Hygiène intime

Hygiène intime
Une hygiène intime rigoureuse est fondamentale pour la santé féminine. Adoptez de bons gestes et de bons réflexes pour préserver votre hygiène intime.

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Hygiène intime : ni trop, ni pas assez

Hygiène intime : ni trop, ni pas assez

Longtemps tabou, l'hygiène intime sort de sa réserve et joue la publicité… En moyenne, 75% des femmes souffriront de vaginite au moins une fois au cours de leur vie et 40% d'entre elles en souffriront au moins à quatre reprises. Une hygiène intime rigoureuse est fondamentale pour la santé féminine. Mais le mieux peut être l'ennemi du bien… L'hygiène intime, où commence-t-elle, où finit-elle ?

Lire l'article

Hygiène intime, non à la douche vaginale

La douche vaginale est une pratique de moins en moins répandue. Pourtant, elle persiste chez certaines femmes et occasionne de réelles difficultés gynécologiques et sexuelles.

Lire l'article
Dossier Santé : Hygiène intime : quels sont les bons réflexes pour prendre soin de sa vulve

Hygiène intime : quels sont les bons réflexes pour prendre soin de sa vulve

L'hygiène intime, c'est bien sûr la toilette intime, mais la manière dont vous prenez soin de votre vulve au quotidien est aussi importante que ce moment même de la toilette. Votre intimité a besoin de douceur et de respect. Or, tous les détails importants pour garder votre vulve en bonne santé ne sont pas toujours bien connus.

Lire l'article

Pour votre confort sexuel et pour la santé de votre vulve, votre vagin doit rester acide

Le vagin est acide, nettement plus que le reste de notre corps. Son pH tourne autour de 4,5. Cette acidité sert à le protéger contre les microbes et à conserver sa flore en bonne santé. En effet, étant une cavité ouverte vers l'extérieur, cet espace chaud et humide pourrait facilement se transformer en " nid à microbes ". S'il n'en est rien, c'est qu'il se protège très efficacement.

Lire l'article

Articles

Des joues rouges, couvertes de vaisseaux éclatés. La rosacée est une maladie qui s'expose aux yeux de tous. Alors qu'elle touche plus d'un million de Français, elle fait l'objet de nombreuses idées reçues.

Les symptômes ne sont pourtant pas irrémédiables. Explications avec le Dr Marc Perrussel, dermatologue au CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sautes d'humeur… Les signes de la ménopause se manifestent parfois bien avant l'heure. On parle alors de formes précoces, qui peuvent se déclarer dès 20 ans. 

Des traitements permettent de limiter les conséquences de cette survenue prématurée. Le Pr Patrice Lopes, gynécologue à la polyclinique de l'Atlantique à St-Herblain (Loire-Atlantique) nous explique comment vivre avec.

Tampons, serviettes hygiéniques, coupe menstruelle. A chaque femme, sa protection privilégiée au moment des règles. Cependant, il y en a certaines à vraiment éviter comme les serviettes parfumées. Explications avec Isabelle Giami, sage-femme. 

Démangeaisons intenses parfois intolérables, brûlures... Les mycoses vaginales sont très désagréables. Plus encore quand elles ne passent pas. A partir de quatre par an, on parle de mycoses récidivantes. Tour des solutions pour en finir avec ce déséquilibre intime avec Aurélie Dornier, sage-femme et cadre de service de gynécologie en maternité. 

Popularisées par le roman Fifty Shades of Grey, les boules de geisha sont un outil millénaire qui nous vient d'Asie. Comment bien les utiliser ? Mode d'emploi avec les Dr Hélène Jacquemin, gynécologue à la retraite, Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga, et Sophie Frignet, sage-femme libérale.

Boutons, pustules, infections… 15 millions de personnes se battent contre l'acné en France. Cette maladie de peau est la première cause de consultation chez le dermatologue. Au-delà des bourgeons, elle a un vrai retentissement psychologique à l'âge adulte. Voici les solutions pour s'en débarrasser, avec le Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Le frottis est recommandé tous les trois ans, après deux frottis normaux espacés d’un an chez les femmes de 25 à 64 ans. Le Dr Morgane Perrin, chef de Clinique-Assistant du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Lariboisière, détaille les résultats possibles de cet examen.

Problèmes sexuels, infections gênantes, pertes vaginales... Il est parfois compliqué de poser certaines questions très intimes. Le Dr Morgane Perrin, chef de Clinique-Assistant du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Lariboisière, fait le tour des interrogations fréquentes des patientes.

Couleur, odeur... Si la quantité des secrétions vaginales diffère selon les femmes, leur aspect reste identique. Sauf en cas d'infections, bénignes ou plus graves. Voici les signes qui doivent vous pousser à consulter un médecin.

L’homéopathie est dans la ligne de mire de nombreux supporteurs et détracteurs qui s’affrontent par médias et communiqués interposés. Nous avons voulu donner la parole aux professionnels de santé, médecins, pharmaciens, et sages-femmes qui, bien que formés à la médecine conventionnelle et à l’allopathie, ont choisi de faire entrer l’homéopathie dans leurs prescriptions.

Plantes médicinales et phytothérapie

Chaque année, l’hiver apporte son lot de virus et de bactéries qui vident nos batteries. Avant de passer à la médecine classique, la phytothérapie peut être d’un grand secours pour prévenir et soigner les petits et gros désagréments de la saison froide.

Vision scintillante et déformée, fourmillements, difficultés à s’exprimer… le phénomène de la migraine avec aura concerne un quart à un tiers des migraineux. Ces troubles visuels, parfois sensitifs, annoncent l’arrivée imminente d’une céphalée. Que signifient-ils ?

Arrivée du premier anneau vaginal contre la sécheresse intime, 1er anniversaire de la pilule qui déclenche les règles chaque semestre, la dose d’œstrogènes pour une contraception la plus sûre pour la santé… voici les dernières nouvelles en gynécologie.

Cosmétiques : petites indiscrétions et révélations

Deux pharmaciennes exerçant à la faculté de pharmacie de Nantes, passionnées de littérature et d’histoire, publient un dictionnaire "égoïste" des cosmétiques*. Egoïste ? Un clin d’œil à Colette, à la fois romancière et esthéticienne qui avait ouvert en 1932 un institut de beauté à Paris.

Le Dr Céline Couteau, l’une des auteures et spécialiste en cosmétologie, s’est livrée au jeu de devinettes, des crèmes au rouge à lèvres. 

Hygiène intime

Brûlures, pertes, démangeaisons…, peuvent gêner votre sexualité. Des soins et de bons réflexes d’hygiène intime peuvent venir à bout de ces bobos, sources d’inconforts.

Après une ou plusieurs grossesses, au moment de la ménopause ou plus tard, la zone vaginale peut perdre en tonicité et donner la sensation à une femme que son vagin est devenu trop large. Pourquoi et que faire pour surmonter ce problème ?

Près de deux Français sur trois ont des idées erronées sur les modes de transmission de l’herpès génital. Une enquête pointe le manque de connaissances sur cette infection virale, sexuellement transmise. 

Le talc en cosmétique est parfois sujet à controverse. Il est soupçonné d'être irritant pour les voies respiratoires voire cancérigène. Malgré les inquiétudes, le talc demeure-t-il un ingrédient sûr ?

Le vagin et la vulve vieillissent eux-aussi et sont tout aussi dignes d’entretien que nos dents tout au long de la vie. Comment ? Par l’hydratation, gage d’une bonne lubrification lors d’un rapport sexuel. Car une femme n’a pas à supporter une sécheresse vaginale et celle-ci ne doit surtout pas la détourner de la sexualité. 

Douleur pendant les rapports

Faire l’amour est normalement un plaisir. Mais parfois, la douleur s’invite dans ce moment d’intimité. Pourquoi peut-on souffrir pendant un rapport sexuel et que faire pour l’éviter ?

Sécheresse vaginale

L’atrophie vaginale liée à une carence en estrogène ne concerne pas seulement les femmes ménopausées. Celles en chimiothérapie ou après un cancer du sein peuvent également en souffrir et abandonner leur vie sexuelle. Deux nouvelles stratégies sont désormais proposées pour aider ces milliers de femmes à retrouver une vie sexuelle confortable.

Le point avec le Dr David Elia*, gynécologue qui emploie les termes de « petite révolution médicale ».

infarctus de myocardie

L’infarctus du myocarde ne frappe pas au hasard. Comme l’ensemble des maladies cardiovasculaires, il est de moins en moins l’apanage des femmes ménopausées, passé la soixantaine ; il progresse chez les jeunes femmes qui paient au prix fort leur nouveau mode de vie à risque. 

Vous n’avez appris votre grossesse que 4, 6 ou 8 semaines après le début de celle-ci. Et, dans l’intervalle, vous avez trop bu lors d’une soirée, fumé comme un pompier, pris de l’aspirine... À la joie de la bonne nouvelle se mêle de la culpabilité. À tort ou à raison ? Nos conseils pour y voir plus clair. Vous n’avez pas été irréprochable ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule, et dans l’immense majorité des cas, votre bébé n’en souffrira pas. Cependant, maintenant que vous êtes au courant, il est temps de rectifier le tir, pour votre bien-être et celui de votre petit locataire.

Dès la vie intra-utérine, nous avons des cheveux. Une chevelure qui nous accompagne tout au long de notre vie de façon plus ou moins dense. Le Dr Amar, dermatologue spécialiste du cuir chevelu, nous éclaire sur les grands changements que connaissent nos cheveux de la naissance à la mort.

Mycose vaginale

Certaines de nos habitudes vestimentaires, apparemment anodines, peuvent favoriser les problèmes intimes féminins comme les mycoses génitales ou les infections urinaires, surtout chez les femmes plus vulnérables. Des spécialistes se sont penchés sur le rapport entre lingerie et hygiène intime. Quand notre intimité fait les frais de notre coquetterie….

L’hygiène intime de la grande voyageuse

Vous partez en voyage à l’autre bout du monde… ou suffisamment loin pour vous poser des questions sur ce qu’il faut emporter dans vos bagages. Votre hygiène générale et votre hygiène intime peuvent vous poser question : vais-je trouver des toilettes convenables, comment vais-je me laver, etc. Voici donc quelques informations pour rester zen et fraîche partout dans le monde.

Psoriasis, où en est-on ?

Trois millions de personnes touchées et des discriminations sociales et professionnelles… Comment les choses avancent-elles après la première semaine nationale du psoriasis en mars dernier ? 

Les beaux jours arrivant, notre mode de vie change : chaleur, transpiration, soleil,  baignade en mer ou en piscine, vêtements légers, et souvent rapports sexuels plus fréquents. Tous ces changements peuvent avoir un impact sur notre zone intime. Alors comment s’adapter pour conserver un confort intime ?

Faut-il craindre les poux de corps ?

Cousin du pou de tête, le pou de corps parcourt notre corps pour se nourrir. Vecteur de maladies infectieuses, la pédiculose corporelle frappe les populations en état de grande précarité. Le pou de corps est donc heureusement devenu rare dans notre pays.

Très fréquentes chez les femmes et les jeunes filles, l’infection urinaire est bien souvent soignée par antibiotiques. Mais, en complément, il existe des plantes très efficaces pour lutter contre ce phénomène récurrent. 

Les infections urinaires touchent la vessie, l’urètre et les reins. L’infection urinaire et l’inflammation de la vessie sont des affections qui atteignent essentiellement les femmes soit deux fois plus que les hommes, car le canal (l’urètre) entre la vessie et le méat est beaucoup plus court chez la femme. L’infection urinaire ne doit pas être sous-estimée car non traitée ou mal soignée elle peut remonter et créer une inflammation du rein : c’est la pyélonéphrite.

Pages