Le cancer et les femmes

Le cancer et les femmes
De nombreuses femmes sont en lutte contre le cancer, et de nombreuses autres s’en sont sorties. En effet, si le nombre de cancers a fortement augmenté grâce au dépistage, on guérit aujourd’hui une majorité de cas… Et c’est ainsi que l’après-cancer est une étape que l’on ne plus négliger. 
Le cancer et les femmes

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Vous avez une boule dans le sein ? Pas de panique !

Vous avez une boule dans le sein ? Pas de panique !

Avoir une boule dans le sein est la plupart du temps bénin. Mais mieux vaut en parler à son médecin, histoire de ne pas passer à côté d'un cancer du sein. Les simples caractéristiques de cette boule dans le sein permettent généralement d'en identifier l'origine.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du col ou cancer de l'endomètre : quelles différences ?

Cancer du col ou cancer de l'endomètre : quelles différences ?

Les cancers du col de l'utérus ou de l'endomètre sont-ils vraiment deux cancers bien distincts ? Quels sont leurs symptômes respectifs ? Les causes sont-elles différentes ? Le pronostic est-il identique ? Petite mise au point autour du cancer de l'endomètre et du cancer du col de l'utérus.

Lire l'article

Vous prenez la pilule ? Votre risque de cancer de l'ovaire est diminué !

Assez peu fréquent, le cancer de l'ovaire est redoutable de par son sombre pronostic. Une nouvelle étude confirme le rôle protecteur de la contraception orale. L'avantage est que même 30 ans après l'arrêt de la pilule, la protection perdure...

Lire l'article
Dossier Santé : J’ai survécu à un cancer colorectal

J’ai survécu à un cancer colorectal

Troisième cancer le plus fréquent, le cancer colorectal est aussi le deuxième le plus meurtrier. Pourtant, dépisté et pris en charge précocement, on peut en guérir dans 9 cas sur 10. Nous avons interrogé une patiente de 52 ans qui s’est sortie de son cancer colorectal. Voici son témoignage.

Lire l'article
Dossier Santé : Un signe de mélanome sur votre peau ? N’attendez pas !

Un signe de mélanome sur votre peau ? N’attendez pas !

Nous ne prêtons pas assez attention à notre peau ! Trop de Français repoussent leur visite chez le dermatologue pour des raisons parfois futiles. Alors qu’il est très important de signaler rapidement toute tache sur la peau ou grain de beauté à l’aspect anormal, pour repérer à temps un mélanome…

Lire l'article

Articles

L’homéopathie est dans la ligne de mire de nombreux supporteurs et détracteurs qui s’affrontent par médias et communiqués interposés. Nous avons voulu donner la parole aux professionnels de santé, médecins, pharmaciens, et sages-femmes qui, bien que formés à la médecine conventionnelle et à l’allopathie, ont choisi de faire entrer l’homéopathie dans leurs prescriptions.

Le fatalisme des hommes et parfois de leur médecin devant une incontinence urinaire est à combattre. On entend trop souvent  « C’est l’âge », « c’est la vieillesse et son lot inévitable d’ennuis de santé »…. Non seulement ces fuites intempestives ne sont jamais normales mais elles ne sont jamais dues à l’âge. En cause, la prostate essentiellement, mais une hyperactivité de la vessie est aussi possible, analyse le Pr François Desgrandchamps, chef du service d'Urologie de l'hôpital Saint-Louis (Paris).

Violette, verte ou noire, la figue est le fruit d’été par excellence. Tout à la fois fraîche, juteuse, moelleuse et délicatement sucrée, elle regorge aussi d’une étonnante variété de bienfaits. Alors n’attendez pas, dégustez-la comme il vous plaira car la saison des figues fraîches est courte ! 

Les infections à papillomavirus humains (HPV) sont dues à ces virus très courants qui se transmettent par simple contact cutaneo-muqueux au cours des relations sexuelles. Une exposition récurrente et persistante à ces virus peut entrainer la survenue d’un cancer du col de l’utérus : parmi les 20 HPV oncogènes, 2 sont responsables de 70% des cancers du col. Si la vaccination présente une efficacité réelle  sur les infections à HPV et leurs conséquences, la couverture vaccinale est en baisse depuis 2010 et est tombée à 14% chez les jeunes filles de moins de 16 ans.

Sécheresse vaginale : solutions

Après la ménopause, de nombreuses femmes souffrent de sécheresse vaginale, pouvant fortement affecter leur vie sexuelle. Trois méthodes s’offrent à elles. Zoom sur les deux nouvelles méthodes non hormonales.

orgasme féminin

La radiofréquence représente une nouvelle technique pour faciliter l’orgasme féminin. D’une grande efficacité, cette méthode est de plus en plus pratiquée aux États-Unis. Le point avec le Dr Catherine Solano, Médecin sexologue et andrologue.

obésité et maladies

Maladies digestives et hépatiques, pneumologiques ou urinaires…toutes paient un lourd tribut à l’obésité. Qu’elles soient conséquences directes de l’excès de poids ou juste favorisées par le surpoids, perdre quelques kilos permet souvent d’améliorer la situation. Que sait-on aujourd’hui de l’impact de l’obésité ?

Cortisone : prise de poids et autres effets secondaires

Très efficaces, les corticoïdes permettent de soulager les symptômes ou de guérir de nombreuses maladies. Avant de les prescrire, le médecin doit, néanmoins, informer des multiples effets indésirables – plus ou moins graves – qu’ils peuvent induire.

Test cancer colorectal

Le cancer colorectal est un cancer fréquent et c’est le 2e cancer le plus meurtrier (après le cancer du poumon), avec 18.000 décès chaque année. Mais c’est aussi un cancer contre lequel on dispose d’un test de dépistage facile et rapide. On repère ainsi efficacement des lésions précancéreuses aisément traitées et donc guérissables. Autrement dit, faire le test peut vous sauver la vie !

Cancer : traitements et baisse de morale

Peau, cheveux, ongles,… les thérapies et traitements anti-cancer changent tout. On le sait désormais, prendre soin de soi à travers les cosmétiques joue un rôle important pour se sentir mieux. Nos conseils et astuces pour conserver sa féminité.

Contre le cancer

Le jeûne, arme de lutte contre le cancer ou contre les effets délétères des chimiothérapies ? On aimerait y croire. En réalité, il s’avère surtout dangereux voire contre-productif, selon les études scientifiques disponibles.

 

Avoir mal aux sein

Avoir mal aux seins n'est pas rare, mais cela peut inquiéter.

Nous vous présentons ici les douleurs les plus fréquentes, et ce qu'elles démontrent. Quand une douleur dans les seins (mastodynie) est bilatérale, on peut supposer qu'il s'agit d'un souci général; le plus souvent, il est d'ordre hormonal.

Propolis et miel

Qu’elle soit verte, rouge ou brune, c’est la grande protectrice de la ruche. La propolis est antivirale, anti-inflammatoire, antimicrobienne… Faites-en votre alliée, surtout l’hiver. Et merci les abeilles !

données de santé

Les objets connectés (et la e-santé en général) nous donnent accès à de multiples données de santé individuelles auxquelles nous n’avions pas accès auparavant. A ce jour, on évalue ce degré de connaissance à une douzaine de données physiologiques différentes essentielles, qu’il s’agisse d’utiliser les objets connectés pour  progresser en sport, pour préserver son équilibre santé au quotidien, ou pour mieux connaître et soigner sa maladie chronique.

Plus vulnérables aux effets de l’alcool que l’homme, les femmes en paient le prix fort alors même qu’elles sont plus susceptibles de développer un sentiment de honte ou de culpabilité qui les empêche de demander de l’aide.

Hommes ou femmes, quelles différences vis-à-vis de l'alcool ?

Pour réduire le risque de cancer du sein chez les femmes porteuses des mutations génétiques héréditaires BRCA, l’ablation des seins -mastectomie- n’est pas l’unique solution. La chirurgie préventive des ovaires et la surveillance méritent d’être envisagées. C’est un choix personnel, ont rappelé les spécialistes réunis au 1er Symposium BRCA France (13 octobre 2016, Paris) qui alertent sur l’erreur d’un amalgame entre chirurgie reconstructrice et esthétique ! 

 

L’activité sportive dévoile chaque jour davantage son lot de bienfaits pour la santé. Elle aide à combattre la maladie dès l’annonce du diagnostic, et se pose désormais non plus en simple « soin de support » (selon la définition de l’INCa*) mais en véritable maillon constitutif des thérapies : la Haute Autorité de Santé a reconnu en 2011 l’activité physique et sportive comme une « thérapeutique non médicamenteuse ». L’enquête nationale Podium (octobre 2016) lancée par la fédération CAMI Sport et Cancer, qui s’adressait aux patients et aux soignants, vient de livrer ses précieux enseignements sur les conditions d’accès à l’activité physique et sportive en cancérologie. Nous avons recueilli les conseils du  Dr Mahasti Saghatchian, médecin cancérologue spécialiste du cancer du sein à l’Institut Gustave Roussy, mis en images par notre partenaire Macadam Tonic.

Les fuites urinaires ne sont pas réservées aux femmes. Même si le risque d’incontinence est deux à trois fois moindre chez les hommes, ils en souffrent aussi. En cause, l’âge mais surtout les chirurgies de la prostate ou encore les AVC comme conséquences des maladies cardiovasculaires. L’incontinence urinaire au masculin ne doit plus être un tabou.

Le dépistage des femmes à haut risque de cancer du sein parce que porteuses de mutations génétiques héréditaires (mutations appellées BRCA) a permis de repérer 20 000 de ces femmes. Encore trop restrictif, il passe à côté de 100 000 femmes et hommes, eux aussi porteurs de ces mutations. A l’occasion d’Octobre Rose, l’association BRCA France, soutenue par la Société française de Médecine Prédictive et Personnalisée, alerte et plaide pour une diffusion du dépistage qui permettrait de sauver une vie pour cinq personnes dépistées.

Chaque année en France, 12 000 femmes meurent d’un cancer du sein. Un rapport de l’Institut national du cancer (Inca) vient de faire le point sur le dépistage organisé (DO). Il préconise une profonde modification de ce dépistage, voire de l’arrêter purement et simplement, et une meilleure information des femmes. La ministre de la Santé annoncera un plan d’action à la fin de l’année. En attendant, les femmes ne savent plus quoi faire...

Les hormones sont invisibles, mais à l’image d’un chef d’orchestre, elles influencent notre santé physique, psychique, et nos comportements. Coup de projecteur sur ces molécules discrètes, mais essentielles.

Les ultrasons sont de plus en plus utilisés en médecine. Depuis l’extérieur du corps, sans ouvrir, ils permettent de focaliser en un endroit bien précis une haute densité d’énergie capable par exemple de détruire une tumeur. Mais les ultrasons peuvent aussi potentialiser les effets de la chimiothérapie  ou encore permettre d’obtenir des images jusque-là inaccessibles, très utiles aux nouveaux diagnostics. Le point sur les utilisations actuelles et futures des ultrasons dans le domaine du cancer avec les Pr Denis Guilloteau, PU-PH  et Dr Ayache Bouakaz, directeur de recherche à l’INSERM à Tours.

Les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas uniquement liées aux hormones et au formatage par les stéréotypes de genre. Les  spécificités biologiques comptent aussi mais elles sont sous-estimées. L’Académie de Médecine alerte sur la nécessité de prendre en compte ces particularités entre masculin et féminin, pour mieux soigner.

Ce serait une erreur de penser que l’accumulation de graisse dans le foie s’observe uniquement chez l’adulte, en particulier en surpoids et/ou diabétique. Les enfants souffrent aussi de cette maladie du foie que l’on appelle stéatose hépatique. De plus en plus souvent et de plus en plus tôt, avec à la clé un risque ultérieur de cirrhose et de cancer hépatique. 

Récidive du cancer : vaincre la dépression grâce aux associations, le témoignage d’Isabelle

Isabelle, 45 ans, a pu profiter après sa récidive de cancer du sein, alors qu’elle était en train de sombrer dans la dépression, d’un séjour d’accompagnement offert par l’Association A chacun son Everest. Elle raconte son expérience…

Médecine traditionnelle chinoise : les atouts santé et prévention de l’acupuncture

Naturelle et non toxique, l’acupuncture, une branche de la médecine traditionnelle chinoise s’avère très efficace pour prévenir les maladies et détendre le corps et l’esprit. Les petites aiguilles s’utilisent aussi dans de nombreuses affections et en complément des traitements contre le cancer. Laissez-vous piquer... 

Arrivée du premier anneau vaginal contre la sécheresse intime, 1er anniversaire de la pilule qui déclenche les règles chaque semestre, la dose d’œstrogènes pour une contraception la plus sûre pour la santé… voici les dernières nouvelles en gynécologie.

Maigrir du ventre

Qu’est-ce qui se cache derrière ce projet à la fois santé et esthétique ? Certains y voient une absence de gras, d’autres pensent que c’est grâce à des muscles bien dessinés. Mais l’abdomen ne se limite pas au tissu graisseux et aux muscles de la paroi abdominale : pour avoir un ventre plat, il faut bien comprendre de quoi est constitué l’abdomen dans sa globalité. Selon l’organe en cause, la stratégie à adopter ne sera pas la même.

Obésité : ces maladies associées auxquelles on ne pense pas

L’obésité n’est pas qu’un tour de taille ou une considération esthétique. Etre obèse est une maladie en soi, source de bien des maux. Si l’on connait le diabète, l’hypertension artérielle ou l’arthrose, on ignore souvent la réalité du risque de cancer lié à l’obésité mais aussi de syndrome des apnées du sommeil ou de lithiase biliaire.

Revue de détail avec le Pr Jean-Michel Oppert, chef de service de Nutrition à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Test génétique

Les tests ADN promettent, telles des boules de cristal, de tout vous révéler de votre santé future. Mais s’ils ne se sont pas encore en mesure de vous dire si vous souffrirez un jour de la démence d’Alzheimer ou de maladies cardiaques, ils sont déjà opérationnels pour détecter des anomalies génétiques chez le fœtus ou explorer les tumeurs en vue d’un traitement "à la carte" des cancers du sein. Voici quelques exemples concrets de que l’on appelle la "médecine prédictive et personnalisée". La médecine de demain, c’est déjà aujourd’hui.

Pages