Sécheresse oculaire : 1 personne sur 7

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 15h39
-A +A
On estime à 9 millions le nombre de Français atteints du syndrome des yeux secs. Or si le manque de larme provoque un inconfort, cette pathologie induit aussi un risque d'abîmer les yeux et d'altérer les capacités visuelles. Les collyres ou les larmes artificielles apportent un soulagement, mais il faut également regarder du côté de notre mode de vie… et notamment de notre alimentation !

Un Français sur sept atteint de sécheresse oculaire

Une personne sur sept souffre de sécheresse et d'irritation oculaire et le nombre de sujets atteints augmente.

Pourquoi une telle progression ? Il suffit de lister les causes du syndrome des yeux secs :

  • Vieillissement de la population. Le vieillissement altère le fonctionnement des glandes lacrymales.
  • La pollution, les allergies, les conjonctivites, le tabagisme, la climatisation, etc., tous ces facteurs fragilisent et sont responsables de la rupture du film lacrymal qui protège nos yeux.
  • Le travail sur écran d'ordinateur. Cette activité diminue la fréquence du clignement et augmente la sécheresse oculaire.
  • Les maladies auto-immunes. Elles sont fréquemment à l'origine de troubles lacrymaux, comme c'est le cas avec la maladie de Gougerot-Sjogren.
  • Le port de lentilles de contact au long cours.
  • La prise de médicaments.
  • Une alimentation de moins en moins variée.

Quand le film lacrymal devient inefficace... la sécheresse oculaire s'installe

Le syndrome des yeux secs est dû à une anomalie de la composition des larmes ou à une insuffisance de production des glandes lacrymales (qui fabriquent les larmes).

Le film lacrymal qui recouvre, protège et humidifie les yeux est composé de trois couches :

1. La plus externe est une couche lipidique qui diminue l'évaporation naturelle des larmes et protège des agressions extérieures (poussières, allergènes).

2. La couche aqueuse ensuite, hydrate et lave la surface oculaire, gomme les défauts de cette surface oculaire et lubrifie les paupières.

3. La couche protéique enfin, est impliquée dans la cicatrisation de la surface cornéenne et la protection contre les agents infectieux.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 15h39
Source : Dossier de presse laboratoires Inophta, juin 2007.
A lire aussi
Pourquoi j’ai les yeux secs ? Publié le 09/09/2012 - 22h00

Les yeux qui piquent, cette impression de sable sous la paupière, la vision qui se trouble… Nombreux sont ceux qui ont déjà connu la désagréable expérience des « yeux secs ». Quelles en sont les causes ? Comment traiter ce problème des yeux secs ? Zoom sur la sécheresse oculaire.

Fatigue des yeux Publié le 31/05/2001 - 00h00

La fatigue des yeux est souvent due à une lassitude à l'effort. En général elle n'est pas grave.Elle peut aussi indiquer une affection oculaire chez les enfants ou un problème de vieillissement chez les personnes de plus de 50 ans.Dans des cas plus rares, la fatigue oculaire est due à la...

Irritation de l'oeil Publié le 31/05/2001 - 00h00

L'œil est constamment exposé à des facteurs comme la pollution, la fumée, le maquillage, les bactéries, les virus, etc. qui risquent de causer des irritations et d'entraîner le développement de certaines affections.Généralement, ces affections des yeux sont sans gravité et se traitent...

Sécheresse oculaire Publié le 10/12/2001 - 00h00

Avoir les "yeux secs" c'est avoir des larmes en quantité ou qualité insuffisante. C'est un problème de plus en plus fréquent. Les larmes normales protègent l'oeil des microbes et des agressions toxiques.

Plus d'articles