Cancer du sein : le dépistage

Cancer du sein : le dépistage

Plus la détection d’un cancer est précoce, plus les chances de guérison sont importantes.

En France, un dépistage organisé du cancer du sein existe pour les femmes de 50 à 74 ans.

Les symptômes d'un cancer du sein

Les cancers du sein entraînent peu de signes cliniques durant les premiers stades de leur développement.

Lorsqu’ils sont plus avancés, ils peuvent être responsables :

  • de grosseurs ou d’induration (durcissement anormal) au niveau du sein ou de l’aisselle ;
  • de zone de déformation, d’ulcération ou de rétractation de la peau au niveau du sein ;
  • d’écoulement anormal au niveau du mamelon.

Grâce au dépistage organisé et au suivi gynécologique, le diagnostic est bien souvent posé avant l’apparition de ces signes cliniques.

Quoi qu’il en soit, en cas de doute, il faut consulter son médecin traitant ou un gynécologue qui examinera l’anomalie et, si nécessaire, prescrira des examens complémentaires. En effet, ces différents signes ne sont pas spécifiques au cancer du sein et peuvent être liés à de nombreuses autres pathologies mammaires.

cancer du sein : le dépistage individuel

Un suivi gynécologique régulier, assuré par le médecin traitant ou par un gynécologue est recommandé à toutes les femmes. Cette consultation permet en effet de surveiller de façon individuelle le risque de maladies bénignes ou malignes des seins et de l’appareil gynécologique.

Dans ce cadre, à partir de 40 ans, on propose souvent aux femmes de bénéficier d’un dépistage individuel du cancer du sein. Ce dépistage passe par la réalisation d’une radiographie des seins : la mammographie.

Pour les femmes dont une parente (mère, sœur, tante) a développé un cancer du sein avant 50 ans, et d’autant plus lorsqu’une mutation génétique associée a été identifiée, un suivi régulier est particulièrement important.

Un examen clinique doit être pratiqué tous les six mois. Ce suivi repose en outre non seulement sur la réalisation de mammographies, mais aussi sur celle d’échographies et d’IRM mammaires. Ce dernier examen doit être pratiqué tous les ans dès l’âge de 30 ans, ou 5 ans avant l’âge auquel est intervenu le cancer du sein le plus précoce de la famille.

Mis à jour par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 13/11/2012
Créé initialement par le 22/06/2005

Sources : Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

Cette fiche fait partie du guide Guide Cancer , rubrique Cancer du sein

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
J'ai une boule dans le sein : faut-il s'alarmer ?

E-docteur vous aide à identifier les causes probables de vos symptômes, à évaluer le niveau d'urgence et vous fait bénéficier de conseils personnalisés. C'est gratuit et anonyme.
                                                                                                                                                       Accédez à e-docteur

En partenariat avec la Fondation ARC

ARC Cet article est extrait des parutions de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Accédez au site de la Fondation ARC

Pour télécharger la brochure sur le cancer du sein

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Cancer du sein

Participez aux discussions les plus actives