Les animaux de compagnie : bons pour notre santé ?
La France compte 61,6 millions d'animaux de compagnie. Plus d'un foyer sur deux possède un chien, un chat, un poisson rouge ou un rongeur. Quels sont les risques, mais surtout quels sont les bénéfices ? Ces derniers sont immenses et vont bien plus loin qu’on ne pourrait le penser. Outre l’affection et la compagnie qu’ils procurent, nos amis les animaux nous apportent encore beaucoup plus et jouent souvent un rôle important dans notre état de santé.
Les animaux de compagnie : bons pour notre santé ?

Articles

Varicelle : conseils aux parents

La varicelle, une des maladies infantiles les plus fréquentes en France, est généralement bénigne. Respectez quelques conseils de base afin d'écarter les complications, exceptionnelles, mais sévères.

Herpès, parlons-en

La 3e journée nationale contre l'herpès aura lieu le 15 novembre 2003. Cette maladie chronique concerne un Français sur trois, soit 10 millions de personnes. Due à un virus qui reste à vie dans l'organisme, elle peut prendre plusieurs formes (labiale, oculaire, génitale, de la main). L'herpès génital, première des infections sexuellement transmissible, et ignorée comme telle par 85% des jeunes, est particulièrement inquiétante avec plus de 400.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, soit 50% de plus en dix ans, et 60% des personnes atteintes ignorant leur infection et qui risquent ainsi de transmettre le virus.

Maladies génétiques : deux pas en avant, un pas en arrière ?

La Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a statué : les patients porteurs d'une maladie génétique ne sont pas contraints d'informer leur entourage familial. Le secret médical est ainsi préservé, quoi qu'il en coûte, comme de perdre les chances de prévenir certaines pathologies évitables.

Téléphones mobiles : réservoirs de bactéries

Sans vouloir apporter de l'eau au moulin des détracteurs du téléphone mobile, nos portables constituent de véritables nids à bactéries. Une telle découverte pourrait renforcer l'interdiction des portables dans les hôpitaux.

Bonne conduite face à un chien

Sociable et bien dressé, un chien peut être un animal de compagnie formidable pour un enfant. Nos petits doivent cependant apprendre à bien se conduire avec eux. Quelques règles de base sont à respecter.

Larva migrans : Attention aux bacs à sable !

Parasitose due à la pénétration sous-cutanée d'une larve du chien ou du chat. Les parasites sont à l'origine de manifestations cutanées (démangeaisons, ##O-2794/eczéma/##, ##O-2812/urticaire/##,...), d'atteintes oculaires ou encore d'un tableau de larva migrans viscérale.

Piercings et tatouages, au-delà de la mode

Se faire poser un piercing au nombril, sur l'arcade sourcilière, dans l'aile du nez ou sur le bout des seins, se faire dessiner un tatouage sur le dos ou l'avant-bras, tous ces gestes trouvent de très nombreux adeptes. Si pour les adolescents qui en font le choix, il s'agit d'une forme d'affirmation de leur identité, pour leurs parents, cela rime souvent plutôt avec mutilation, marginalité ou risque de contamination.

Sclérose en plaques : le virus Epstein-Barr est-il en cause ?

Des chercheurs viennent de mettre en évidence une association entre l'infection par le virus Epstein-Barr et le risque ultérieur de développer une sclérose en plaque. Autre découverte, thérapeutique cette fois, les statines pourraient se révéler efficaces dans la forme rémittente.

Enfant décédé, vie abrégée des parents

Une mortalité accrue est observée chez les mères ayant perdu un enfant. Cette augmentation, à la fois de cause naturelle et non naturelle, est particulièrement importante au cours des trois années suivant la mort de l'enfant. Le risque de décès non naturel est multiplié par 4.

Herpès oculaire : une urgence méconnue

L'herpès oculaire est la première cause de cécité dans les pays industrialisés. Cette affection gravissime est responsable de 10 à 20% des greffes de cornées. Chaque année, 60.000 Français sont touchés. Les tous premiers symptômes constituent une urgence médicale.

Vers une double vaccination anti-grippe et anti-pneumocoques

L'Académie nationale de médecine recommande d'intégrer tous les cinq ans la vaccination pneumococcique dans le programme national existant de vaccination grippale.

Dans votre assiette : les huîtres

Leur richesse en vitamines et sels minéraux, leur pauvreté en calories font que ces coquillages devraient être remboursés par la Sécu tant ils sont bénéfiques pour la santé !

La gastro-entérite correspond à une inflammation de la paroi de l'estomac et de l'intestin.

Attendre des jumeaux : des précautions à prendre

Vous n'attendez pas un enfant, mais deux… ou trois ? Une grossesse multiple nécessite de prendre un certain nombre de précautions afin d'éviter notamment, une naissance prématurée. Rejoindre une association de « parents à naissances multiples » peut d'ailleurs, à plus d'un titre, s'avérer utile…

Grippe : le vaccin est arrivé

Le vaccin contre la grippe est d'ores et déjà disponible en pharmacie. Cette année, le virus nous vient à la fois de Russie, de Nouvelle-Calédonie et de Hong-Kong. Loin d'être toujours bénigne, la grippe est responsable en moyenne de 2.500 décès chaque année parmi les 75 ans et plus et à l'origine de complications graves, notamment pulmonaires et cardiaques.

" Allaiter, c'est bon pour la santé "

La Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternel (SMAM) est organisée depuis 1992 par l'Alliance Mondiale de l'Allaitement Maternel. Elle représente une occasion d'exprimer un engagement pour l'allaitement et de mettre en valeur les actions de promotion. Autour du thème « Allaiter, c'est bon pour la santé : santé de l'enfant, santé de sa mère », la SMAM se déroulera du 1er au 7 octobre 2002.

Chiens et chats protègent nos enfants des allergies !

A l'encontre des idées reçues, une étude démontre que les enfants élevés durant leurs premières années au contact d'un compagnon à quatre pattes (chien, chat...) présentent un risque moindre de développer par la suite des allergies.

Dans votre assiette : les moules de bouchot

On trouve et on mange des moules toute l'année. Mais septembre est la pleine saison des moules de bouchot : elles sont au mieux de leur forme, charnues et goûteuses.

Dépistage des troubles visuels de l'enfant

Les anomalies visuelles de l'enfant doivent être dépistées très précocement. Leurs conséquences seront moins graves et leur prise en charge bien plus efficace. Les experts de l'Inserm proposent d'inclure un dépistage systématique à chaque visite médicale.

Salpingite : traitement à domicile

Le traitement des salpingites nécessite habituellement une hospitalisation. Or une étude vient de démontrer que cette maladie infectieuse peut aussi bien se soigner à domicile, avec la même efficacité et sans atteinte de la fertilité ultérieure.

Des antibiotiques contre l'infarctus

Des antibiotiques pour prévenir les risques d'infarctus ? L'idée n'est pas aussi saugrenue qu'elle n'y paraît au premier abord. Des chercheurs finlandais ont en effet montré qu'un traitement antibiotique pouvait réduire de façon significative le risque d'infarctus du myocarde.

Toux du matin : arrêt du tabac impératif !

La bronchite chronique obstructive est devenue un véritable problème de santé publique aux Etats-Unis. Cette maladie se développe de façon insidieuse, en particulier chez les fumeurs. Lorsqu'elle n'est pas prise en charge de façon précoce, elle peut devenir très invalidante et avoir des incidences sur la vie privée et professionnelle. Pour la société son coût est exorbitant.

La santé des Français est bonne bien que des inégalités persistent. Ce sont les conclusions du rapport du Haut Comité à la Santé Publique (HCSP) parues au début du mois de février 2002. Ce rapport établit un état des lieux de la santé des Français par tranche d'âge et doit servir à déterminer les orientations futures en matière de santé.

Toxicomanie en prison

Les personnes détenues cumulent les facteurs de risques. Comparées à la population générale, elles sont plus concernées par la consommation de drogues et par les maladies infectieuses. Or la prise en charge est tellement loin des besoins qu'elle se transforme aujourd'hui en priorité de santé publique.

Les lentilles de contact sont des verres correcteurs posés sur la cornée. La contactologie progresse : elle propose des solutions même pour les défauts visuels complexes, et il est rare de ne pas pouvoir équiper quelqu'un en lentilles. Les lentilles répondent à une demande : esthétique, si on ne souhaite pas porter de lunettes ; de confort, pour faire du sport par exemple ; de qualité de vue, meilleure qu'en lunettes dans certains cas ; Mais les lentilles peuvent parfois être la seule solution pour corriger certains yeux.

Streptocoque B : le dépistage anténatal est recommandé

Afin de lutter contre les infections néonatales précoces qui affectent aujourd'hui 4 à 8 bébés sur 1.000, l'ANAES (Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé) préconise avant la naissance le dépistage systématique du streptocoque B dans les voies génitale de la mère. Exposé à cette bactérie, l'enfant risque des séquelles, notamment neurologiques et pulmonaires.

La rentrée, meilleure période pour la désensibilisation

Les allergies sont de plus en plus fréquentes, particulièrement chez les enfants. Afin d'éviter l'aggravation au cours du temps et la transformation en affection irréversible, la désensibilisation est un des traitements recommandés par les allergologues. La rentrée est la meilleure période pour entreprendre ce type de prise en charge, notamment afin d'être protégé en cas d'allergie aux pollens au printemps suivant.

Les morsures d'animaux de compagnie sont parfois graves : prudence !

Peu fréquentes, les morsures d'animaux domestiques peuvent parfois être graves en fonction de leur localisation. Chaque année en France, on estime à environ 200.000 leur nombre, soit 1% des motifs de consultation d'urgence et 2% des accidents ménagers. Près de 70% des victimes sont des enfants de moins de 10 ans et les blessures de la face représentent 20%.

Pandémie de grippe : rien n'est prêt !

La grippe espagnole, de triste mémoire, fut responsable de plus de 20 millions de morts. Que se passerait-il en cas de résurgence d'un tel virus ? Une catastrophe. Le pire est que les médicaments existent, mais qu'ils ne sont pas disponibles à grande échelle.

Prion et vaccin ROR : une peur infondée

La question de deux Danois a semé le doute sur le vaccin ROR, combiné contre la rougeole, les oreillons et la varicelle. Risque t-il de transmettre aux jeunes enfants la variante humaine de la maladie de la « vache folle » ?

Pages

PUB