Alzheimer : les proches ont besoin d'aide
Prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est une tâche exigeante, qui incombe à un grand nombre de proches. On les nomme « les aidants », et ils sont très nombreux. Mais il ne faut pas oublier qu’eux aussi, ont besoin d’aide…
Alzheimer : les proches ont besoin d'aide

Articles

Vitamines E et C anti-Alzheimer

Les vitamines E et C diminuent le risque de développer la maladie d'Alzheimer. En revanche, prises isolément ou à faibles doses, elles n'exercent pas d'effet protecteur.

Nos animaux de compagnie nous soignent

Fidèles, toujours disponibles, jamais fâchés… Chiens, chats et autres oiseaux font le bonheur de la moitié de nos foyers. Mais saviez-vous qu'en plus de l'affection qu'ils nous portent et des joies qu'ils nous procurent, ils veillent sur notre santé ?

Le sport rend-il intelligent ?

Le sport rendrait-il plus intelligent ? Rien que par sa formulation, cette question mettra du baume au coeur à tous ceux qui s'étaient habitués à devoir répondre à la suggestion inverse selon laquelle le sport rend plus bête !

Peut-on dépister un risque d'Alzheimer chez les jeunes ?

L'enjeu serait considérable si l'on pouvait identifier, bien avant l'apparition des premiers signes cliniques, des anomalies neurologiques associées à la maladie d'Alzheimer. Il serait alors possible de mettre en place des mesures de prévention primaire chez des jeunes patients portant une susceptibilité génétique.

Ménopause : à quel sein se vouer ?

Deux millions de Françaises prennent des hormones pour contrer les effets de la ménopause (bouffées de chaleur, troubles sexuels, ostéoporose). Prescrites depuis une trentaine d'années, on leur a attribué d'autres bienfaits préventifs contre les troubles cardiovasculaires et Alzheimer, aujourd'hui démentis. Depuis, on découvre qu'elles multiplient le risque de cancer du sein. Les femmes s'inquiètent, certaines abandonnent leur traitement, d'autres ne peuvent s'en passer.

Contrer la maladie d'Alzheimer par l'activité physique ou intellectuelle

Maintenir et diversifier un bon niveau d'activité extraprofessionnelle, intellectuelle ou physique, durant les âges moyens de la vie, pourrait exercer un effet protecteur contre la maladie d'Alzheimer. Cependant l'inverse, une faible activité entraîne une démence précoce, est formellement exclue.

Le surpoids et l'obésité, ces fléaux du siècle, se répercutent également sur le risque de développer une maladie d'Alzheimer. Cependant, cette association observée chez les femmes âgées, n'a pas été retrouvée chez les hommes.

Alzheimer contre Parkinson

Une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, les médicaments dits « antimuscariniques » donnés aux patients atteints de la maladie de Parkinson pourraient accélérer l'apparition de la maladie d'Alzheimer. La bonne nouvelle, des substances ayant exactement l'action opposée pourraient ralentir cette dernière affection.

Traitement hormonal substitutif de la ménopause : retour au calme

Après le vent de tempête qui a déferlé sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause, retour au calme. Et après réflexion, la grande question est la suivante : les résultats de cette grande étude américaine ayant dévalorisé ce type de traitement, sont-ils extrapolables aux femmes françaises ?

Alzheimer : les signes annonciateurs

Dès qu'une personne âgée perd un peu la mémoire, on pense immédiatement aux prémices de la maladie d'Alzheimer. Afin de ne pas s'inquiéter inutilement ou inversement de ne pas passer à côté des premiers signes annonciateurs, sachez les reconnaître.

Alzheimer : activez vos méninges

Selon les résultats d'une étude ayant débuté il y a plus de 20 ans, exercer une activité intellectuelle régulière réduirait les risques de survenue d'une démence, et notamment d'une maladie d'Alzheimer.

Les oméga-3 dans l'alimentation : pour le senior aussi !

Depuis quelques temps, ces acides gras polyinsaturés essentiels sont les stars incontournables du monde diététique. Littérature scientifique ou publicités, l'unanimité semble de mise pour que l'on en mette dans son assiette. Mais qu'en est-il de ce grand espoir de prévention quand on a 60 ans et plus ?

Perfusion cérébrale des Parkinsoniens

Un facteur de croissance, directement perfusé à l'intérieur du cerveau de quelques patients souffrant de la maladie de Parkinson, a donné des résultats remarquables avec une nette amélioration des tremblements et de la maîtrise des mouvements. Un nouveau traitement de cette maladie dégénérative ?

Interview : Alzheimer et vieillissement, exercer sa mémoire

La mémoire s'évalue et s'entretient. Le Dr Bernard Croisile*, spécialiste à l'hôpital Neurologique de Lyon, et son équipe ont conçu le site Internet www.happyneuron.com dans ce but. Nous l'avons interviewé.

Maladie d'Alzheimer : le point sur les médicaments actuels

La maladie d'Alzheimer est une affection neurologique chronique altérant irrémédiablement les fonctions intellectuelles. Reconnue comme étant la 4e cause de mortalité dans les pays occidentaux, il n'existe pas à ce jour de traitement permettant la guérison et les enjeux thérapeutiques sont proportionnels à la gravité de ce problème de santé publique.

Euthanasie : qu'en penser ?

A nouveau tristement d'actualité, le débat sur l'euthanasie n'en finit pas. Le problème doit-il reposer sur les professionnels de santé, dont la vocation est de soigner ? Sur une loi, pouvant ouvrir la voie à des dérives ? Sur la liberté personnelle du patient ? Une problématique qui demeure bien épineuse…

Maladie d'Alzheimer : que faire quand le malade déambule ?

Considérée comme un trouble du comportement lié à la maladie d'Alzheimer ou à certaines pathologies apparentées, la déambulation, ou errance, est souvent mal tolérée par l'entourage. Les allées et venues incessantes d'un malade désorienté dans son espace de vie, sont à l'origine de bon nombre de sueurs froides : chutes, fugues, etc. Pour ne pas s'épuiser, voici quelques conseils pratiques.

La durée de vie des trisomiques s'allonge

L'espérance de vie des personnes atteintes d'une trisomie 21 s'est considérablement accrue au cours des dernières décennies. Elle est actuellement de 55 ans, contre seulement 9 ans en 1929 !

Et si le traitement hormonal de la ménopause prévenait Alzheimer ?

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause aurait un rôle préventif sur le risque de développer une maladie d'Alzheimer. Il semblerait cependant qu'il existe un délai de quelques années entre le début de l'hormonothérapie et ce bénéfice.

Une nouvelle arme contre Alzheimer

Un nouveau médicament, la mémantine, capable de ralentir l'évolution clinique de la maladie d'Alzheimer va bientôt faire son arrivée en France, vraisemblablement d'ici la fin 2002.

Fracture du col du fémur ? Oui aux protecteurs de hanche !

Les protecteurs de hanches sont des épaisseurs de mousse ou des coques placées dans une culotte spéciale, de façon à protéger l'extrémité supérieure du fémur lors des chutes. Ce concept, qui de prime abord peu laisser dubitatif, est en réalité d'une efficacité incontestable, dans la prévention des fractures des personnes à risque.

Ginkgo biloba et mémoire : le doute

La supplémentation alimentaire en Ginkgo biloba est supposée doper la mémoire et la concentration. Une récente étude américaine oblige à reconsidérer les bénéfices, dont l'impact ne semble pas aussi véritable que les fabricants le laisseraient entendre…

Les maladies liées à l'âge sont à l'honneur

Avec Marlène Jobert comme marraine, la Fondation pour la recherche médicale ou FRM lance les premières Journées de la recherche médicale du 24 septembre au 3 octobre et vient de mettre en place le service « Allô recherche médicale » sur le thème des maladies liées à l'âge. Quels sont les objectifs de ces Journées et quels sont les enjeux des recherches scientifiques actuelles? Nous posons la question à Philippe O'Rorke, directeur des ressources à la Fondation pour la recherche médicale.

Exposition et vente aux enchères contre Alzheimer

Du 5 au 15 septembre 2002, l'Espace parisien Pierre Cardin exposera une trentaine d'oeuvres d'artistes. Elles seront ensuite vendues aux enchères le 21 septembre lors de la Journée Mondiale Alzheimer, au profit d'actions de proximité. Nombre d'entre elles seront reproduites sur des cartes de voeux.

L'IRM au secours de l'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer représente 60% des causes de démence en Europe. Les lésions qu'elle entraîne sur le cerveau ont été décrites pour la première fois il y a près d'un siècle, mais l'autopsie était indispensable pour les observer. Les progrès récents dans le domaine de l'imagerie médicale permettront maintenant de localiser et de quantifier les atteintes au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

La dépression d'apparition tardive, l'arbre qui cache peut-être la forêt.

Un état dépressif peut être le révélateur d'une vraie maladie qui, à elle seule, nécessite d'être dépistée, diagnostiquée et traitée. Mais parfois, il devient un symptôme révélateur d'autres pathologies comme certaines maladies démentielles.

Parkinson : l'espoir des cellules souches

La maladie de Parkinson atteint les cellules nerveuses impliquées dans le contrôle des mouvements et entraîne donc des désordres moteurs. La greffe de cellules souches ouvre une nouvelle voie de traitement pour ces malades. Prélevées sur Parkinsonien, mises en culture, puis réimplantées dans les zones lésées du cerveau, elles permettent une récupération quasi-totale des capacités motrices.

Vitamine B9 contre Alzheimer

Des expériences menées sur des souris atteintes de maladie d'Alzheimer suggèrent que la vitamine B9 empêche le développement des lésions propres à la maladie. Elle aurait un effet protecteur sur les neurones de l'hippocampe, une région du cerveau impliquée dans les mécanismes d'apprentissage et de mémorisation.

Sclérose Latérale Amyotrophique, vers une meilleure prise en charge des malades

Grâce au soutien du ministère de la santé, l'Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (ARS) prend un nouvel essor et inaugure sa première « maison » à Paris. Les malades et leur famille y trouveront un accueil, une écoute, une aide aux démarches administratives et même du matériel en prêt.

Des antibiotiques contre l'infarctus

Des antibiotiques pour prévenir les risques d'infarctus ? L'idée n'est pas aussi saugrenue qu'elle n'y paraît au premier abord. Des chercheurs finlandais ont en effet montré qu'un traitement antibiotique pouvait réduire de façon significative le risque d'infarctus du myocarde.

Pages

PUB