• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    5 avis
  • Commentaires (0)

Lantus® : l'insuline liberté

Lantus® : l'insuline libertéLes laboratoires Aventis lancent Lantus® le premier analogue lent de l'insuline (traitement du diabète). Une seule injection par jour pour une action constante sur 24 heures. Un vrai progrès pour les diabétiques.

Pour un diabétique traité par insuline, l'heure de ses injections et la surveillance de sa glycémie constituent une contrainte quotidienne, la maladie étant constamment rappelée par la procédure à suivre. Ils le font souvent bien volontiers, l'insuline étant vitale et le suivi glycémique essentiel.Les pompes à l'insuline ont constitué un véritable progrès permettant une diffusion constante de l'hormone. Mais les attentes sont toujours là pour des produits plus simples à manier et à vivre.

Lantus : une nouvelle liberté

Ces attentes devraient faire le succès de Lantus® (insuline glargine), le premier analogue lent de l'insuline lancé par les laboratoires Aventis. L'innovation ? Un profil d'action sans pic sur 24 heures, ce qui veut dire concrètement que l'effet de cette insuline est constant tout le long de la journée.Cette constance a plusieurs conséquences bénéfiques. Elle permet tout d'abord au patient de choisir l'heure de son injection quotidienne, pourvu que cela soit toujours la même. Elle le met ensuite à l'abri de nombre des accidents liés aux variations, notamment nocturnes, de sa glycémie. Elle autorise enfin une meilleure acceptation du traitement et donc une meilleure adhésion à la recherche des doses les plus efficaces.Car il ne faut pas perdre de vue que le traitement par insuline se doit d'être dosé au plus fin en termes d'efficacité, de manière à ce que la glycémie soit constamment contrôlée. Cette constance se mesure de manière indirecte par dosage de l'HbA1c, ou encore hémoglobine glyquée : le sucre en surplus dans le sang se fixe sur les globules rouges et le dosage de cette hémoglobine sucrée est donc un reflet des taux de la glycémie sur les trois derniers mois. Il faut que moins de 7% des globules rouges soient sucrés, objectif plus facile à atteindre avec des produits comme Lantus.

Une insuline adaptée également aux diabétiques de type 2

Un autre intérêt de cette simplicité d'utilisation est la prescription aux diabétiques de type 2, quand ceux-ci arrivent à un stade de leur maladie nécessitant le passage à l'insuline. Il existe en effet deux types de diabète : le type 1, insulino-dépendant, et le type 2, non insulino-dépendant. Le second est aussi appelé diabète gras et il survient en moyenne après 50 ans chez les personnes en surpoids dont les habitudes alimentaires ne sont pas bonnes (trop de sucres inutiles - sodas, grignotages, etc., et trop de graisses d'origine animale). Les diabétiques de type 2 sont classiquement traités par des prescriptions hygiéno-diététiques et par des médicaments hypoglycémiants oraux. Cependant, passé un certain stade, la prévention des complications devient trop délicate et le passage à l'insuline est souhaitable, malgré ses contraintes. Des médicaments comme Lantus® devraient les aider à passer le cap, ce qui sera essentiel pour leur avenir.

Article publié par Dr Philippe Presles le 15/10/2003
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Bolli GB. Owens Dr, Insuline glarnine. Lancet 2000 ; 356 (9228)-443. RCP Lantus.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Insulinémie

  • Prélèvement : Prélèvement sanguin
    Bilan : Surveillance biologique d'un diabète - Diagnostic du diabète - Bilan ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating