Octobre rose : priorité à l’accompagnement des femmes, avant, pendant et après un cancer du sein

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Octobre 2014 : 16h18
Mis à jour le Jeudi 02 Octobre 2014 : 16h43

Octobre rose vient tout juste de débuter.

Durant un mois, les femmes sont expressément invitées à prendre leur santé en main, en participant notamment au dépistage du cancer du sein.

Mais la lutte contre ce cancer passe également par un accompagnement adapté dans tous les domaines : orientation, soutien psychologique, aide sociale, soins de support, etc.

© Istock

Cancer du sein : accompagner avant, pendant et après

Cette année, la Ligue contre le cancer met à la fois l’accent sur le dépistage et sur l’accompagnement des femmes dans cette épreuve qu’est le cancer du sein.

Situé au premier rang des cancers féminins, le cancer du sein concerne une femme sur huit.

En 2012, 49.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués. Avec la progression du dépistage et des traitements, on guérit aujourd’hui 9 cancers sur 10. Autrement dit, les femmes ont non seulement besoin d’être accompagnées avant, au moment du dépistage, pendant la maladie, mais aussi après le cancer.

Afin de répondre à de tels besoins, la Ligue contre le cancer a mis en place des Comités départementaux dans toute la France, comités qui proposent des services d’aide et de soutien aux femmes concernées par le cancer à un moment donné de leur vie :

  • Accompagnement en soins de support : activités physiques adaptées, soins socio-esthétiques, conseils nutritionnels, soutien psychologique (groupes de parole, entretiens individuels), gestion de la douleur, soins complémentaires contre la douleur…
  • Accompagnement social : aides administratives, financières et juridiques, conseils pour l’obtention d’une assurance, accompagnement au retour à l’emploi, aides ménagères, assistantes maternelles…
  • Accueil et orientation : information et écoute personnalisées en fonction des besoins

« Puis-je faire du sport ? Dois-je changer mon alimentation ? Comment rester féminine ? Comment maintenir une activité professionnelle ? En dehors de l’environnement médical, les personnes malades doivent faire face à de nombreux changements qui impactent directement leur qualité de vie et perturbent leur combat pour la guérison ».

PUB

Le dépistage du cancer du sein en pratique

Le dépistage organisé du cancer du sein a été élargi.

Il s’adresse à toutes les femmes de 50 à 74 ans, mais désormais également aux femmes de moins de 50 ans si elles présentent des facteurs de risque (mutation génétique, antécédent familial…). En pratique, il repose sur la réalisation d’une mammographie à double lecture, à renouveler tous les 2 ans, pris en charge par l’Assurance maladie.

Pour en savoir plus :www.ligue-cancer.net.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Octobre 2014 : 16h18
Mis à jour le Jeudi 02 Octobre 2014 : 16h43
Source : Ligue contre le cancer, http://www.ligue-cancer.net, 2 octobre 2014.Communiqué du Ministère de la Santé, 24 septembre 2014, http://www.sante.gouv.fr/octobre-rose-2014-marisol-touraine-lance-une-nouvelle-campagne-d-information-sur-le-depistage-organise-du-cancer-du-sein.html.
A lire aussi
Cancer du sein, dépister pour gagner !Publié le 22/10/2007 - 00h00

Toutes les femmes de 50 à 74 ans sont incitées à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Chaque femme est également invitée à se renseigner sur ses propres facteurs de risque, à respecter certaines règles de prévention et enfin à reconnaître les signes d'alerte.

Invitation massive au dépistage du cancer du seinPublié le 14/05/2003 - 00h00

Le programme de dépistage national du cancer du sein vient d'être annoncé par le ministre de la santé, la Ligue contre le cancer et l'Assurance maladie. L'objectif : obtenir un taux de participation de 70% des femmes de 50 à 74 ans. Afin de les motiver directement, leur sera envoyée une...

Plus d'articles