Quelles plantes utiliser pour sa santé ?

Quelles plantes utiliser pour sa santé ?
Herbes et plantes exercent de nombreux effets bénéfiques sur notre santé.Contre certains petits maux du quotidien ou en complément d’un traitement, les plantes se révèlent souvent très utiles.Mais quelles plantes et herbes utiliser contre quels maux ? 
Quelles plantes utiliser pour sa santé ?

Articles

cystite

Brûlures en urinant et envie impérieuse d'aller aux toilettes, 60% des femmes ont eu au moins une fois une cystite, et 40% au moins 4 par an. Il s'agit donc d'un désagrément très fréquent. Il l'est d'autant plus que les rapports sexuels sont un facteur déclenchant très important.

Oui à l'automédication, à condition qu'elle soit "responsable"

Plus de 80% des Français recourent à l'automédication, c'est-à-dire qu'ils se soignent eux-mêmes en cas de petites affections. Cette pratique fait débat depuis de nombreuses années, mais avec l'impératif économique actuel, elle est de moins en moins critiquée, voire encouragée. C'est ainsi qu'on prône l'automédication « responsable », tout en soulignant ses limites.

Allergie et médecine parallèle

En cas de réaction allergique de type rhinite et asthme, une proportion importante de la population générale recourt couramment ou ponctuellement à des médecines alternatives telles que l'acupuncture, l'homéopathie et la phytothérapie. Sont-elles vraiment efficaces contre ces allergies ?

Maigrir : rappel sur le danger des produits amaigrissants

La Direction générale de la Santé a lancé une alerte concernant des gélules pour maigrir à base d'extraits thyroïdiens. A ce jour, quatorze personnes ont été hospitalisées et une est décédée, toutes ayant pris cette préparation délivrée par une pharmacie parisienne du 17e arrondissement. Le ministre de la Santé a demandé l'interdiction sans délai de ce produit. Cette affaire souligne la dangerosité des produits pour maigrir en général.

Ne pas cracher dans la rue, mettre la main devant sa bouche quand on tousse, etc. Ces bonnes manières sont indispensables pour limiter la propagation des maladies infectieuses, telles le rhume, la grippe, la gastro. Pourtant, elles se perdent de plus en plus. Et si on les rappelait ?

Six régimes à la moulinette !

Un rai de soleil, la perspective d'une jolie robe ou, pire, d'un maillot, et ça y est... C'est la fringale de régimes. Mais des formules classiques aux dernières trouvailles diététiques, laquelle choisir ? Low carb, protéines, Weight Watchers, Atkins, Mayo, Montignac, Hollywood... Pour vous, les diètes se sont mises à table.*

Prostatite chronique : dépister ?

La prostatite chronique fait souvent suite à des prostatites aiguës qui n'ont jamais complètement guéri. Malheureusement, les symptômes étant peu spécifiques, le diagnostic est délicat. Ce qu'il faut savoir.

Phytothérapie : après Pilosuryl®, Urosiphon® se retire du marché

Urosiphon®, un médicament de phytothérapie employé pour favoriser l'élimination rénale d'eau, et à ce titre adjuvant des régimes amaigrissants, vient de subir le même sort que son collègue Pilosuryl®, à savoir son retrait du marché. En revanche, il s'agit cette fois-ci d'une pure mesure de précaution, c'est-à-dire qu'à ce jour il n'a été accompagné d'aucun signalement de cas grave d'atteinte rénale et/ou neurologique.

Pas de ginseng en début de grossesse

Un composant du ginseng, le ginsenoside, peut provoquer des malformations chez les embryons de rat. En attendant la confirmation de cet effet tératogène chez l'homme, il est conseillé aux femmes enceintes d'éviter ce supplément phytothérapeutique durant les trois premiers mois de grossesse.

Les plantes contre la déprime

En obtenant une autorisation de mise sur le marché, le Millepertuis vient d'être reconnu comme médicament dans les manifestations dépressives légères et transitoires. Encore faut-il savoir différencier la dépression de la déprime...

Cellulite : Pilosuryl ® démissionne

Le médicament de phytothérapie Pilosuryl ® « traditionnellement utilisé pour favoriser l'élimination rénale d'eau », mais employé en pratique contre la cellulite, vient d'être retiré des pharmacies.

Amaigrissement : un médicament retiré du marché

L'Exolise ®, appartenant à la famille des médicaments dits de phytothérapie, proposé en complément de régimes amaigrissants, vient d'être retiré du marché. Depuis 1999, 13 cas d'atteinte hépatique ont été recensés chez des patients utilisant cette spécialité pharmaceutique.

Comparatif des médicaments " amaigrissants "

Depuis le retrait du marché des coupe-faim, il reste peu de médicaments destinés à aider les obèses à perdre du poids. L'orlistat et la sibutramine sont les deux médicaments aujourd'hui disponibles pour la prise en charge médicalisée de certains patients.

Ginkgo biloba et mémoire : le doute

La supplémentation alimentaire en Ginkgo biloba est supposée doper la mémoire et la concentration. Une récente étude américaine oblige à reconsidérer les bénéfices, dont l'impact ne semble pas aussi véritable que les fabricants le laisseraient entendre…

L'arthrose est la plus fréquente des maladies articulaires.

Elle touche près de 9 millions de Français, dont plus de la moitié ont plus de 50 ans.

Ainsi, après l'âge de 75 ans, il devient même exceptionnel de ne pas en souffrir d'arthrose. Nos connaissances sur l'arthrose se sont considérablement améliorées au cours des dernières années, rendant les stratégies thérapeutiques mieux adaptées. Ainsi, on ne peut plus dire aujourd'hui que les médicaments constituent la réponse unique à cette maladie liée à l'âge.

Le syndrome prémenstruel n'est plus une fatalité !

Nombreuses sont les femmes à connaître un syndrome prémenstruel. Il se caractérise par un ensemble de symptômes évocateurs et récurrents, qui surviennent au cours de la semaine qui précède les règles : les seins deviennent tendus, voire douloureux, le ventre est ballonné, les jambes sont lourdes. Et surtout, une très grande majorité de femmes se plaint de tension nerveuse, d'irritabilité, ou même d'agressivité. Autrefois subis de façon plus ou moins résignée, les troubles du syndrome prémenstruel peuvent être aujourd'hui soulagés efficacement.

Dépression - une alternative aux molécules chimiques : le millepertuis et ses milles vertus

Si la dépression est aujourd'hui traitée à l'aide de molécules chimiques, que sont les anti-dépresseurs, il se pourrait que la phytothérapie, par l'intermédiaire du millepertuis, ouvre de nouveaux horizons.

Pages