Un signe de mélanome sur votre peau ? N’attendez pas !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 15 Avril 2015 : 15h53
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 17h49
-A +A

Nous ne prêtons pas assez attention à notre peau ! Trop de Français repoussent leur visite chez le dermatologue pour des raisons parfois futiles. Alors qu’il est très important de signaler rapidement toute tache sur la peau ou grain de beauté à l’aspect anormal, pour repérer à temps un mélanome

Mélanome : la peau nous montre ce qui ne va pas…

Les signes qui indiquent la présence d’un mélanome, ou d’une autre forme de cancer de la peau, sont clairs. Rappelons en passant que si l’on parle plus souvent du mélanome, c’est parce qu’il est le plus redoutable des cancers de la peau, et l’un des plus mortels en général. La grande majorité des cancers de la peau sont faciles à traiter et ne présentent pas de gros risques de former des métastases dangereuses.

Quels sont ces signes ?

  • Une tache qui change de forme, de taille ou de couleur.
  • Une tache qui ne ressemble pas du tout à celles qui sont déjà présentes sur votre peau.
  • Une asymétrie.
  • Un tache rugueuse au toucher, dont des particules ou des croûtes se détachent, ou que l’on sent avant de la voir.
  • Une tache qui présente plusieurs couleurs.
  • Des démangeaisons.
  • Un saignement ou un suintement.
  • Un aspect perlé.
  • Une plaie qui ne guérit pas.

Plus simplement, on peut retenir la méthode dite ABCDE :

  • A pour Asymétrie
  • B pour Bords irréguliers
  • C pour Couleur non homogène
  • D pour Diamètre en augmentation (en général supérieur à 6 mm)
  • E pour Evolution (qui change d'aspect rapidement en forme, taille, épaisseur, couleur).

Après des années de campagnes d’informations, nous sommes nombreux à connaître au moins certains de ces signes. Mais les organismes dédiés à la prévention, comme Euromelanoma, ont fait un constat alarmant : même quand les patients remarquent sur leur peau des signes qui peuvent évoquer un mélanome, la visite chez le dermatologue se fait souvent attendre… et pour des causes pas toujours justifiées : les patients n’ont pas le temps, ou ils ont peur de faire perdre son temps au dermatologue… Plus compréhensibles : la peur du diagnostic et l’envie d’attendre encore un peu avant de vérifier s’il y a danger ou non sont souvent évoquées. Mais il faut rappeler que les mélanomes sont à peu près dix fois moins nombreux que les autres cancers de la peau qui ne présentent que peu de dangers. Que les personnes angoissées se rassurent : même s'ils voient un symptôme inquiétant, il y a toutes les chances pour que le cancer de la peau puisse être soigné avec succès. Mais encore faut-il le faire traiter, et donc aller voir un dermatologue, de préférence rapidement...

Comment repérer les signes de mélanome sur sa peau ?

Selon Euromelanoma, c'est aussi à nous de repérer les signes inquiétants entre deux visites chez le dermatologue. L'association propose donc un guide pour dépister chez soi - il suffit de deux miroirs et d'un peu de temps...

  • Dans le visage, vérifiez toute la peau, y compris les lèvres, l'intérieur de la bouche et l'arrière des oreilles.
  • Sur la tête, le cuir chevelu peut aussi présenter des taches anormales qui signalent un mélanome. Utilisez un peigne pour écarter les cheveux en faisant des raies. La vérification est très importante (et plus simple) pour les hommes qui souffrent de calvitie.
  • Les mains viennent ensuite, paume et dos, ainsi que les doigts et les espaces entre eux.
  • Ensuite, le torse et le ventre, seins compris pour les femmes.
  • Veillez à bien lever les bras pour inspecter toutes les faces, ainsi que les aisselles.
  • Utilisez les deux miroirs pour inspecter la nuque, le dos et les fesses.
  • En faisant les jambes, pensez à regarder aussi l'arrière des genoux, et les organes génitaux.
  • Enfin, finissez par les pieds, sans oublier la plante des pieds et l'espace entre les orteils.

Cette vérification peut être faite tous les mois, surtout si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque pour le mélanome : peau claire, coups de soleil pendant l’enfance ou l’adolescence, tendance à s’exposer souvent au soleil, séances d'UV en cabine, nombreux grains de beauté, antécédents familiaux de cancer de la peau, âge supérieur à 50 ans, ou transplantation d’organes.

Mais le plus important bien sûr, c’est d’agir si vous repérez une tache anormale sur votre peau !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 15 Avril 2015 : 15h53
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 17h49
Source : Euromelanoma, http://www.euromelanoma.org.
A lire aussi
Risquez-vous un cancer de la peau ? Publié le 19/04/2010 - 00h00

Depuis la mode du bronzage, les cancers de la peau ne cessent de progresser. Or 90% des mélanomes, les cancers de la peau les plus dangereux, sont guérissables, à condition d'être détectés précocement. C'est donc bien là que réside l'enjeu : sensibiliser la population pour que les cancers...

Mélanome : êtes-vous à risque ? Comment examiner votre peau ? Publié le 12/04/2012 - 13h28

Le mélanome est un cancer de la peau très dangereux, qui ne cesse de progresser en France et en Europe. Or, 90% des mélanomes peuvent être guéris, s'ils sont dépistés tôt. Savoir si l'on est à risque, savoir reconnaître les premiers signes d'un cancer de la peau, se méfier du soleil, se...

Mélanome : simplification du dépistage ! Publié le 28/12/2011 - 15h29

Le mélanome est le cancer de la peau le plus dangereux, d’où les campagnes d’incitation à limiter les expositions prolongées aux UV, les coups de soleil et à surveiller sa peau. Concernant le dépistage, outre l’examen régulier à faire réaliser par le médecin ou le dermatologue, nous...

Dépister le mélanome Publié le 24/05/2000 - 00h00

Le mélanome est une tumeur cancéreuse de la peau, qui apparaît sous forme d'une tache brun-noir. Pour la dépister, il est important d'en connaître les quatre signes principaux, résumés par le sigle ABCD.

Plus d'articles