Cancer du col ou cancer de l'endomètre : quelles différences ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Avril 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 12h23
-A +A

Les cancers du col de l'utérus ou de l'endomètre sont-ils vraiment deux cancers bien distincts ? Quels sont leurs symptômes respectifs ? Les causes sont-elles différentes ? Le pronostic est-il identique ? Petite mise au point autour du cancer de l'endomètre et du cancer du col de l'utérus.

Quelques caractéristiques concernant ces deux cancers : cancer du col de l'utérus et cancer du corps de l'utérus

Le cancer de l'endomètre, également appelé cancer du corps de l'utérus, se développe à partir de l'endomètre, la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus. Le cancer du col de l'utérus, lui, se développe plus particulièrement au niveau du col de l'utérus. Leurs causes sont par ailleurs bien distinctes (voir ci-dessous).

Le cancer du col de l'utérus a la particularité de toucher des femmes relativement jeunes, tandis que le cancer de l'endomètre est un cancer de la femme ménopausée (entre 60 et 70 ans).

Enfin, tandis que le cancer de l'endomètre est un cancer de bon pronostic, le cancer du col de l'utérus est encore trop souvent mortel, avec 1.000 décès chaque année en France. Il faut dire qu'il s'agit du second type de cancer le plus courant chez les femmes, juste derrière le cancer du sein.

Cancer du col de l'utérus et cancer de l'endomètre : des causes bien distinctes

Le cancer du col de l'utérus a le plus souvent pour origine une infection génitale, surtout à papillomavirus (HPV). Dans la grande majorité des cas, le virus HPV est présent à l'état latent dans l'organisme car contré par le système immunitaire. Mais chez certaines femmes, il peut rendre cancéreuses les cellules situées à la surface du col de nombreuses années après l'infection initiale par le HPV.

Ce virus étant sexuellement transmissible, des partenaires multiples, un début de vie sexuelle précoce et des rapports non protégés constituent des facteurs de risque. Parmi les autres facteurs de risque, citons les infections provoquées par d'autres maladies sexuellement transmissibles, un affaiblissement du système immunitaire et le tabagisme.

Les causes du cancer de l'endomètre restent inconnues, mais une participation des estrogènes est fortement suspectée dans la mesure où l'imprégnation estrogéniques constitue un facteur de risque important.

C'est ainsi que le cancer de l'endomètre est plus fréquent chez les femmes ayant un taux d'estrogène élevé ou en cas d'une exposition prolongée à cette hormone comme pour les femmes réglées à un âge précoce, qui sont ménopausées tardivement ou qui ont suivi un traitement hormonal substitutif. Les autres facteurs de risque du cancer de l'endomètre sont les ovulations irrégulières, les tumeurs ovariennes sécrétant des estrogènes, un traitement à base de tamoxifène, une prédisposition génétique, l'obésité, le diabète.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Avril 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 12h23
Source : Larousse médical ; Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Centre Duke, Editions Robert Laffont. Amelisante.fr. Institut national contre le cancer, e-cancer.fr.
A lire aussi
Cancer du col de l'utérus : la prévention est possible Publié le 12/11/2001 - 00h00

Actuellement, environ 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués chaque année en France. Ce chiffre a diminué ces dernières années, mais pourrait encore considérablement se réduire, si le dépistage du cancer du col par frottis cervico-vaginal était régulièrement...

Plus d'articles