqueMis à jour le 20/06/2019 - 11:07 La loi Leonetti vise à limiter l'acharnement thérapeutique. Elle repose sur une éthique fondée sur l'acceptation de la mort et exprimée par la formule "Laisser mourir sans faire mourir". Elle confirme et codifie des pratiques existantes, comme l'absence d'obstination déraisonnable ou le droit au refus de soins. Elle permet également de prendre en compte les directives anticipées, par lesquelles une personne exprime à l'avance ses choix ultimes. La loi du 22 avril 2005 exclut toutefois explicitement le suicide assisté et l'interruption du processus vital des personnes en fin de vie.
Les proches et la fin de vieMis à jour le 23/12/2010 - 15:28 L’accompagnement de l’entourage d’une personne faisant l’objet de soins palliatifs est explicitement mentionné dans le code de la Santé publique (article L1110-10) : « les soins palliatifs […] visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. »
Les soins palliatifs à l'hôpitalMis à jour le 20/06/2019 - 11:07 Les soins palliatifs et l'accompagnement considèrent le malade comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Ceux qui les dispensent cherchent à éviter les investigations et les traitements déraisonnables, tout en se refusant à provoquer intentionnellement la mort. Ils s'efforcent de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'au décès et proposent un soutien aux proches en deuil. Ils s'emploient à appliquer ces principes par leur pratique clinique, leur enseignement et leurs travaux de recherche.