Le cancer du sein : des soutiens-gorge morphologiquement adaptables

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Juillet 2015 : 12h11
Mis à jour le Lundi 06 Juillet 2015 : 15h33

Dana Donofree, une Américaine de 33 ans survivante d’un cancer du sein, a conçu une gamme de soutiens-gorge destinés aux femmes qui traversent l'épreuve du cancer. Cette marque AnaOno Intimates, a été conçue pour aider les femmes ayant subi une mastectomie à se réconcilier avec leur corps.

Des soutiens-gorge adaptés aux femmes ayant subi un cancer du sein

Deux mois avant son mariage, Dana Donofree a appris être atteinte d’un cancer du sein ayant mené à une double mastectomie, à une chirurgie reconstructive et à une chimiothérapie (20.000 Françaises subissent ce type d’intervention chaque année et on estime à 250.000 le nombre de femmes dans notre pays ayant réalisé une mastectomie simple ou double, avec ou sans reconstruction). Dana Donofree s’est retrouvée confrontée aux difficultés que rencontrent la plupart des femmes dans cette situation et notamment à l’impossibilité de trouver un soutien-gorge adapté. C’est en travaillant les formes et les matières qu’est née cette ligne de lingerie, offrant des modèles à la fois féminins et sensuels.

Toujours dans cet esprit solidaire, cette créatrice reverse 5% du prix de vente de certains modèles à une association qui œuvre pour aider financièrement les femmes traitées pour un cancer du sein.

PUB

Une lingerie adaptée à chaque étape du cancer

Des maillots de bain et des soutiens-gorge avec ou sans symétrie, pour morphologie définitive ou avant reconstruction, armature adaptable, finesse des matériaux, absence de substances nocives ou irritantes, les modèles se multiplient ces dernières années et cette nouvelle marque s’ajoute à d’autres plus anciennes afin de toujours mieux répondre à la demande croissante : Amoena, BIBI&BIBI, Garance, Souti1©…

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Juillet 2015 : 12h11
Mis à jour le Lundi 06 Juillet 2015 : 15h33
Source : Au féminin.com, 4 juillet 2015.
A lire aussi
Reconstruction mammairePublié le 19/08/2010 - 14h57

Un sein est principalement composé de tissus adipeux et de glandes mammaires. Les glandes mammaires s'écoulent dans le sinus galactophore, qui assure la liaison avec le mamelon. Au cours de la grossesse, le volume des glandes mammaires augmente afin de s'adapter à la production de lait. Les...

Plus d'articles