Ces affections qui menacent nos yeux...

Ces affections qui menacent nos yeux...
Conjonctivite, sécheresse oculaire, uvéite, kératite, orgelet, sont autant d’affections des yeux qui menacent nos prunelles.Que faut-il savoir pour bien les traiter et protéger nos yeux de ces affections ?
Ces affections qui menacent nos yeux...

Articles

Que manger pour soigner sa vue ?

Pour avoir une bonne vue, il est essentiel de bien manger. Vous en doutiez ? Rappelez-vous par exemple que le diabète de type 2 est la première cause de cécité. Avant de pouvoir établir un programme nutritionnel, voici les éléments aujourd'hui disponibles sur ce sujet.

Soleil ou pas, pas de ski sans lunettes

Ophtalmie des neiges et kérato-conjonctivite aux UV peuvent gâcher vos vacances aux sports d'hiver. La prévention est simple, ne vous séparez jamais de vos lunettes de soleil, même par temps couvert.

Collyres : mode d'emploi

Il est important d'utiliser correctement les collyres. Ce sont des solutions médicamenteuses qui doivent rester stériles afin d'éviter toute contamination au niveau de l'oeil. De même, jamais d'automédication !

Capital vue en danger

Une étude menée pendant 8 ans auprès de 40 guides de haute montagne démontre la nocivité de la lumière intense sur la rétine. Paradoxalement, l'oeil est l'organe qui vieillit le plus rapidement et que l'on protège le moins.

N'exposez pas vos enfants au soleil !

On ne cesse de le répéter, il ne faut pas exposer les enfants au soleil. La crème solaire ne suffit pas à les protéger efficacement de ses méfaits : vieillissement cutané accéléré, cancers de la peau, lésions oculaires, affaiblissement du système immunitaire. Afin de préserver leur précieux capital solaire, respectez les trois précautions de base.

Interview : L'allergie est-elle la maladie du siècle ?

L'allergie est souvent vécue comme une calamité qu'il faut subir. Pourtant, l'allergologie a réalisé des progrès remarquables depuis les années 80. Le Dr Etienne Bidat* nous précise pourquoi la prise en charge doit être globale, passant par une connaissance et une compréhension de la maladie et de ses traitements, ainsi que par la prévention des manifestations allergiques.

Larva migrans : Attention aux bacs à sable !

Parasitose due à la pénétration sous-cutanée d'une larve du chien ou du chat. Les parasites sont à l'origine de manifestations cutanées (démangeaisons, ##O-2794/eczéma/##, ##O-2812/urticaire/##,...), d'atteintes oculaires ou encore d'un tableau de larva migrans viscérale.

Retour annoncé des pollens

Après la première alerte aux graminées, début mai, la saison pollinique (pollens) semble revenir à la normale. Mais l'alternance du soleil et d'un temps plus frais et pluvieux laisse déjà présager une augmentation des pollens pour la fin du mois.

Encore une épidémie : la grippe du poulet

Mobilisées par la pneumopathie atypique, les autorités sanitaires européennes et internationales commencent à s'inquiéter face à une autre épidémie qui germe en Europe du Nord : la grippe du poulet.

Asthme et allergies en montée galopante

Les maladies allergiques explosent, elles sont désormais classées par l'OMS au 4e rang des priorités de santé publique. La Journée Mondiale de l'Asthme, qui aura lieu le 6 mai, sera l'occasion d'actions d'information et de sensibilisation auprès des patients, notamment sur l'importance du dépistage et du traitement. Parallèlement, une BD consacrée à l'asthme chez l'enfant est publiée.

Grosse fatigue du sexagénaire : où en est votre thyroïde?

Vous avez 60 ans ou plus et vous vous sentez parfaitement bien, en dehors d'une fatigue tenace apparue depuis peu. Vous décidez de consulter votre médecin généraliste qui propose, après vous avoir examiné, de vous prescrire un bilan de la fonction thyroïdienne en plus des examens sanguins habituels...

Herpès oculaire : une urgence méconnue

L'herpès oculaire est la première cause de cécité dans les pays industrialisés. Cette affection gravissime est responsable de 10 à 20% des greffes de cornées. Chaque année, 60.000 Français sont touchés. Les tous premiers symptômes constituent une urgence médicale.

Allergie : ambroisie pour la rentrée

Alerte à l'ambroisie. Les grains de pollens d'ambroisie seront virulents en ce début de rentrée scolaire. Les sujets allergiques doivent suivre scrupuleusement les dispositions proposées par leur médecin.

Eczéma : trop d'hygiène ?

Dans les pays industrialisés, l'eczéma est en augmentation depuis une trentaine d'années. Comme pour les allergies en général, la théorie « hygiéniste » est avancée.

allergies pollens

Si chaque année à la même période, vous souffrez de rhume des foins, les traitements efficaces ne manquent pas. Surtout depuis que les corticoïdes par voie nasale sont disponibles.

Sport et ozone, un bon cocktail pour l'asthme

Les enfants pratiquant plusieurs sports dans un environnement pollué à l'ozone ont trois fois plus de risque de développer un asthme que ceux ne pratiquant aucune activité physique. Loin d'interdire la pratique d'activités sportives, ces observations doivent inciter les parents vivant dans des zones polluées, à plus de vigilance.

Le syndrome de Gougerot-Sjögren : ces femmes aux yeux secs

Le syndrome de Gougerot-Sjögren (SGS) est une maladie auto-immune (l'organisme lutte contre lui-même) qui touche 200.000 personnes en France. Il se caractérise par une sécheresse de toutes les muqueuses (oculaire, buccale, digestive, vaginale…) et est souvent associé à une polyarthrite chronique responsable de vives douleurs articulaires.

L'eczéma atopique, une affection en hausse

L'eczéma atopique débute généralement avant l'âge de 2 ans et peut être associé ou encore précéder la survenue d'un asthme, d'une rhinite ou d'une conjonctivite allergique. Parfois, d'autres membres de la famille sont également touchés. L'eczéma est une inflammation de la peau qui survient par poussées. Les zones touchées sont essentiellement le visage chez le nourrisson et les plis des coudes ou des genoux chez l'enfant. L'eczéma est surtout gênant par les importantes démangeaisons qu'il entraîne. Les substances allergisantes responsables doivent être recherchées avec soin de façon à pouvoir les éliminer de l'environnement. Le traitement repose essentiellement sur l'application de corticoïdes locaux et sur le respect de règles d'hygiène de vie. L'eczéma atopique disparaît spontanément avant l'âge de 10 ans dans la très grande majorité des cas.

L'Ambroisie : un allergène qui touche 12% de la population Rhône-Alpes

L'ambroisie est un allergène féroce, transformant cette plante en un problème de santé publique qui touche aujourd'hui 12% de la population Rhône-Alpes. Son pollen jaune très volatil, provoque éternuements, rhumes des foins, conjonctivites, laryngites, urticaires, eczémas, voire des crises d'asthme violentes. Le conseil général du Rhône ayant déjà consacré un million de francs à la lutte contre cette mauvaise herbe, appelle à la coordination de tous afin de venir à bout de ce phénomène.

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au pollen peut se traduire par une rhinite (ou rhume des foins), une conjonctivite, de l'asthme, ces maladies pouvant s'associer.

Cataracte : un traitement chirurgical de routine

La cataracte est une maladie de l'oeil très fréquente après 60 ans. Liée le plus souvent au vieillissement naturel du cristallin qui s'opacifie, la cataracte se caractérise par une baisse de la vision, avec impression de brouillard devant les yeux. Grâce aux progrès de la microchirurgie et à la mise au point de cristallins artificiels, l'opération de la cataracte est aujourd'hui bénigne, sous anesthésie locale, et ne nécessite pas d'hospitalisation. Elle permet au patient de récupérer très rapidement une vision correcte.

La fréquence des allergies alimentaires a doublé en 5 ans !

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise en évidence de l'allergène responsable nécessite une enquête minutieuse, comprenant des tests cutanés et parfois oraux. Seule l'éviction totale de l'aliment en cause permet d'éviter l'apparition des manifestations de l'allergie, dont l'évolution à long terme varie selon l'âge du sujet et le type d'allergène impliqué.

Otite Moyenne Aiguë : l'otite des enfants

L'otite fait souffrir de nombreux enfants. Quand elle devient chronique, ses éventuelles complications sont à bien connaître pour préserver leur audition.

Conjonctivite : ne vous frottez pas les yeux !

La conjonctivite ou réaction inflammatoire de la conjonctive est très fréquente et peut être due à de nombreuses causes (virale, bactérienne, allergie, corps étranger, produit chimique). Elle est heureusement souvent bénigne, sans conséquence sur la vision, et guérit habituellement avec un traitement médical simple. Sachez cependant qu'une conjonctivite peut récidiver, d'où l'importance de bien suivre le traitement ainsi que les règles d'hygiène associées car certaines conjonctivites peuvent être contagieuses.

Les allergies croisées augmentent

Un allergique au latex peut le devenir à l'avocat. Celui qui éternue en présence des chats peut être sensibilisé à la viande de porc. Ces phénomènes d'allergies croisées se multiplient et il faut consulter au moindre doute. Le Dr Etienne Bidat, allergo-pédiatre (Hôpital Ambroise Paré à Boulogne) fait le point pour e-sante.net.

Août-Septembre : les mois de l'ambroisie

L'ambroisie est une plante qui prolifère dans le Rhône et provoque d'importantes allergies en août et en septembre. D'importantes mesures sont prises dans le département pour organiser la lutte.

Enfants et soleil : pensez aux lunettes de soleil

Les yeux sont fragiles et le soleil les affecte depuis le plus jeune âge. Les enfants sont particulièrement sensibles avant douze ans. A court terme ils peuvent souffrir d'atteintes aiguës de la cornée (kératites). Ils pourront bien plus tard, à partir de 50 ans, développer des cataractes ou des dégénérescences de la rétine qui mettront en péril leur vue. Il faut donc se préoccuper tôt de la protection de leurs yeux.

Alerte aux graminées !

Le risque allergique est élevé, voire très élevé sur toute la France à cause des pollens de graminées dont les concentrations aériennes sont très élevées en cette fin de printemps 2000.

Pages