Fromages de chèvre

Chaque région et parfois chaque village revendique son fromage de chèvre. Difficile de ne pas craquer lors d'un marché de campagne. On les croît souvent inoffensifs du point de vue calories. Il n'en est rien. Comment s'y reconnaître dans cette jungle gourmande ?
Publicité

Fromage de chèvre : le plus ancien des fromages

Dans l'Antiquité, la chèvre était un pilier de l'alimentation méditerranéenne, procurant lait et viande, donc de bonnes protéines. On savait transformer le lait en fromage. Dans l'Odyssée, Ulysse et ses compagnons découvrent chez un berger-laitier, des claies chargées de fromages et ils voient même les seaux à traire le lait des chèvres. Aux fromages de vache ou de brebis, les Romains préféraient le fromage de chèvre. Grâce aux migrations arabes, la fabrication de ces fromages se développa vers le Nord.Au Moyen-Age, il existait de nombreuses sortes de fromages de chèvre : ils servaient aussi de monnaie.

La France, leader européen du fromage de chèvre

Il y a 1,1 million de chèvres françaises (dont 940 000 laitières), 5,9 millions de grecques, 2,7 millions d'espagnoles et 1,4 million d'italiennes. Mais bien que les chèvres soient plus nombreuses dans les autres pays, la France est leader européen de la fabrication de fromages au pur lait de chèvre : plus de quatre-vingt dix fromages de chèvre sont répertoriés, 68 129 tonnes annuelles sont fabriquées.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 28 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Août 2008 : 02h00
PUB
PUB