Pilule contraceptive : avantages, risques et inconvénients

Pilule contraceptive : avantages, risques et inconvénients
Les femmes qui utilisent la pilule comme méthode contraceptive restent très nombreuses.Quels sont réellement les avantages et les risques de la contraception orale ? Et quelles sont ses contre-indications à la pilule ? 
Pilule contraceptive : avantages, risques et inconvénients

Articles

Pouvoir enfin oublier sa pilule en toute sérénité !

De nouveaux modes de contraception ont obtenu leur autorisation de mise sur le marché : patchs, anneaux contraceptifs… il y en a pour tous les goûts, pour toutes les femmes.

Le paradoxe perpétuel autour des pilules de 3è génération

Depuis plus de cinq ans, les pilules de 3ème génération sont le sujet d'une polémique enflammée. La communauté scientifique reconnaît qu'elles entraînent un risque accru de phlébite et pourtant, les médecins continuent à les prescrire massivement. Actuellement, 40% des Françaises utilisent ce type de pilules, par ailleurs non remboursé par la Sécurité Sociale. Pourquoi ?

Le Pr Etienne-Emile Baulieu clarifie l'affaire DHEA

Suite aux nombreuses polémiques qu'a suscité « l'affaire DHEA », la confusion s'est installée dans les esprits. Le Pr Etienne-Emile Baulieu, responsable de l'étude DHEAge, a clarifié la situation.

Le risque de thrombose veineuse n'est pas un frein à la pilule de 3ème génération

Toutes les pilules contraceptives combinant deux hormones, oestrogène et progestatif, ont été associées à un risque de thrombose veineuse (caillot dans les veines). Cependant, selon un rapport d'experts portant sur la réévaluation des pilules dites de 3ème génération, ce risque est faible et ne justifie pas l'arrêt de la pilule.

L'interruption volontaire de grossesse est autorisée en France depuis les lois de 1975 et 1979. On estime actuellement le nombre d'IVG à 225 000 par an. En France, le nombre moyen d'avortement par femme est de 0.53, près d'une femme sur deux aura donc une fois dans sa vie recours à l'IVG.

Le préservatif offre une double protection contre les MST et une grossesse non désirée

Il constitue à ce jour la seule méthode efficace de prévention des maladies sexuellement transmissibles (MST), le sida en premier lieu, mais également l'herpès, l'hépatite B, la candidose et la chlamydiose. Il est également un bon moyen de contraception, à condition de bien respecter ses règles d'utilisation, c'est-à-dire à chaque rapport et quelque soit la date du cycle, en suivant bien les recommandations de mise en place et de retrait. Son efficacité est alors supérieure à 95% et peut être d'ailleurs accrue en utilisant en même temps des spermicides (sous forme d'ovule, de crème ou d'éponge). Le préservatif peut également être utilisé en association avec la pilule ou le stérilet. Dans tous les cas, choisissez bien un modèle portant les labels "NF" ou "CE", car ils vous garantissent qualité et conformité respectivement aux normes françaises ou européennes.

Allongement du délai légal de l'IVG de 10 à 12 semaines de grossesse

Le délai légal d'avortement de dix semaines a été allongé à 12 semaines de grossesse. Adoptée définitivement par l'Assemblée nationale, cette loi a été publiée au Journal Officiel du 7 juillet 2001. Quelque peu en avance sur les dispositions légales, l'Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé (ANAES) avait au préalable établi au mois de mars dernier, les recommandations concernant la prise en charge de Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) jusqu'à 12 semaines. En pratique, qu'est-ce qui change ?

Hypertension artérielle : mécanismes et causes

L'augmentation de la pression artérielle est un problème extrêmement répandu dans notre société occidentale, si bien que l'on considère presque comme normal "d'avoir de la tension" à partir d'un certain âge. Cela n'est jamais normal. Les conséquences sur le système cardio-vasculaire sont si lourdes qu'il est important d'en faire le diagnostic et de la traiter, d'autant plus que de nombreux traitements existent.

Un implant contraceptif efficace durant trois ans

Depuis le 2 mai 2001, un implant contraceptif de longue durée est commercialisé en France sous le nom d'Implanon. Il se présente sous la forme d'un bâtonnet souple de 4cm de longueur et de 2mm de diamètre que l'on insère, sous anesthésie locale, sous la peau au niveau de la face interne du bras. Fruit des laboratoires Organon, cet implant est imprégné d'un progestatif qui, libéré de façon continue, assure une contraception permanente durant trois années consécutives avec une efficacité similaire à celle d'une pilule classique.

Que se passe t-il après l'accouchement ?

On appelle "suites de couches" la période qui suit l'accouchement et qui dure jusqu'au retour des règles. C'est une période délicate à vivre pour la jeune maman dont le corps doit faire face à d'importants bouleversements anatomiques et hormonaux. C'est pourquoi fatigue et moments de déprime sont si fréquents, mais heureusement temporaires. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont les meilleurs moyens de retrouver en quelques mois une belle silhouette et de se sentir en pleine forme.

La pilule du lendemain : un besoin réel confirmé !

Près de 18 mois après la mise en vente libre (fastidieuse) de la pilule du lendemain, le bilan réalisé lors de la Journée nationale de l'Association française pour la contraception, contredit tous les arguments avancés par ses détracteurs. La contraception d'urgence répond bien à un réel besoin et les femmes l'utilisent de manière totalement responsable.

Pilule oubliée ? réagissez vite !

La pilule se laisse oublier plus souvent qu'on ose le dire. Il faut savoir que l'on a soixante-douze heures pour réagir ! Mais que doit-on faire ?

Une nouvelle forme de contraception : la " bague " Nuvaring

Une nouvelle forme de contraception devrait être mise sur le marché américain dans le courant de l'année 2001, avant d'arriver en Europe en 2002. Fini la prise quotidienne de la pilule ! Nuvaring est une bague contraceptive que l'on insère facilement dans le vagin une fois par mois et qui libère régulièrement durant trois semaines exactement les mêmes hormones qu'une pilule traditionnelle. Sa tolérance, sa facilité d'emploi et son acceptabilité par les femmes ayant été très favorables, cette méthode innovante pourrait révolutionner le marché des contraceptifs.

Cancer de l'ovaire : la contraception par pilule réduit les risques

La pilule contraceptive diminue le risque de cancer de l'ovaire, indépendamment du dosage hormonal en oestrogène.

Pilule du lendemain dans les écoles : définitivement votée !

La distribution de la pilule du lendemain par les infirmières scolaires vient d'être votée unanimement par le Sénat.

Médecins : pour ou contre les réformes sur l'IVG et la contraception ?

A l'heure où le gouvernement propose de grandes réformes sur la contraception et l'IVG, comment les médecins réagissent-ils face à ces sujets largement controversés ?

Traitement de la cystite

La cystite ou inflammation de la vessie est très fréquente, surtout chez la femme. Elle est caractérisée par des sensations de brûlures en urinant associées à de fréquentes envies d'uriner. Elle guérit facilement et rapidement à condition de bien suivre le traitement et surtout d'observer correctement quelques règles simples d'hygiène de vie. En résumé, sachez que les cystites seraient moins fréquentes et surtout récidiveraient moins si les femmes buvaient davantage et urinaient plus souvent.

La pilule augmente le risque de cancer du sein chez certaines femmes

Il existerait une association entre contraception orale et risque de cancer du sein, mais uniquement chez des sujets à antécédents familiaux, et ayant utilisé une pilule avant 1975. Cette relation est donc particulièrement réduite et devrait permettre la mise en place d'une surveillance rapprochée des personnes à risque.

Saignements féminins : réagissez promptement !

Dès l'arrivée de leurs premières règles, les femmes subissent stoïquement ces quelques jours d'hémorragies menstruelles. Toutefois, le cycle féminin peut parfois devenir défaillant. Des pertes de sang se produisent alors de façon anormale. Des saignements peuvent avoir lieu en dehors des périodes de règles, être trop abondants ou se prolonger au-delà de la durée habituelle, qui est normalement de 2 à 8 jours selon les femmes. De tels symptômes inquiètent toujours, et en effet, s'ils sont parfois anodins, ils peuvent également être beaucoup plus graves. Dans tous les cas il faut consulter un médecin pour se rassurer et surtout pour se faire soigner.

Accident vasculaire cérébral : la pilule de tous les risques

La pilule a toujours été accusée de tous les maux mais la plupart ont toujours été récusés. La polémique sur l'association contraception orale et risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) qui dure depuis une quarantaine d'années va peut être prendre fin. Toutefois, Mesdames ne soyez pas inquiètes, le risque d'AVC sous contraception orale est rare.

Le stérilet remboursé !

Le stérilet est enfin remboursé par la Sécurité Sociale. Cette mesure est fondamentale pour favoriser la diffusion d'une méthode de contraception efficace et ainsi augmenter le choix des femmes face aux diverses solutions maintenant possibles.

Traitement hormonal de la ménopause et risque de thrombose veineuse

Le risque de faire une thrombose veineuse en prenant un traitement hormonal substitutif pour la ménopause est connu. Les recherches essayent maintenant de déterminer précisément les caractéristiques des femmes à risque. Ce risque est multiplié par 4 chez celles qui souffrent d'une cardiopathie ischémique (angine de poitrine, infarctus du myocarde).

Utiliser du millepertuis risque d'entraîner un sous-dosage en divers médicaments éliminés grâce au foie.

Les médicaments prescrits ne seront désormais remboursés que si la posologie est indiquée.

Un contraceptif d'urgence en vente sans ordonnance

Une pilule contraceptive destinée à être utilisée le lendemain ou le surlendemain de rapports sexuels non protégés par une contraception.

Pages