Le dépistage du cancer du sein des femmes à risque élevé sera remboursé à 100%

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 29 Septembre 2015 : 17h50
Mis à jour le Mardi 29 Septembre 2015 : 17h50

A la veille du lancement d’Octobre rose, la Ministre de la Santé annonce qu’à l’instar du dépistage organisé, le dépistage du cancer du sein des femmes à risque élevé sera lui aussi remboursé à 100% à compter du printemps 2016.

Deux types de dépistage du cancer du sein : organisé ou personnalisé

Toutes les femmes qui n’ont pas de facteur de risque particulier de cancer du sein sont invitées à réaliser une mammographie de dépistage tous les deux ans à partir de l’âge de 50 ans. Cet examen est pris en charge à 100%. De leur côté, les femmes à risque élevé, ayant notamment des antécédents familiaux de cancer du sein, ou à risque très élevé en raison de facteurs génétiques, sont invitées à programmer un dépistage précoce personnalisé en collaboration avec leur médecin. Paradoxalement, alors que dans ce cadre, ces examens sont plus nombreux (initiés tôt, parfois dès 20 ou 30 ans, réalisés plus fréquemment, plus spécifiques : radiographie, recherche de mutations génétiques…) et donc plus couteux, ils ne sont pas pris en charge à 100% par l’Assurance maladie. Dès le printemps prochain, ce ne sera plus le cas. Comme annoncée par Marisol Touraine à l’occasion du lancement d’Octobre rose, mois dédié au dépistage du cancer du sein, l’intégralité des examens pour les femmes particulièrement exposées sera prise en charge.

PUB

Objectif : guérir toujours de cancers du sein

« La mortalité par cancer du sein a diminué de 1,5 % par an depuis 2005, grâce à la précocité des diagnostics et aux progrès de la prise en charge ».

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme (48.800 nouveaux cas en 2012). C’est aussi la première cause de mortalité par cancer, avec près de 12.000 décès par an. Or pris en charge très tôt, le taux de guérison dépasse les 90%. D’où l’enjeu national d’améliorer le dépistage, à la fois dans la population générale et parmi les femmes à risque élevé. La prise en charge à 100% fait partie des mesures visant à faciliter le dépistage de toutes les femmes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 29 Septembre 2015 : 17h50
Mis à jour le Mardi 29 Septembre 2015 : 17h50
Source : Conférence de presse « Octobre rose », Intervention de Marisol Touraine, mardi 29 septembre 2015.
PUB
PUB
A lire aussi
Cancers : le point sur tous les examens de dépistagePublié le 03/02/2006 - 00h00

Les cancers se guérissent de mieux en mieux. Encore faut-il les dépister le plus précocement possible. En effet, un traitement initié tôt est un gage d'efficacité. Pour certains cancers, il existe des programmes de dépistage systématique. Pour d'autres, c'est au cas par cas. Dans ces...

Cancer du sein, dépister pour gagner !Publié le 22/10/2007 - 00h00

Toutes les femmes de 50 à 74 ans sont incitées à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Chaque femme est également invitée à se renseigner sur ses propres facteurs de risque, à respecter certaines règles de prévention et enfin à reconnaître les signes d'alerte.

Le cancer se guérit de mieux en mieuxPublié le 10/05/2006 - 00h00

Aujourd'hui, les chances de guérir d'un cancer sont très élevées. Dix ans après le diagnostic d'un cancer, 98% des personnes encore en vie peuvent être considérées comme guéries car le taux de rechute n'est plus alors que de 2%. Ce taux de survie s'accroît au gré des avancées...

Plus d'articles